Dénonciation d'un crime contre l'humanité

lundi 30 décembre 2013

Gyrolaser

Un gyromètre laser ou gyrolaser est un capteur de vitesse angulaire (gyromètre) basé sur l'effet Sagnac et mettant en œuvre un rayon laser. Celui-ci parcourt un circuit optique dans les deux sens, l’interférence des deux rayons va dépendre de la vitesse de rotation de l’ensemble.

Préambule

Le gyromètre laser est un capteur capable de mesurer une vitesse angulaire dans un plan. En associant trois gyromètres, il est possible de mesurer la vitesse angulaire d'un mobile dans l'espace. Cette mesure est utilisée dans les centrales à inertie qui équipent certains navires, avions, satellites, sous-marins.

Particularités du gyrolaser
Schéma de principe

L’appareil comporte une partie optique et une partie électronique. Il est de forme triangulaire ou carrée.

La partie optique comporte des miroirs et un tube capillaire remplit d’un mélange gazeux qui constitue le milieu amplificateur du laser. Le premier miroir est concave pour améliorer la focalisation, le deuxième est fixé sur un moteur piézoélectrique ce qui va permettre de moduler la puissance du laser et le troisième est semi-réfléchissant, ce qui permet de récupérer une partie du faisceau4.
( source : Wikipédia )

Accélération laser-plasma

L'accélération laser-plasma est un thème de recherche visant à développer des sources de particules ayant des propriétés inédites.

Cet article présente notamment les mécanismes d'accélération de particules en utilisant l'interaction d'un laser avec la matière. En focalisant un laser de puissance sur une cible, il est possible de créer des faisceaux de particules aux propriétés particulièrement originales (brièveté, énergie, émittance, charge).

Les expériences d'interaction laser-plasma permettent d'accélérer deux types de particules : les électrons et les protons.

Le battement d'ondes

Ce mécanisme nécessite deux impulsions laser contre-propagatives de pulsation voisine ω1 et ω2 dont la différence de fréquence est proche de la fréquence plasma (ωp ~ ω1-ω2). Le recouvrement de ces deux impulsions laser génère un battement d'ondes résonnant avec l'onde plasma.

Régime de la bulle

Ce dernier terme cache une révolution dans le domaine de l'accélération d'électrons par interaction laser-plasma : pour la première fois des faisceaux d'électrons avec un spectre quasi-monoénergétique ont été produits. Jusqu'à présent, les faisceaux d'électrons avaient toujours un spectre maxwellien (décroissance exponentielle).

En réalité, ces résultats avaient été prédits par des simulations PIC 3D qui ont donné naissance à cette dénomination : Régime de la bulle19. Dans ce régime, les dimensions du laser sont plus courtes que la longueur d'onde plasma dans les trois directions de l'espace. Ainsi, l'impulsion laser focalisée ressemble à une bille de lumière d'un rayon typique de 10 microns. La force pondéromotrice de cette impulsion est tellement forte qu'elle expulse les électrons à son passage.
( source : Wikipédia )


 Capture de la réflexion des deux taches focales ( deux impulsions laser) du laser-plasma sur mes lunettes, avec mon caméscope, lieu : domicile .

                                                                        Zoom

                                                                          Zoom


Dépolarisation membranaire

Une dépolarisation membranaire est une diminution de la différence de potentiel régnant entre l'extérieur d'une cellule et le milieu intracellulaire, de part et d'autre de la membrane plasmique, due le plus souvent à une entrée d'ions positifs (Na+, Ca++, etc.) à l'intérieur de la cellule ou parfois due à la sortie d'ions chlorures, et intervenant dans les mécanismes de transmission de l'influx nerveux et de contraction musculaire.

Au cours de la genèse du potentiel d'action, les dépolarisation postsynaptiques s'additionnent et peuvent engendrer un nouveau potentiel d'action si leur somme atteint ou dépasse une valeur minimale appelée seuil de dépolarisation. Ce seuil correspond à la valeur du potentiel de membrane requis pour activer les canaux Na+ dépendant du voltage.


