Dénonciation d'un crime contre l'humanité

mardi 30 avril 2013

MESURE DE LA CONDUCTIVITE ELECTRIQUE DES CANAUX DE PLASMA

Il a été démontré que dans un filament, il existe un grand nombre d’électrons libres qui font chuter la résistivité du milieu

Les électrodes percées d’un orifice circulaire sont espacées de d = 2.5 cm et sont placées sur le trajet du filament.

En l’absence de laser, aucun courant ne circule. En présence du canal ionisé entre les deux électrodes le circuit est fermé et la conductivité de l’air augmente. Les électrodes se déchargent alors via le canal conducteur qui les relie. On observe la présence d’un courant au travers de la résistance R = 8.2 kΩ. La
mesure du courant nous permet alors de remonter à la densité électronique du plasma.











( source : Grégoire MECHAIN )

Filamentation

L’une des principales propriétés de la filamentation laser est la conservation d’une intensité laser élevée sur une distance surpassant largement la distance de Rayleigh. La filamentation laser permet aussi grâce aux intensités très élevées qu’elle génère et donc aux effets non-linéaire qu’elle excite, la création d’un grand nombre de rayonnements secondaires tels que la génération d’un continuum de lumière blanche, d’une émission conique, et d’harmoniques. De plus, l’impulsion laser filamentée laisse dans son sillage une fine colonne de plasma qui permet entre autres la production d’un rayonnement THz, et le guidage de 
décharges électriques.
( source : Magali DURAND )

lundi 29 avril 2013

Journal

Le 30/04/2013 , 7 heures 49 . Ce matin, très forte pression de radiation sur le pied gauche ( sensation : force à la surface de la peau sur 5 mm de diamètre environ ), cette force électromagnétique focalisée écrase les muscles, douleur intense pendant environ cinq minutes .

dimanche 28 avril 2013

Qu'est-ce qu'un laser peigne de fréquences femtosecondes ?

Extrait d'un article de Nathalie Picqué et Guy Guelachvili

Ce type de laser délivre simultanément plusieurs centaines de milliers de longueurs d'ondes placées de façon équidistante et très exacte. L'émission est constituée d'impulsions ultra-courtes équivalentes à celles d'un million de lasers continus, émettant en phase à des fréquences équidistantes. Le spectre d'émission a la forme d'un peigne. Ces nouveaux laser révolutionnent la spectroscopie optique qui s'appuie traditionnellement sur un spectromètre de Fourier basé sur l'interféromètre de Michelson

Pour la première fois, le spectromètre développé par l'équipe franco-allemande trouve un compromis parmi ces contraintes en utilisant une cavité de haute finesse et deux peignes de fréquences cohérents dont il mesure le battement. Le spectromètre ne fait plus usage de l'interféromètre de Michelson ! Ce nouveau procédé permet d'enregistrer des spectres avec une grande sensibilité et 1 million de fois plus rapidement que les meilleurs spectromètres actuels.

les lasers peignes de fréquences femtosecondes

Inventés à la fin des années 1990, les lasers peignes de fréquences femtosecondes ont révolutionné les mesures précises de temps et de fréquence. Le train d’impulsions régulier d’un laser femtoseconde à modes verrouillés en phase produit un spectre composé d’un peigne équidistant de millions de modes lasers, séparés d’un intervalle précisément égal à la fréquence de répétition des impulsions.

Le peigne de fréquences optiques peut alors être utilisé comme une règle de mesure pour déterminer avec précision n’importe quelle fréquence
( source : cnrs )

vendredi 26 avril 2013

Journal

Le 27/04/2013 , 7 heures 51 . Les impulsions acousto-optiques du laser femtoseconde sont moins puissantes en ce moment, cette nuit j'ai pu dormir .

Acousto-optique


L’Acousto-optique est une branche de la physique étudiant les interactions entre les ondes sonores et les ondes lumineuses, en particulier la diffraction d'un laser par les ultrasons et les ondes sonores en général.
( source : Wikipédia )

Les capteurs ultrasons


Les capteurs ultrasons fournis ont souvent la forme d’une paire d’yeux car il y a deux parties essentielles :
  • L’émetteur
  • Le récepteur
L’émetteur émet un son à une fréquence définie (généralement autour de 40 kHz) et le récepteur collecte le son répercuté par les obstacles. La distance aux objets est calculée par le temps mis par le son pour revenir au récepteur.
Fonctionnement d

Polarisation (optique)

La polarisation est une propriété des ondes vectorielles telles que la lumière, décrivant l'orientation de leurs oscillations.

