Dénonciation d'un crime contre l'humanité

vendredi 28 février 2014

rayonnements indirectement ionisants

Lorsque la particule possède une vitesse proche de la lumière la fréquence du rayonnement est déplacée vers les courtes longueur d'ondes (vers le "bleu" ... )
( source : alpha.science.unitn )


Capture avec mon caméscope dans mon ancien appartement, on aperçoit un parallélogramme de particules chargées ( plasma) de couleur bleu . La fréquence du rayonnement bleu ~ 652-625 THz ( THz = térahertz) et la longueur d'onde ~ 435-465 nm ( nm = nanomètre) . témoigne de l'utilisation par l'émetteur d'un dispositif à fibre à cristaux photoniques ou antenne BIE ( bande interdite électromagnétique).


À mon domicile actuel ( caméscope en position zoom), capture de particules chargées , ( impulsions laser femtosecondes ) qui suivent une trajectoire circulaire ( type spirale ou vortex ) dans des lignes de champ magnétique. Les lignes parallèles que l'on voit au milieu des trois particules sont le résultat d'une séparatrice de faisceau lumineux en deux parties égales perpendiculaires l'une de l'autre et de sens opposés au moyen de miroirs dans un interféromètre puis recombiné ensemble avec un léger décalage en fréquence . En sortie les impulsions laser femtosecondes sont à polarisation croisée . C'est la preuve irréfutable ( enregistrement sur cassette vidéo ) de l'émission d'impulsions laser femtosecondes et de l'utilisation d'un système photonique.


                          Zoom sur les deux rayonnements ( pompe et sonde ) du laser femtoseconde décalés en fréquence de couleur bleu et violet, le violet a une fréquence de ~ 790-682 THz et une longueur d'onde de ~ 380-440 nm..


Ce sont des rayonnements indirectement ionisants car il agissent par l'intermédiaire des particules chargées qu'ils mettent en mouvement lors d'interactions avec la matière.
( source : uvmt.org )

Particules chargées et champs magnétiques


( source : nmdb.eu )
    

Journal

Le 28/02/2014 , 7 heures 36 . modes opératoires et moyens des " scientifiques clandestins " sur la cible ( personne) .

Moyens :

- nanosystème à énergie dirigée
- interféromètre
- spectromètre
- fibre à cristaux photonique
- antenne BIE
- laser femtoseconde
- Plasma
- filamentation
- porteuse optique
- Porteuse ultrasonore
- modulation hyperfréquence
- modulation audiofréquence
...

Contraintes, électromagnétiques, acoustiques et chimiques, sur les systèmes :

- auditif
- respiratoire
- cardiaque
- visuel
- musculaire
- nerveux
- cognitif 
...

jeudi 27 février 2014

Un lidar se compose d'un système laser chargé d'émettre l'onde lumineuse, d'un télescope qui récoltera l'onde rétrodiffusée




Son fonctionnement est le même que celui du radar, la différence étant le domaine spectral dans lequel il travaille et le type de faisceau utilisé : alors que le radar fonctionne dans le domaine des ondes radio, le lidar couvre en particulier le domaine du visible, et également les domaines ultraviolet (UV) et infrarouge(IR), d'autre part, le lidar utilise un faisceau laser, tandis que le radar utilise un faisceau électromagnétique classique, non polarisé.

Un lidar se compose d'un système laser chargé d'émettre l'onde lumineuse, d'un télescope qui récoltera l'onde rétrodiffusée par les particules rencontrées, et d'une chaîne de traitement qui quantifiera le signal reçu.

Le laser émet une onde lumineuse. Elle interagit avec les différents composants qu’elle rencontre. Une partie de cette onde est rétrodiffusée et collectée par le télescope. À partir de cette composante rétrodiffusée, on peut alors déduire des informations quant au diffuseur (sa concentration par exemple) et sa distance par rapport au système de mesure.