L'accélération laser-plasma génère des faisceaux d'électrons . Le plasma est constitué de particules chargées (ions et électrons) .

dimanche 29 décembre 2013

Lidar

La télédétection par laser ou LIDAR, acronyme de l'expression en langue anglaise « light detection and ranging », est une technologie de télédétection ou de mesure optique basée sur l'analyse des propriétés d'un faisceau renvoyé vers son émetteur.

La méthode la plus répandue pour déterminer la distance à un objet est basée sur le laser à impulsions. À la différence du radar basé sur un principe similaire, le lidar utilise de lalumière visible ou infrarouge au lieu d'ondes radio. La distance à un objet ou à une surface est donnée par la mesure du délai entre l'impulsion et la détection du signal réfléchi. Le LIDAR a des applications en archéologie, géographie, géologie, géomorphologie, sismologie,télédétection et physique de l'atmosphère (dont étude de la pollution de l'air) 1.
( source : Wikipédia )

Diffusion de la lumière d'un laser de type LIDAR


Diffusion de la lumière d'un laser de type LIDAR ( décomposition de la lumière blanche) capturée à l'intérieur de mon domicile avec mon caméscope en position zoom ! .

samedi 28 décembre 2013

Journal

Le 28/12/2013 , 20 heures 08 . J'ai de gros problèmes avec mon ordinateur en ce moment .

jeudi 26 décembre 2013

Capture de données


Capture de données : 43 des 32768
Logiciel : AutoSignal v1,6 
Lieu : domicile
Date : 26/12/2013

lundi 23 décembre 2013

Projet MK-Ultra

Le Projet MKULTRA (ou MK-ULTRA), dévoilé en 1975, est le nom de code d'un projet secret illégal de la CIA des années 1950 à 1970 visant à manipuler mentalement certaines personnes par l'injection de substances psychotropes. De 1951 à 1963, il se nommait projet ARTICHOKE ; le projet BLUEBIRD (1951-1953) lui est apparenté1.
( source : Wikipédia )

Analyse du signal


Capture du signal 
Lieu : domicile
Date : 23/12/2013
Logiciel : SFS

samedi 21 décembre 2013

transmission aérienne de l'onde sonore

La transmission aérienne de l'onde sonore

Les sons sont captés par le Pavillon, puis pénètrent dans le conduit auditif externe. Ces ondes mettent en vibration letympan(énergie mécanique) dans l’oreille moyenne. Des osselets (Marteau, Enclume, Etrier) transmettent cette énergie et l'amplifient, pour éviter la perte d'énergie liée au passage du milieu aérien au milieu liquidien. L’étrier est en contact avec la fenêtre ovale, point d'entrée dans l’oreille interne.

La transmission liquidienne de l'onde sonore

L’onde ainsi créée met en vibration la membrane basilaire se trouvant dans la cochlée. Cette membrane va permettre une première analyse du son notamment en fréquence (tonotopie). La partie basse de la cochlée va analyser les sons aigus et la partie haute (apex) va coder pour les graves.

Transduction électrique

Il existe deux systèmes de cellules sensorielles dans la cochlée :

- Les cellules ciliées interneselles transmettent le son vers les voies centrales.

- Les cellules ciliées externesles plus nombreuses reçoivent les voies efférentes du cerveau et vont agir en préamplificateur du son pour une adaptation en temps réel de l’audition. Ce système permet de comprendre la parole dans le bruit.

- Les impulsions électriques partent sur le nerf auditif et sont analysées dans l'aire auditive.
( source : Wikipédia )


Les ultrasons pulsés et ciblés sont dramatiquement modulés phonétiquement .
La pression sonore qui est exercée sur les cellules sensorielles dans la cochlée, s'exerce aussi sur la membrane d'un microphone . Avec un logiciel ( SFS  , Speech Filing System )
,  l'analyse des données et le traitement du signal prouvent le harcèlement de sons voisés

Les capteurs optroniques

L'association des termes «électronique» et «optique» est à l'origine de divers vocables :on dit d'un matériau qu'il est «électro-optique» si ses propriétés optiques (transmission, indice de réfraction, biréfringence,...) sont modifiables sous l'action d'un champ électrique.

