Dénonciation d'un crime contre l'humanité

mercredi 29 juillet 2015

Mesures

 Capture d'un signal modulé ( porteuse + signal modulant = signal modulé )













Potentiel électrique

Mesures avec la pointe d'une électrode sur la peau
Appareil de mesure : Fluke 199C
Durée de la capture : 25 minutes
Lieu : dans le domicile


























mardi 28 juillet 2015

Les scientifiques veulent bannir les « robots tueurs

Dans une lettre ouverte, publiée à l’ouverture de la Conférence internationale sur l’intelligence artificielle à Buenos Aires, plusieurs milliers de chercheurs et personnalités ont lancé ce mardi un appel pour l’interdiction des armes offensives autonomes ou «robots tueurs».
«La technologie de l’intelligence artificielle a atteint un point où le déploiement de ces systèmes est, pratiquement sinon légalement, faisable non dans les décennies mais dans les années à venir», relèvent les nombreux chercheurs et professeurs signataires, de Harvard, Berkeley et Cambridge à Liège, Paris ou Berlin. Ces robots tueurs, qui pourraient prendre la décision de tuer sans contrôle humain – à la différence des drones télécommandés – inquiètent de plus en plus ONU, scientifiques et défenseurs du droit humanitaire. Deux réunions d’experts se sont déjà tenues à Genève sur ce sujet dans le cadre de la Convention de l’ONU sur les armes classiques.

Interdire des armes qui n’existent pas encore n’est pas inédit: en 1998, les lasers aveuglants l’ont été avant d’avoir été développés à grande échelle.
( source : lavenir )

vendredi 24 juillet 2015

Djaffer Babou : IMPULSIONS LASER FEMTOSECONDES , IMPACTS SUR MON CORPS

17 IMPULSIONS POUR LA SEULE SALVE DU MILIEU !!!




































( source : http://dbabou.blogspot.fr/ )

mercredi 22 juillet 2015

impulsions lasers

Extrait

Le laser est un outil de choix pour filmer la trajectoire des électrons dans les atomes et les molécules (plus précisément les "orbitales atomiques ou moléculaires"). Il permet en effet de produire des flashs de lumière d'une extraordinaire brièveté qui, seuls, permettent de suivre le mouvement des électrons qui s'effectuent en quelques centaines d'attosecondes**.

En 2003, une équipe du CEA-Iramis (Saclay) avait déjà montré la possibilité de produire des impulsions lumineuses de 130 attosecondes en faisant interagir un faisceau laser excitateur avec un jet d'atomes. Cependant, aucun mécanisme ne permettait de contrôler précisément le déclenchement, la durée et l'intensité des impulsions produites.

Dans le cadre d’une collaboration européenne impliquant notamment le CEA, le CNRS, l’Université Paris 6 et l’Imperial College de Londres, des chercheurs viennent de montrer que l'on peut façonner et contrôler ces impulsions ultra-courtes en remplaçant le jet d'atomes par un jet de molécules linéaires, comme par exemple le gaz carbonique. L'idée a été d'utiliser un premier faisceau laser pour aligner les molécules de gaz, de façon à contrôler leur orientation par rapport au champ électrique d’un second faisceau excitateur. Ce dispositif permet de produire des impulsions lasers façonnables à volonté et positionnées dans le temps avec une précision extrême.

( source : cea )




















Capture avec mon caméscope en position zoom, dans mon ancien appartement, ( verre rempli d'eau) on voit l'alignement des molécules comme indiqué ci-dessus, mais aussi deux taches focales, qui sont à l'évidence les marques des deux impulsions laser comme indiqué ci-dessus.