Explication du phénomène

La manifestation la plus simple de polarisation est celle d'une onde plane, qui est une bonne approximation de la plupart des ondes lumineuses. Comme toute onde électromagnétique qui se propage, elle est constituée d'un champ électrique et d'un champ magnétique tous deux perpendiculaires à la direction de propagation :
Onde lumineuse avec champ magnétique \vec B et champ électrique \vec E à angle droit l'un de l'autre (dans le cas d'une polarisation rectiligne).

Radars et télédétection
llumination de la cible avec la double
 polarisation.
Notez la forme de la goutte
Les radars utilisent la polarisation pour extraire des informations supplémentaires à la position (obtenue grâce à la réflectivité) et au déplacement (obtenu grâce à l'effet Doppler) des cibles sondées. En effet, les intensités et déphasages entre deux faisceaux polarisés orthogonalement revenant d'une même cible peuvent révéler sa forme ou son type. 

Si les cibles ont une forme aplatie comme dans l'image ci-contre, en sondant avec deux ondes dont l'une est de polarisation verticale (V) et l'autre horizontale (H), on obtient des intensités plus fortes revenant de celle ayant l'axe horizontal. Par contre si les retours orthogonaux sont égaux cela indique une cible ronde. Cela s'appelle la différence de réflectivité ().
Le faisceau radar sonde un volume plus ou moins grand selon les caractéristiques de l'antenne émettrice et sa forme d'onde. Ce qui revient est l'addition des ondes réfléchies par les cibles individuelles dans le volume. Comme les cibles peuvent changer de position dans le temps les unes par rapport aux autres, l'intensité des ondes V et H ne demeure constante que si les cibles ont toute la même forme. Le rapport d'intensité entre les canaux H et V revenant de sondages successifs s'appelle le coefficient de corrélation () et donne donc une idée de l'homogénéité ou non des cibles dans le volume sondé.

La phase de l'onde change lorsqu'elle traverse un milieu de densité différente. En comparant le taux de changement de phase de l'onde de retour avec la distance, la phase différentielle spécifique ou , on peut évaluer la quantité de matière traversée. 

On peut également comparer le déphasage entre les retours H et V (différentiel de phase ou ).

Un exemple d'utilisation est celui par les radars météorologiques. Les volumes sondés contiennent une multitude de cibles telles gouttelettes, flocons ou grêlons. Elles peuvent être toutes du même type ou être un mélange de formes et de types. En utilisant les différentes informations des ondes polarisées, on obtient donc des informations supplémentaires qui peuvent nous donner directement le type d'hydrométéores quand on les analyse en conjonction avec la réflectivité. Ceci aide même à éliminer lesartéfacts indésirables comme les oiseaux ou les échos revenant des obstacles comme les montagnes.

D'autres types de radar utilisent la polarisation à différentes fins. Par exemple, le radar à synthèse d'ouverture est utilisé pour cartographier des régions par avion ou satellite et utilise la polarisation pour distinguer les types de sol, de végétation, etc.
( source : Wikipédia ) 






En modulant la polarisation d'une onde lumineuse proportionnellement à l'amplitude d'un signal sonore , il est possible de transmettre ce son dans la lumière









jeudi 25 avril 2013

Journal

Le 26/04/2013 , 8 heures 41 . Les violences physiques et morales dues aux impulsions ultra-brèves du laser femtoseconde ( énergie dirigée ) ont été cette nuit d'une rare intensité .

mercredi 24 avril 2013

Impulsions sonores qui se propagent dans le milieu ambiant ( analyse graphique et spectre )