«L'optoélectronique» désigne les composants qui transforment les photons en électrons, ou vice-versa (détecteurs, lasers, diodes électroluminescentes ou laser), ceux qui transportent la lumière (fibres optiques), l'amplifient, ou la modulent.

Quant au terme «optronique», il a une connotation « système », et désigne les capteurs, dispositifs, instruments, appareils, équipements, systèmes,...(dénomination variable suivant la complexité) qui, combinant optique et électronique, sont utilisés dans de nombreux domaines, parmi lesquels :

Défense : Souvent associés au radar, omniprésents en défense, les équipements optroniques apportent leurs avantages en discrétion (quand ils émettent, leur émission est plus directive que celle du radar) et en précision angulaire, qualité traditionnelle de l'optique. L'optronique permet d'améliorer l'observation sur le champ de bataille, pour l'aide à la navigation, le pilotage, la reconnaissance et l'identification de cibles, le guidage d'armement. Pour neutraliser ces équipements très efficaces, les contre-mesures optroniques sont en très fort développement.
( source : optique-ingenieur )

Optronique

L’optronique est une technique permettant de mettre en œuvre des équipements ou des systèmes utilisant à la fois l’optique et l’électronique. Elle associe généralement un capteur optique, un système de traitement d’images, un système d’affichage ou de mémorisation.

L’optronique est très employée dans des applications militaires.

Différentes techniques

Il est possible de catégoriser un système optronique par la longueur d’onde utilisée :

- la bande ultraviolette,
- la bande visible et très proche de l'infrarouge,
- la « bande 1 » : infrarouge proche, de 1 à 3 µm, cette bande est utilisée pour la détection de corps portés à températures élevées (1000 à 2000 k).
- la « bande 2 » : moyen infrarouge, permet de détecter des corps portés à une température moyenne de 600 k, par exemple des avions.
- la « bande 3 » : lointain infrarouge permet de détecter des corps autour de 300 k, et peut être utilisée pour la vision de nuit .

Avantages de l’optronique

Par rapport à d’autres techniques comme le radar, l’optronique utilise le domaine visible du spectre électromagnétique (ainsi que les ultraviolets et infrarouges) ce qui présente un certain nombre d’avantages. Ainsi les faibles longueurs d’onde utilisées permettent des équipements moins encombrants et plus précis. Un autre avantage est la furtivité : un armement optronique n’est pas détectable par un ennemi.

Exemples d'application

Caméras thermiques

Les caméras thermiques sont utilisées par les militaires, pour pouvoir combattre la nuit. La première génération date des années 70. La deuxième, datant des années 80, utilise des capteurs CCD ou CMOS refroidis.

Veille infrarouge

Les équipements de veille infrarouge (IRST) permettent de détecter des cibles dans un champ large (jusqu’à 360°). Ces détecteurs peuvent être actifs, comme le Lidar ou passifs, ce qui permet une discrétion totale.

( source : Wikipédia )


300 K = 26,85 °C


Acousto-optique



L’Acousto-optique est une branche de la physique étudiant les interactions entre les ondes sonores et les ondes lumineuses, en particulier la diffraction d'un laser par les ultrasons et les ondes sonores en général.

L'effet acousto-optique.
( source : Wikipédia )

mercredi 18 décembre 2013

Journal

Le 19/12/2013 , 8 heures 15 . En ce moment , la pression de radiation est très forte et la sensation vibratoire intense .

Journal

Le 18/12/2013 , 8 heures 31 . Un document concernant le " treizième colloque GRETSI - Juan-les-pins du 16 au 30 septembre 1991 ", détaille comment fonctionne un processeur acousto-optique de compression d'impulsions à 2000 points.