Principe de la mesure lidar
( source : Wikipédia )

Télédétection

La télédétection désigne, dans son acception la plus large, la mesure ou l'acquisition d'informations sur un objet ou un phénomène, par l'intermédiaire d'un instrument de mesure n'ayant pas de contact avec l'objet étudié. C'est l'utilisation à distance de n'importe quel type d'instrument (par exemple, d'un avion, d'un engin spatial, d'un satellite ou encore d'un bateau) permettant l'acquisition d'informations sur l'environnement. On fait souvent appel à des instruments tels qu'appareils photographiques, lasers, radars, sonars, sismographes ou gravimètres. La télédétection moderne intègre normalement des traitements numériques mais peut tout aussi bien utiliser des méthodes non numériques.

Principe

Ce type de méthode d'acquisition utilise normalement la mesure des rayonnements électromagnétiques émis ou réfléchis des objets étudiés dans un certain domaine de fréquences (infrarouge, visible, micro-ondes). Ceci est rendu possible par le fait que les objets étudiés (plantes, maisons, surfaces d'eau ou masses d'air) émettent ou réfléchissent du rayonnement à différentes longueurs d'onde et intensités selon leur état. Certains instruments de télédétection utilisent des ondes sonores de façon similaire, et d'autres mesurent des variations dans des champs magnétiques ou gravitaires.
( source : Wikipédia )

Photonique

La photonique est la science de l'étude de composants permettant la génération, la transmission, le traitement (modulation, amplification) ou la conversion de signaux optiques. Elle étudie les photons indifféremment comme onde ou comme corpuscule. Le domaine d'étude de la photonique va de l'ultraviolet proche à l'infrarouge lointain, bien que la majorité des applications de la photonique résident dans le domaine du spectre visible.

Le photodétecteur se trouve à la frontière entre la photonique et l'électronique et appartient au domaine de l'optoélectronique, comme les lasers à semiconducteur. La photonique est également largement associée à l'optique intégrée.

Le terme photonique est aussi utilisé dans des mots composés désignant de nouvelles sciences ou technologies utilisant la lumière : nanophotonique, biophotonique.

Les composants étudiés dans le cadre de la photonique sont notamment les lasers, les diodes électroluminescentes, les fibres optiques, les modulateurs optiques, les amplificateurs optiques ou encore les cristaux photoniques.
( source : Wikipédia )

mercredi 26 février 2014

Journal

Le 27/02/2014 , 8 heures 25 . Le nanosystème à énergie dirigée est photonique , c'est à dire qui utilise le rayonnement lumineux .

Il combine l'utilisation des techniques électroniques , informatiques , chimiques , optiques .

États de la matière et leurs transformations

États de la matière et leurs transformations

( source : Wikipédia )

INTERFÉROMÉTRIE AVEC DES LASERS FEMTOSECONDES INFRAROUGES







le peigne de fréquences peut mesurer n’importe quelle fréquence située dans son domaine d’émission.



( source : tel.archives-ouvertes )

mardi 25 février 2014

Effet Hall















L'effet Hall dit « classique » a été découvert en 1879 par Edwin Herbert Hall1 : un courant électrique traversant un matériau baignant dans un champ magnétique engendre une tension perpendiculaire à celui-ci.

Principe

Lorsqu'un courant traverse un barreau en matériau semi-conducteur (ou conducteur), et qu'un champ magnétique d'induction B est appliqué perpendiculairement au sens de passage du courant, une tension, appelée tension Hall, proportionnelle au champ magnétique et au courant apparaît sur les faces latérales du barreau.

Cette tension est proportionnelle à la vitesse de déplacement des porteurs de charge ...

Illustration de l'effet Hall pour différents sens du courant et du champ magnétique.
Légende :
1. Électrons (dans le sens non conventionnel !)
2. Élément ou capteur à effet Hall
3. Aimants
4. Champ magnétique
5. Source de courant
Dans le dessin A, une charge négative apparait à la bordure haute de l'élément (couleur bleue), et une charge positive à sa bordure basse (couleur rouge). En B et C, l'inversion du sens du courant ou de celui du champ magnétique provoque l'inversion de cette polarisation. En D, la double inversion du courant électrique et du champ magnétique donnent à l'élément la même polarisation qu'en A.
Dessins réalisés en utilisant le logiciel POV-Ray.

La physique classique de l'effet Hall

Un champ magnétique agit sur les charges en mouvement. Le courant qui traverse le matériau conducteur est produit par des charges (les électrons libres) qui se déplacent avec une vitesse que l'on notera .