Spectre
                       Fréquence  
Composante       (Hz)     Amplitude(0..127)
      1                   50          47
      2                  100           7
      3                  150          70
      4                  200          42
      5                  250          49
      6                  300          44
      7                  350          20
      8                  400          13
      9                  450          16
      10                 500           5
      11                 550          11
      12                 600           1
      13                 650          10
      14                 700           7
      15                 750           1
      16                 800          16
      17                 850           7
      18                 900          19
      19                 950           2
      20                1000           3
      21                1050           2
      22                1100           2
      23                1150           1
      24                1200           2
      25                1250           2
      26                1300           4
      27                1350           3
      28                1400           3
      29                1450           2
      30                1500           2
      31                1550           1
      32                1600           1
      33                1700           1
      34                1800           1
      35                1850           1
      36                1900           1
      37                1950           1
      38                2000           1
      39                2050           2
      40                2100           2
      41                2150           2
      42                2200           2
      43                2250           1
      44                2300           1
      45                2350           1
      46                2400           1
      47                2500           1
      48                2600           1
      49                2700           1
      50                2800           1
      51                2850           1
      52                2900           1
      53                3100           1
      54                3350           1
      55                3400           1
      56                3450           1
      57                3500           1
      58                3900           1
      59                3950           1
      60                4050           1
      61                4100           1
      62                4150           1
      63                4200           1
      64                4500           1
      65                4550           1
      66                4600           1
      67                4650           2
      68                4700           2
      69                4750           2
      70                4800           1
      71                4900           1
      72                4950           1
      73                5050           1
      74                5100           2

Biosignal

Le terme Biosignal est le terme récapitulatif pour toutes sortes de signaux électriques physiologiques qui peuvent être mesurés à partir des êtres vivants.

On utilise un montage électronique simple, composé d'un Amplificateur d'instrumentation couplé avec unfiltre rejetant le courant 50 Hz du secteur, appelé aussi bioamplificateur qui amplifie tous les signaux électriques physiologiques à partir d'électrodes posées sur la peau et les rentre dans un micro-ordinateur équipé de logiciels de filtres et de visualisation.

Signaux physiologiques mesurés

ECG, Électrocardiogramme: battements du cœur.
EMG, Électromyogramme: État de tension des muscles.
EEG, Électroencéphalogramme: ondes cérébrales.
ERG, Électrorétinogramme : Réponse électrique des photorécepteurs excités
GSR, Galvanic Skin-Response: résistance de la peau.
EGEG, Estomac, intestins, Electrogastrogram (Wikipedia (en)).
VRC, Variabilité de fréquence cardiaque, battement par battement, utilisée en cohérence cardiaque.
( source : Wikipédia )







Rythme cérébral

Un rythme cérébral désigne une oscillation électromagnétique dans une bande de fréquences donnée résultant de l'activité électrique cohérente d'un grand nombre de neurones du cerveau telle qu'on peut l'observer en électroencéphalographie (EEG). Ces ondes sont de très faible amplitude, elles sont de l'ordre du microVolt (chez l'être humain) et ne suivent pas toujours une sinusoïde régulière.
Une seconde de signal EEG
Les activités électriques cérébrales rythmiques sont classées selon leur fréquence :


Ondes alpha
Alpha : fréquences comprises entre 8.5 et 12 Hz. Elles caractérisent un état de conscience apaisé, et sont principalement émises lorsque le sujet a les yeux fermés.


Ondes bêta.
Beta : correspond aux fréquences supérieures à 12 Hz (et généralement inférieures à 45 Hz). Elle apparaissent en période d’activité intense, de concentration ou d’anxiété.


Ondes gamma
Les fréquences supérieures à 24 Hz, généralement d'environ 40 Hz sont parfois dénommées Gamma. Elles ont été récemment impliquées dans les processus de liage perceptif.


Ondes delta
Delta : fréquences jusqu’à 4 Hz, normales chez le très jeune enfant, elles peuvent ensuite caractériser certaines lésions cérébrales.


Ondes thêta.
Thêta : fréquences entre 4.5 et 8 Hz. On les observe principalement chez l’enfant, l’adolescent et le jeune adulte. Elles caractérisent également certains états de somnolence ou d’hypnose, ainsi que lors de la mémorisation d'information.