Ce document indique :

Extrait

RÉSUMÉ

Nous présentons une architecture compacte de processeur acousto-optique de compression d'impulsions à 2000 points, adaptés au décodage en temps quasi réel des signaux satellites GPS.

2 - FONCTIONNEMENT DU CORRELATEUR ACOUSTO-OPTIQUE.

 Les signaux, convertis en ondes ultrasonores, sont envoyés en sons opposés dans une cellule de Bragg éclairée par de la lumière cohérente .Le produit des signaux est réalisé par deux interactions acousto-optiques successives . Les deux faisceaux optiques en sortie comprennent chacun deux composantes fréquentielles.

Or, des signaux acoustiques et optiques sont détectés et capturés dans l'environnement ou que je me trouve. Le nanosystème à énergie dirigée est donc aussi composé d'un processeur acousto-optique .

mardi 17 décembre 2013

L’interaction acousto-optique

La première théorie du couplage d’une onde lumineuse avec une onde hypersonique a été faite par Léon Brillouin en 1914 et présentée dans les Comptes Rendus à l’Académie des Sciences [34]. Mobilisé pour la première Guerre Mondiale, Léon Brillouin ne publie cependant sa théorie qu’en 1921. Sa théorie prévoit qu’un liquide traversé par une onde hypersonique provoque des variations périodiques de contraintes qui créent, par effet photo élastique, des modifications de l’indice de réfraction, se comportant alors comme un réseau de diffraction pour la lumière [35]. A cette époque, les ondes hypersoniques étaient produites par des phénomènes d’agitation thermique, Léon Brillouin prévoit que sa théorie s’applique également
aux ondes acoustiques entretenues, les ultrasons, engendrés par un transducteur piézoélectrique.

En 1930, le physicien Gross met expérimentalement en évidence le phénomène de diffusion de la lumière par les hyper sons [36] et, en 1932, Lucas et Biquard en France [37], et Debye et Sears aux Etats-Unis [38], font les premières expériences de diffraction de la lumière par des ultrasons.

La diffraction du premier ordre, avec un angle d’incidence non nul, comme l’a prédit Brillouin, a été observée par Roytow en 1935. En 1936, Raman et Nath développent le modèle d’interaction acousto-optique pour plusieurs ordres [39]. Il faudra attendre 1956 pour que Phariseau réalise cette expérience [40].
Ces résultats ont entraîné, dans les années qui suivirent, toute une série d’études à la fois théoriques et expérimentales. En effet, ce type d’interaction acousto-optique, appelé alors diffusion Brillouin, s’est rapidement avéré être un puissant moyen d’investigation spectroscopique des vibrations thermiques dans les solides et les liquides.

Depuis les années 1970, le développement des lasers associé à celui des céramiques piézoélectriques, qui permettent de générer facilement des ondes acoustiques dont les fréquences coïncident avec celles du spectre radiofréquence et hyperfréquence, a fait apparaître de nombreux dispositifs qui sont basés sur l’effet acousto-optique. Ces composants optoélectroniques permettent de moduler la lumière aussi bien en amplitude qu’en phase, de défléchir un faisceau lumineux, ou encore de décaler la fréquence optique d’un laser d’une valeur parfaitement déterminée par celle de l’onde acoustique.

( source :  hal.archives-ouvertes ) 

Le programme de la NSA jugé "inconstitutionnel"

Un juge fédéral d'un tribunal civil de Washington a, pour la première fois, infligé un revers au programme de surveillance de la NSA, estimant que la collecte de métadonnées d'un particulier constituait une "atteinte à la vie privée".

C'est inédit. Dans le cadre du procès intenté notamment par le conservateur Larry Klayman, un juge fédéral d'un tribunal civil de Washington a estimé que la collecte à grande échelle des métadonnées téléphoniques (numéros appelés, durée des appels...) sans feu vert préalable de la Justice, était anticonstitutionnelle.