Si les molécules d'eau s'alignent sur des lignes du champ électrique des impulsions laser comme on peut le voir ci-dessus, le corps étant composé à 80 % d'eau et baignant dans le même milieu, les cellules subissent par voie de conséquence le même effet d'orientation.

impulsions attosecondes

Extrait

C’est en 2001 que furent observées pour la première fois de telles impulsions attosecondes dans deux
laboratoires différents. Un laboratoire autrichien parvint à créer une impulsion lumineuse d’une durée de 650 as [Hentschel M. et al., 2001], et dans le même temps un laboratoire français du CEA Saclay réussissait à générer, sous forme de trains, des impulsions de 250 as [Paul P. M. et al., 2001]. Très rapidement, d’autres équipes dans le monde réalisèrent des expériences similaires [Aseyev S. A. et al., 2003, Kienberger R. et al.,

2004, Sansone G. et al., 2006, Sola I. J. et al., 2006]. Et en quelques années, la durée de ces impulsions fut divisée par un facteur proche de 10, pour arriver en 2011 à des durées record de 63 as [Ko D. H. et al., 2010] pour des impulsions émises sous forme de trains, et de 80 as pour une impulsion isolée [Goulielmakis E. et al., 2008].

Une impulsion lumineuse d’une durée attoseconde ne pourra donc être générée qu’au-delà du domaine visible, et plus précisément dans le domaine extrême ultraviolet (XUV).

Rappel sur les impulsions ultrabrèves

Comme point de départ, nous pouvons dire qu’une impulsion ultrabrève est un rayonnement électromagnétique.

Dans l’écrasante majorité des cas, les détecteurs, ou plus généralement les effets physiques utilisés
pour la détection, sont sensibles au champ électrique et non au champ magnétique.

( source : Charles BOURASSIN-BOUCHET )

Des molécules pour contrôler les impulsions lumineuses à l'échelle attoseconde

Extrait

Les lasers d'aujourd'hui couvrent une vaste gamme de longueur d'onde et les lasers impulsionnels offrent une résolution temporelle qui permet d'observer par exemple les étapes d'une réaction chimique. Les impulsions lasers ultra-brèves atteignent aujourd'hui la gamme de la centaine d'attosecondes, l'attoseconde (1 as = 10-18 s) étant le temps caractéristique associé au mouvement des électrons dans les atomes

Lorsqu’un laser infrarouge intense est focalisé dans un jet de gaz atomique, il induit des dynamiques électroniques ultra-rapides à une échelle de temps sub-femtoseconde. Il en résulte l’émission de flashs de lumière très brefs couvrant une grande gamme spectrale allant jusqu’aux rayons X. La durée de ces flashs peut atteindre ~0.1 femtoseconde soit 100 attosecondes (mesurée notamment au SPAM en 2003), ce qui en fait les impulsions les plus brèves jamais réalisées.










( source : iramis.cea )

jeudi 16 juillet 2015

Holographie

L'holographie est un procédé d'enregistrement de la phase et de l'amplitude de l'onde diffractée par un objet. Ce procédé d'enregistrement permet de restituer ultérieurement une image en trois dimensions de l'objet. Ceci est réalisé en utilisant les propriétés de la lumière cohérente issue des lasers. Le mot « holographie » vient du grec « holos » (« en entier ») et « graphein » (« écrire »). Holographie signifie donc « tout représenter ».

( source : Wikipédia )

Point géodésique

Un point géodésique est un point dont la position sur la Terre a été déterminée précisément grâce à la géodésie, en utilisant la triangulation.

( source : Wikipédia )

mercredi 15 juillet 2015

LAGEOS

Les satellites LAGEOS (Laser Geodynamics Satellite) sont des satellites artificiels à vocation géodésique en orbite terrestre. Constitués d'une boule de laiton recouverte d'aluminium sur laquelle on a placé 426 rétro-réflecteurs rhomboédriques (coins de cube), ils sont entièrement passifs. Placés sur une orbite moyenne circulaire (5 900 kilomètres d'altitude) et très massifs (406 kilogrammes pour un diamètre de 60 centimètres)

422 coins de cube sont en verre de quartz et 4 en germanium afin de refléter dans l'infrarouge et permettre l'étude de la variation d'attitude du satellite.