Ondes SMR.
Fuseaux : trains d'ondes comprises entre 12 et 16 Hz, caractéristiques de la phase de sommeil léger. Également reliés aux ondes SMR(Sensory Motor Rhythm) ou Mu

Rythmes cérébraux et stades du sommeil


Un adulte éveillé émet habituellement des ondes alpha et beta. En phase d’endormissement (stade 1), l’activité alpha diminue et s’évanouit. Le sommeil léger (stade 2) est marqué par l’apparition de pics d’activité bêta et des formes d’ondes complexes (fuseaux et complexes K). Le sommeil profond (stades 3 et 4) est caractérisé par une activité cérébrale de faible fréquence (delta). Lors du sommeil paradoxal, associé aux rêves et aux mouvements oculaires rapides, on retrouve un pic d’activité beta.
( source : Wikipédia )













mardi 23 avril 2013

Harcèlement en réseau

Le harcèlement en réseau8,9 est un type de harcèlement dont quasiment personne ne parle, bien qu'une grande partie de la population y soit confrontée dans un rôle ou dans un autre et à des degrés différents. Ce harcèlement consiste à désigner une personne comme une cible et à la faire persécuter par le biais des groupes et des réseaux10. Les personnes qui collaborent et qui sont manipulées ne connaissent pas l'envergure et la gravité de la situation, ni dans quelle mesure elles sont elles-mêmes visées.
Toutes les méthodes déjà connues en matière de harcèlement moral tels que le Mobbing, le Gaslighting, le Stalking et le Gang Stalking sont pratiquées contre les cibles désignées. Des moyens très sophistiqués sont mis en œuvre sur le plan humain et technologique, en particulier pour surveiller la personne ciblée. Une des pratiques spécifiques à ce type de harcèlement est la surveillance de la cible dans toutes les sphères de sa vie y compris de sa vie privée et l'utilisation des informations privées dans le harcèlement via le mimétisme. Les personnes manipulées, les pions, font des retours d'information insidieux aux cibles après avoir été formées à cette pratique par les instigateurs. Ceux-ci leurs transmettent des informations privées sur la cible avec la méthodologie pour en faire les retours. Partout où la personne ciblée se rend, le conditionnement et la désinformation des groupes et des communautés la précédent, notamment par la mise en œuvre de rumeurs. La cible souvent ne comprend pas ce qui se passe avant un long parcours et se trouve plongée dans un chaos extrêmement anxiogène. Des personnes sont des cibles sans le savoir, d'autres ont développé une compréhension plus ou moins étendue.
Un peu partout dans le monde des voix s'élèvent contre ces pratiques dans lesquelles des entités gouvernementales sont impliquées ainsi que des réseaux.
( source : Wikipédia )

Journal

Le 24/04/2013 , 7 heures 33 . L'induction magnétique et les vibrations sonores provoquent des douleurs physiques et morales et des troubles du sommeil, cette nuit j'ai peu dormi .

Message subliminal

Un message subliminal est un stimulus incorporé dans un objet, conçu pour être perçu au-dessous du niveau de conscience. Des techniques subliminales ont été utilisées dans la publicité ou la propagande. Le but et l'efficacité de ces techniques sont sujets à débat.

Audio

Le message subliminal peut être sonore, à peine audible, ou compréhensible seulement en accélérant ou ralentissant la vitesse de défilement de la bande.
( source : Wikipédia )

Igor Smirnov ( les sons subliminaux peuvent modifier le comportement d'une personne )

Traduction Google

Smirnov était un Raspoutine caractère comme souvent dépeint dans les médias comme ayant des pouvoirs quasi mystiques de persuasion. Aujourd'hui, les visiteurs première fois à l'Institut - logé dans un bâtiment en béton terne à l' amitié Université des peuples de la Russie - sont invités à regarder un programme télévisé d'une demi-heure consacrée à Smirnov, qui est appelé le père des «armes psychotroniques, "le terme russe pour les armes de contrôle mental.Barbu et confiant, Smirnov dans la vidéo qui explique comment les sons subliminaux peuvent modifier le comportement d'une personne. Pour l'oreille non entraînée, la démonstration ressemble porcs qui crissent.
( source : wired )  

Suite à un message de Soleilmavis

lundi 22 avril 2013

Plasma

Plasma : C’est une phase de la matière constituée de particules chargées, d'ions et d'électrons. C’est du gaz hautement ionisé 

( filamentation d'impulsions laser femtosecondes dans l'air )

dimanche 21 avril 2013

Journal

Le 21/04/2013 , 13 heures 48 . La raison ne risque pas d'étouffer les scientifiques impliqués dans les expériences cognitives qui sont faites illégalement sur des personnes ciblées . Ces expériences font subir aux victimes des douleurs physiques et morales aigus . Comment est ce possible que dans un État de droit comme la France, les représentants de l'État puissent avoir autant d'indifférent sur ces actes de torture ? C'est extrêmement choquant et déstabilisant surtout qu'en on pense à la devise de la France : liberté égalité fraternité . Ces valeurs ne sont pas à l'évidence la priorité des responsables de l'État .