"Il est évident qu'un tel programme empiète" sur les valeurs défendues par le quatrième amendement de la Constitution américaine relatif à la protection de la vie privée, écrit le juge Richard Leon dans une cinglante injonction préliminaire consultée par l'AFP.

Interdire au gouvernement la collecte de métadonnées téléphoniques

Et d'interdire "au gouvernement de collecter les métadonnées téléphoniques des comptes Verizon de Larry Klayman et Charles Strange", les plaignants, dans le cadre du programme de la NSA. Sachant que le gouvernement devra également détruire toutes les métadonnées déjà collectées à leur sujet.

Le juge, qui motive sa décision en invoquant un amendement de la Constitution et les pères fondateurs, a cependant décidé de renvoyer le dossier vers une cour d'appel qui devra se prononcer sur le fond. Il pense en effet que dans "les mois à venir" d'autres juridictions "auront à débattre pour trouver un équilibre respectueux de notre système constitutionnel".

En attendant, vendredi, un groupe de travail a remis un rapport au président, Barack Obama, dans lequel plus de 40 recommandations sont détaillées pour tenter de mieux respecter la vie privée, tout en préservant ces programmes de surveillance entrant dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

( source : latribune )

lundi 16 décembre 2013

Journal

Le 17/12/2013 , 8 heures .  Impacts ( force électromagnétique ) très violents sur la jambe gauche au niveau du mollet cette nuit , la douleur a été intense .

Psychoacoustique

Extrait

Sonie et hauteur tonale

L'origine de la sensation sonore est une faible vibration de l'air, la pression acoustique, qui nous importe parce que les êtres humains en extraient des informations. Pour qu'il contienne une information, il faut que le son, cette variation de la pression atmosphérique, varie lui-même au cours du temps ; et qu'il ne varie pas de façon aléatoire, mais selon des motifs que les auditeurs puissent mémoriser et reconnaître.
( source : Wikipédia )

dimanche 15 décembre 2013

Phonétique acoustique

La phonétique acoustique est une partie de la linguistique qui a pour but de classer les sons en fonction de leur perception par le locuteur. On distingue deux sous-branches qui diffèrent selon la méthode adoptée : la phonétique auditive et la phonétique acoustique scientifique.

- La phonétique auditive propose un classement basé sur les impressions auditives provoquées par les sons du langage. Si elle ne parvient pas à un classement raisonné, elle marque néanmoins de manière durable la terminologie utilisée dans le classement articulatoire. Par exemple, le terme « chuintant » utilisé pour caractériser la consonne prédorso-prépalatale /ch/ montre l'importance de l'impression auditive subjective.
- La phonétique acoustique scientifique s'appuie sur le traitement de signal. Cet apport de la physique acoustique permet un classement fin des sons en fonction de leur hauteur, de leur intensité et de leur timbre, ces trois notions pouvant être traduites en variables physiques — fréquence ; amplitude de la vibration ; audibilité des harmoniques.
( source : Wikipédia )

Avaaz Pétition - Stand avec Edward Snowden

https://secure.avaaz.org/en/stop_prism_global/?crSngeb

samedi 14 décembre 2013

Phonation du signal acoustique


Capture du signal acoustique ( harcèlement d’ondes formantiques (FOF) dans le milieu ambiant du domicile 
Date : 14/12/2013

La phonétique auditive ou perceptive

La phonétique auditive ou perceptive :

concerne la perception des messages vocaux, on y étudie ce qui est perçu par l’oreille, or l’oreille juge de façon subjective. En ce sens la phonétique perceptive se distingue de la phonétique acoustique qui elle analyse les sons de manière objective.