35 stations au sol participent à des mesures de distances en calculant le temps mis par un rayon laser pour revenir à son point d'émission. La précision des mesures est centimétrique et permet de mesurer le déplacement des plaques tectoniques avec une précision comparable.

Il existe d'autres satellites équipés de rétroréflecteurs (les satellites ERS, Jason, Starlette, Etalon, deux des satellites GPS(-35, -36)

LAGEOS-1

LAGEOS-1 a été conçu par la NASA et a été lancé le 4 mai 1976 par une fusée Delta.

LAGEOS-2

LAGEOS-2 a été construit par l'Agence spatiale italienne sur les plans de LAGEOS-1. Il a été placé sur orbite lors de la mission STS-52 de la navette spatiale américaine, le 23 octobre 1992.

( source : Wikipédia )


rhomboédrique :






Capture sur le verre de mes lunettes, caméscope en position zoom (sans zoom, je voyais se réfléchir
deux taches focales de type " tache d'Airy "), lieu : dans le domicile !

Principe de la triangulation LASER


( source : iut.univ-lille1 )

Détection LIDAR


Un laser de forte puissance instantanée est envoyé à travers un télescope qui agrandit le faisceau mais diminue la divergence , vers une cible que l'on veut contrôler

( source : moodle1.u-bourgogne )

lundi 13 juillet 2015

mardi 7 juillet 2015

Projet Bluebird

Le projet Bluebird est un programme de recherche sur le contrôle mental commandé par la CIA entre 1951 et 1953. Ce projet deviendra par la suite le projet Artichoke, puis projet MK-Ultra.

Sous ce programme, des expériences sur le contrôle mental sont menées et, en particulier, sur la recherche d'un sérum de vérité. Des recherches sur le LSD ont notamment été menées.

( source : Wikipédia )

MKULTRA


Extrait














( source : books.google )


Le projet MK-Ultra (ou MKUltra1), dévoilé en 1975, est le nom de code d'un projet secret illégal de la CIA des années 1950 à 1970 visant à manipuler mentalement certaines personnes par l'injection de substances psychotropes ou par signaux bioélectriques (sous-programme 119).

( source : Wikipédia )

Sons hypersoniques



Extrait









( source : books.google )

samedi 4 juillet 2015

lidar

De manière générale, le fonctionnement du lidar ressemble à celui du radar (écholocation), la différence étant le domaine spectral des ondes électromagnétiques employées. Alors que le radar fonctionne dans le domaine des micro-ondes(fréquences de 1 à 100 GHz, longueurs d’onde millimétriques et centimétriques), le lidar est basé sur des lasers rayonnant dans le domaine infrarouge, le domaine visible ou le domaine ultraviolet proche (fréquences au-delà de 10THz, longueurs d’ondes de 250 nm à 10 µm). Dans les deux cas, l’onde électromagnétique émise est cohérente et polarisée. Mais dans le domaine spectral visible, elle est beaucoup plus directive et elle peut interagir avec des objets de taille microscopique.


Un lidar est un système opto-électronique composé d’un émetteur laser, d’un récepteur comprenant un collecteur de lumière (télescope ou autre optique) et un photodétecteur qui transforme la lumière en signal électrique, ainsi que d’une chaîne électronique de traitement du signal qui extrait l’information recherchée.


( source : Wikipédia )

vendredi 3 juillet 2015

Courant induit dû au rayonnement optique artificiel de type LIDAR

  Mesures avec la pointe de la sonde sur la peau                           Mesures avec la pointe de la sonde
                                                                                                  à l'air libre dans le milieu ambiant

Appareil de mesure : Fluke 199C
Date : 4/07/2015
Lieu : domicile

jeudi 2 juillet 2015

impulsions brèves ( laser femtoseconde )












( source ; lasur-femto.cnrs )





Capture avec mon caméscope en position zoom ( salves d'impulsions laser femtosecondes, arrêtées par des gouttes d'eau de pluie "sur une vitre", non visible à l'oeil nu), on voit aussi apparaître des spechles dits aussi " tavelure ", cela est dû aux interférences entre les rayons diffusés ( diffusion des ondes du faisceau laser)

Quand les ondes du faisceau laser ( onde incidente ) rencontrent la surface de l'eau, une partie se réfléchie ( onde réfléchie ) et une autre partie est absorbée ( onde transmise ) , concernant la partie absorbée, des charges sont mises en mouvement par les ondes du faisceau laser ( ondes électromagnétiques ) et vont agir dans le mécanisme de propagation.