Ces électrons sont donc soumis à une force (force de Lorentz), où correspond à la charge d'un électron. Il en découle un déplacement d'électrons et une concentration de charges négatives sur l'un des côtés du matériau ainsi qu'un déficit de charges négatives du côté opposé. Cette distribution de charge donne naissance à la tension Hall ainsi qu'à un champ électrique

Principe de l'effet Hall dans un conducteur filiforme à section rectangulaire.

Schéma d'explication de l'effet Hall.
Force magnétique de Lorentz et force électrique de Hall dans un conducteur parcouru par un courant et soumis à un champ magnétique.


( source : Wikipédia )


Un solénoïde est un dispositif constitué d'un fil électrique enroulé régulièrement en hélice de façon à former une bobine longue. Parcouru par un courant, le solénoïde produit un champ magnétiquedans son voisinage, et plus particulièrement à l'intérieur de l'hélice où ce champ est quasiment uniforme.

Pour un solénoïde très long, bobiné avec n spires par unité de longueur, parcourues par un courant d'intensité I, on montre que l'induction magnétique à l'intérieur est pratiquement uniforme et que son intensité est donnée par la relation B = µ0.n.I.






La filamentation d'impulsions laser ( ionisation multiphotonique de l'air ) est un conducteur électrique, lorsqu'elle est ciblée sur le bas des jambes, entre autres, ça génère un courant induit qui se propage de cellules en cellules sur tout le corps . Ce conducteur électrique se comporte comme un solénoïde autour de la cible, le solénoïde produit un champ magnétique qui engendre une tension à la surface de la peau . Les mesures confirment . Le corps subit donc l'effet Hall .

lundi 24 février 2014

Journal

Le 25/02/2014 , 8 heures 22 . - pression de radiation très forte -

Radiosité (physique)

La radiosité est une grandeur, principalement utilisée en optique et dans la description de transfert thermique, représentant le flux énergétique total quittant une surface1. La radiosité comporte deux composantes : le rayonnement émis par la surface et le rayonnement réfléchi par la surface.
( source : Wikipédia )

Flux énergétique

En radiométrie, le flux énergétique ou la puissance rayonnée est la mesure de la puissance totale de rayonnement électromagnétique, incluant notamment l'infrarouge, l'ultraviolet et le visible. Cette puissance peut être la puissance totale émise par une source, reçue par une surface particulière, etc.
( source : Wikipédia )

Le rayonnement LASER







( source : mediachimie )

Géométrie de l’antenne à résonateur BIE




                 
                  Similitude à la géométrie de photons capturés avec mon caméscope en position zoom

antennes à résonateur BIE ( bande interdite électromagnétique )

Extrait

IV. Outils de conception d’une antenne BIE

Les objectifs de la thèse étant maintenant énoncés, il est temps de s’intéresser aux moyens mis en œuvre et aux méthodes et outils disponibles au sein du département OSA pour la mise au point d’antennes. Ces outils se décomposent en deux ensembles que sont les outils numériques et les moyens expérimentaux. 

IV.1 Logiciels de simulation FDTD 

En ce qui concerne la première catégorie, bien que de récentes méthodes analytiques aient été proposées pour le design des antennes [I.30], en particulier des antennes à résonateur BIE [I.31], le principal outil de conception numérique reste le logiciel de simulation électromagnétique « full-wave » qui permet d’analyser n’importe quel type de structure d’un point de vue du rayonnement. Les logiciels de simulation électromagnétique 3D reposent pour la plupart sur une discrétisation spatio-temporelle fine des équations de Maxwell, permettant une intégration numérique de ces dernières. 

Le code utilisé au sein du département OSA a été développé par l’équipe électromagnétisme d’Xlim [I.32], une version conviviale ayant été par la suite commercialisée sous le nom de THESADE. Ce logiciel est basé sur la méthode des différences finies dans le domaine temporel (communément appelée FDTD pour « Finite Difference in Time Domain »). Le volume de calcul est divisé en cellules élémentaires (ou mailles élémentaires) parallélépipédiques, à l'intérieur desquelles sont calculées les 6 composantes orthogonales des champs électromagnétiques (Ex, Ey, Ez et Hx, Hy, Hz). La forme particulière des équations de Maxwell conduit à calculer les composantes du champ électrique au milieu des arêtes des mailles, tandis que celles du champ magnétique sont déterminées au centre des faces (figure IV.1). 