samedi 20 avril 2013

Journal

Le 20:04/2013 , 7 heures 47 . Puissance du rayonnement très forte cette nuit et ce matin . Hier matin au réveil , ma femme a été une nouvelle fois la cible d'impacts très puissants sur une jambe, hurlait de douleur . ça n'a pas duré très longtemps mais suffisamment pour faire énormément mal .
La courte durée des impulsions femtosecondes engendre des puissances crêtes très importantes, focalisée en un point sur la peau, la pression de radiation écrase les muscles .

Le béton est transparent aux ondes térahertz , le laser femtoseconde génère , entre autres , des fréquences entre 0,1 et 30 térahertz ( THz ) .

Symbole de danger
                                                                 ( source : Wikipédia )

jeudi 18 avril 2013

Propagation du son

Fichier: waves.gif de pression sphérique
Propagation d'ondes sphériques de
pression dans un fluide

Dans un milieu compressible, le plus souvent dans l'air, le son se propage sous forme d'une variation de pression créée par la source sonore. Un haut-parleur, par exemple, utilise ce mécanisme. Seule la compression se déplace et non les molécules d'air, si ce n'est de quelques micromètres, de la même façon que lorsque on jette une pierre dans l'eau, les vagues se déplacent en s'éloignant du point de chute, mais l'eau reste au même endroit, elle ne fait que se déplacer verticalement et non suivre les vagues (un bouchon placé sur l'eau reste à la même position sans se déplacer). Le son se propage également dans les solides sous forme de vibrations des atomes, résultant en une contrainte du matériau, équivalent à la pression dans un fluide, mais plus difficile à mesurer. Là encore, seule la contrainte se propage, et non les atomes qui ne font que vibrer très faiblement autour de leur position d'équilibre.
Dans les fluides, l'onde sonore est longitudinale, c'est-à-dire que la vibration des particules du milieu se fait parallèlement à la direction de déplacement de l'onde. Il n'en est pas de même dans les solides, dont la rigidité permet la transmission d'ondes de contraintes transversales. 
( source : Wikipédia )

le laser blanc

La fibre à cristal photonique


L’émergence depuis le milieu des années 90 de fibres microstructurées (cf. figure 11) ouvre le champs à de nombreuses applications notamment dans les télécoms, dans l’industrie (source de puissance) ou encore en médecine (source fibrée de lumière blanche).

Le principe d’un cristal photonique pour les photons est le même que celui d’un semi-conducteur pour un électron. En effet, une structure ordonnée conduit à une gamme d’énergie interdite (analogie avec le gap d’un semi-conducteur)). Ces structures ordonnées avec un pas micrométrique sont obtenues par assemblage d’une structure millimétrique puis étirage.L’énorme avantage qu’offre les fibres microstructurées est la grande liberté en ce qui concerne la dispersion d’indice de phase. Cela permet par exemple de réaliser des fibres infiniment monomodes (cf figure 12).

La dispersion d’indice de phase permet aussi de contrôler la dépendance spectrale de la vitesse de groupe et ainsi de choisir la géométrie qui va compenser exactement la dispersion chromatique du matériau pour une longueur d’onde donnée ce qui est impossible avec les fibres traditionnelles  Autrement dit, il est possible de limiter l’élargissement temporel d’une impulsion lumineuse lors de sa propagation (facteur limitant des communications par fibres optiques actuelles).

Ce type de fibre est celui utilisé pour la génération d’un supercontinuum  Lors de sa propagation dans la fibre l’impulsion intense va créer de nouvelles fréquences (optique non linéaire : effet Kerr, Raman) et les propager sans étalement temporel pour obtenir en sortie un supercontinuum.
( source : edu.upmc )

mercredi 17 avril 2013

Ultrason

L'ultrason est un son, c'est-à-dire une onde mécanique et élastique, diffusée par les gaz, les liquides, les tissus mous (chair, organes) ou les solides (partie métallique comme la sonotrode), dont la fréquence est supérieure à 20 000 Hz.
Le nom vient du fait que leur fréquence est trop élevée pour être audible pour l'oreille humaine (le son est trop aigu), de la même façon que les infrasons désignent les sons dont la fréquence est trop faible pour être perceptible par l'oreille humaine.
( source : Wikipédia )

Or, le laser femtoseconde en question est à fibre à cristal photonique . Les fibres à Cristal photonique ont des trous d'air pour guider la lumière . Mes appareils de mesure détectent des ultrasons . Le laser femtoseconde dispose donc d'un support matériel ( en l’occurrence l'air) pour la propagation des ultrasons .