Or, le corps humain est composé d'environ 80 % d'eau, donc le même phénomène se produit à la surface de la peau.

Espace européen de la recherche

L’Espace européen de la recherche est un concept créé par la Communauté européenne pour décrire sa politique en matière de recherche et d'innovation. Son but est de promouvoir une approche unifiée de la recherche de la part de la Communauté européenne élargie par rapport aux programmes strictement nationaux.

L'incitation à un accroissement de la coopération en recherche de la part de la Commission commence en 1984. La définition de l'EER est un pas supplémentaire qui dépasse le concept de coopération et parle d'intégration. Il est aussi un instrument pour mettre en place la Stratégie de Lisbonne. L'EER a été lancé avec le Sixième programme-cadre et a été renforcé dans le Septième programme-cadre.

La brochure de présentation le décrit comme un « marché commun » pour la recherche.

À l’origine de l’EER

En janvier 2000, la Commission a adopté une communication proposant la création d’un Espace Européen de la Recherche (EER). Philippe Busquin, commissaire européen à la recherche entre 1999 et 2004, y dresse un bilan sévère de l'état de la recherche européenne : « En Europe, la situation de la recherche est préoccupante, » écrit-il avant de détailler son diagnostic :

. Des financements insuffisants.

. Une incapacité à valoriser économiquement un fort potentiel scientifique.

. Une « fragmentation des efforts [et un] isolement [et] cloisonnement des systèmes nationaux de           recherche »

( source : Wikipédia )

mercredi 1 juillet 2015

Commission européenne

Extrait

La notion d'E.E.R., qui voit le jour en 2000, traduit la volonté de l'Union européenne de mettre en place une politique européenne de la recherche, cohérente, concertée, fondée sur l'excellence scientifique, la compétitivité, l'innovation et la coopération. L'enjeu : éviter le morcellement des efforts de recherche, en favorisant la coopération entre les scientifiques européens.

En 2000, la Commission européenne lance l'idée d'un espace européen de la recherche(E.E.R.) combinant un "marché intérieur" européen de la recherche, une véritable coordination des politiques au niveau européen et des initiatives conçues et financées par l'Union.

Les principaux objectifs de cette idée politique, qui viennent sous-tendre la stratégie de Lisbonne, sont de concevoir un espace européen de la recherche, de la science et de la technologie, pour favoriser l'excellence scientifique, la compétitivité et l'innovation par la promotion d'une meilleure coopération et d'une coordination entre les différents acteurs.

En 2007, la Commission propose, dans un livre vert intitulé "L'espace européen de la recherche : nouvelles perspectives" un bilan des avancées réalisées et une relance du projet. Ces travaux conduisent au "processus de Ljubljana" qui vise à doter l'Europe d'une vision commune de l'espace européen de la recherche à long terme et d'un dispositif de gouvernance adapté à sa réalisation.

La "vision 2020" de l'E.E.R. qui définit l'horizon à atteindre pour résoudre la fragmentation du dispositif de recherche européen, est adoptée en décembre 2008, sous présidence française.

( source : horizon2020.gouv )



Depuis, beaucoup de personnes sont victimes des nanosciences et nanotechnologies.

Les nanosciences et nanotechnologies utilisent abusivement un système à énergie dirigée " laser femtoseconde " ciblé sur des personnes à des fins d'expérimentations ( stimulation acousto-optique - réaction - cognition ....) qui aboutissent à la torture physique et psychologique.