La simulation de l'espace infini se fait en introduisant un milieu à pertes à la périphérie du domaine de calcul appelé couches PML. Ce milieu a la propriété d'absorber les champs électromagnétiques, et minimise l'effet des réflexions parasites sur les frontières du maillage.

Ce type de méthode permet une simulation rigoureuse des antennes, quelle que soit la forme de ces dernières, et est donc particulièrement bien adapté à l’étude des antennes développées durant cette thèse [I.33]. Il faut par contre bien se rendre compte qu’afin de modéliser finement la structure de l’antenne, il est nécessaire d’utiliser des mailles élémentaires de petite taille, inférieures au 1/10ème de la longueur d’onde. On comprend alors que la simulation d’une antenne de plusieurs longueurs d’onde de coté va demander énormément de ressources informatiques et de temps. Un certain nombre de méthodes ont donc été développées pour pallier à cet inconvénient intrinsèque aux logiciels de simulation FDTD.














( source : epublications.unilim )

samedi 22 février 2014

Tenseur électromagnétique

Le tenseur électromagnétique, ou tenseur de Maxwell est le nom de l'objet mathématique décrivant la structure du champ électromagnétique en un point donné.

Définition

Ce tenseur est défini dans le cadre du formalisme mathématique de la relativité restreinte, où aux trois dimensions spatiales est adjointe une dimension temporelle. Les objets vectoriels ont ainsi quatre composantes, on parle donc de quadrivecteur. Le tenseur électromagnétique peut être vu comme une matrice 4×4, ...
( source : Wikipédia )




                          Deux taches focales d'un faisceau lumineux capturées avec mon caméscope


                        Caméscope en position zoom , similitude avec un tenseur électromagnétique

Spectre radiofréquence

Une onde radio est classée en fonction de sa fréquence exprimée en Hz ou cycles par seconde ; l'ensemble de ces fréquences constitue le spectre radiofréquence.

( source : Wikipédia )

Basse fréquence

La bande radioélectrique des « basses fréquences » ou LF (low frequency) désignée aussi par « grandes ondes » ou « ondes longues » (par opposition et cohérence d'appellation avec les « ondes moyennes » et « ondes courtes ») est la partie du spectre radioélectrique de fréquence comprise entre 30 kHz et 300 kHz1 (longueur d'onde de 1 à 10 km).

Définitions

L'appellation BF étant utilisée également en acoustique pour désigner les signaux de fréquence 20 Hz à 20 kHz, on préférera le terme "audiofréquence" pour ces applications.
( source : Wikipédia )

Guide d'onde

Un guide d'onde est un système qui sert à guider les ondes électromagnétiques ou les ondes acoustiques, pour les maintenir confinées dans un milieu particulier, sur une certaine distance.

Les ondes guidées se rencontrent notamment en physique, en optique et en télécommunication.
( source : Wikipédia )

vendredi 21 février 2014

Journal

Le 21/02/2014 , 20 heures 33 . L'émetteur ( la source) semble avoir le contrôle de chaque point du champ électromagnétique et du champ acoustique.

Impulsions laser femtosecondes : conséquence du rayonnement infrarouge sur la peau



Rougeur sur la peau générée par le rayonnement infrarouge pulsé et ciblé ( impulsions laser femtosecondes), cela arrive aussi sur le visage..


Impacts d'impulsions laser femtosecondes sur une jambe 


Lorsque l'induction électromagnétique est intense les mollets puis les pieds se gonflent

jeudi 20 février 2014

Journal

Le 20/02/2014 , 20 heures 32 . Impacts ( force électromagnétique sur les tissus) très puissants sur la jambe gauche au niveau du mollet ce matin pendant environ 10 minutes, douleur aiguë..

Signal


Capture acoustique
Lieu : domicile

mardi 18 février 2014

Interactions acousto-optiques







( source : hal.archives-ouvertes )