( source : edu.upmc )



lundi 15 avril 2013

Journal

Le 16/05/2013 , 8 heures 07 .Ce matin, aussitôt réveillé points d'impact très puissants au niveau de la cheville intérieure du pied droit . Hier matin aussi mais du coté extérieur du pied, ma femme a reçu presque au même moment que moi, une très forte pression sur un mollet, elle se tordait de douleur et moi aussi ...

Électroporation

L'électroporation est une méthode d'introduction d'ADN dans des cellules. Techniquement, on applique un champ électrique sur les membranes qui sont ainsi déstabilisées, et l'ADN présent dans l'espace extracellulaire peut rentrer dans les cellules en migrant vers le pôle positif de la charge, étant lui-même chargé négativement.

Électroporation , ou électroperméabilisation , est une augmentation significative de la conductivité électrique et la perméabilité de la membrane plasmique des cellules provoquée par une application externe de champ électrique . Il est habituellement utilisé en biologie moléculaire comme un moyen d' introduire une substance dans une cellule , comme le charger avec une sonde moléculaire, un médicament qui peut changer la fonction de la cellule, ou un morceau de codage ADN . [ 1 ]

Électroporation est un phénomène dynamique qui dépend de la tension transmembranaire locale en chaque point de la membrane cellulaire. Il est généralement admis que, pour une durée d'impulsion donnée et la forme, un seuil de tension transmembranaire spécifique existe pour la manifestation du phénomène d'électroporation (de 0,5 V à 1 V). Cela conduit à la définition d'un seuil d'amplitude du champ électrique pour l'électroporation (E e ).Autrement dit, seules les cellules dans les zones où E ≧ E e sont électroporation. Si un second seuil (E ir ) est atteint ou dépassé, l'électroporation peut compromettre la viabilité des cellules, à savoir, l'électroporation irréversible. [ 2 ]


L'électroporation est un processus en plusieurs étapes avec plusieurs phases distinctes. [ 13 ] Tout d'abord, une brève impulsion électrique doit être appliquée.Paramètres typiques seraient 300-400 mV pour <1 ms à travers la membrane
( source : Wikipédia )


Technique consistant à créer des pores dans la membrane cellulaire à l'aide d'impulsions électriques en vue de faciliter la pénétration de molécules étrangères.
( source : termsciences )

Lasers à impulsions ultracourtes
















( source : .physique.usherbrooke )

dimanche 14 avril 2013

Interférences générant des impulsions laser femtosecondes



Figure 1 : Schéma de l'expérience.
Une des manières les plus claires de mettre en évidence la dualité onde-particule est l'expérience des fentes de Young. Cette expérience est connue depuis le XIXe siècle, où elle a d'abord mis clairement en évidence l'aspect purement ondulatoire de la lumière. Modifiée de manière adéquate, elle peut démontrer de manière spectaculaire la dualité onde-corpuscule non seulement de la lumière, mais aussi de tout autre objet quantique. Dans la description qui suit, il sera question de lumière et de photons mais il ne faut pas perdre de vue qu'elle est également applicable - du moins en principe - à toute autre particule (par exemple des électrons), et même à des atomes et à des molécules.

Figure 2 : Figure d'interférence observée.
L'expérience consiste à éclairer par une source lumineuse un écran percé de deux fentes très fines et très rapprochées. Ces deux fentes se comportent comme deux sources secondaires d'émission lumineuse. Une plaque photographique placée derrière l'écran enregistre la lumière issue des deux fentes (⇐ voir figure 1).
Ces deux sources interfèrent et forment sur la plaque photographique ce que l'on appelle une figure d'interférence (voir figure 2 ⇒). Cette figure est caractéristique d'un comportement ondulatoire de la lumière (voir l'article interférence).
( source : Wikipédia )