Le procédé Hemisync

Extrait

Le procédé Hemisync

Après avoir testé quelques centaines de fréquences différentes, Robert Monroe et ses collaborateurs finirent par mettre l’oreille sur un certain son, capable de maintenir sans peine le sujet dans un état oscillant entre la vigilance et le sommeil. Le procédé fut cent fois testé, perfectionné, breveté et les premiers résultats intéressant ne tardèrent pas à suivre. On constata tout d’abord que la majorité des volontaires expérimentaient un état commun dans lequel le corps était endormi mais où l’esprit demeurait, lui, alerte. Il fut arbitrairement dénommé focus 10 (point 10). Une nouvelle étape fut franchie lorsque l’on ajouta à la fréquence sonore d’éveil habituelle des fréquences bêta dont on savait qu’elles sont associées aux perceptions extrasensorielles.

Hors, en vertu d’une loi physiologique mise en évidence dans les années trente, le cerveau, à l’image d’un diapason, a tendance par effet de résonance à harmoniser son train d’ondes sur les fréquences qu’il perçoit. Le processus expérimental fut enfin complété par la mise au point d’un procédé permettant aux deux hémisphères du cerveau de fonctionner simultanément : le procédé hémisync.

Sans Hemisync


Avec Hemisync



On sait que notre cerveau possède deux hémisphères et qu’il incombe à chacun d’eux de remplir des tâches spécifiques. Nous utilisons ainsi notre cerveau gauche pour parler, compter, écrire et accomplir la plupart des tâches rationnelles ; le droit, en revanche, intervient lorsqu’il nous faut ressentir, imaginer ou saisir un concept dans sa globalité. Si nous souhaitons par exemple écouter de la musique, le cerveau gauche assure les opérations de mise en marche de la chaîne hi-fi tandis que le droit prend la relève au moment d’apprécier la délicatesse d’un concerto.

Le fonctionnement synchrone des deux hémisphères ne se produit que rarement à l’état de veille. Tout juste opère t-il quelques secondes chaque jour lorsque nous pénétrons dans des états de relaxation fortuite et dans les moments de création ou d’intuition. Bien qu’aucun des travaux entrepris n’ait encore mis en évidence de façon indiscutable les rapports existant entre la synchronisation des hémisphères cérébraux et les états hors du corps, on la retrouve en revanche associée de façon caractéristique à ce que l’on a coutume d’appeler les états modifiés de conscience parmi lesquels on peut citer le rêve, la relaxation profonde, la méditation et l’extase mystique. Autant de phénomènes dont les liens étroits avec l’expérience extracorporelle ne sont plus à démontrer.

( source : neoconscienceblog.wordpress )

Journal

Le 14/12/2012 , 7 heures 48 . Il y a un bruit de fond continu type ronronnement, ce bruit est provoqué par des battements sonores ( pulsations) . Le rythme des battements varie entre 1 et 20 coups par seconde environ . L'émetteur manipule ces battements ( type mixage audio ), exemple :

- 8 coups par seconde pendant 1 heure, niveau SPL bas
- 20 coups par seconde pendant 2 heures, niveau SPL élevé
- 5 coups par seconde pendant 10 minutes, niveau SPL bas etc. , ces variations sont constantes dans le temp

S'y ajoute des sources sonores phonétique .

Or, le rythme cérébral varie entre 0,5 et 40 Hz . Il est évident que le rythme des battements sonores influence le rythme des ondes cérébrales..

dimanche 8 décembre 2013

Journal

Le 8/012/2013 , 14 heures 19 . La manière de procéder est semblable à celle des proxénètes, au lieu d'agir eux-mêmes avec violence pour asservir leur victime, ils utilisent un nanosystème à énergie dirigée c'est-à-dire un laser à impulsions femtosecondes qu'ils focalisent sur la victime .

Par déduction , ce nanosystème est programmé et assisté par ordinateur , il émet sur la victime des sons directionnels " battements sonores avec modulation à synthèse vocale " et des ondes térahertz " notamment l'infrarouge lointain qui traverse de nombreux matériaux dont le béton qui lui est transparent ".

Toutes les impulsions laser femtosecondes sont façonnées et contrôlées et peuvent être manipulées à distance ( puissance, tension. , Intensité, durée, pulsation, plasma), elles sont émises en spirales " de type vortex " . Lorsqu'elle est ciblée, la personne est victime d'une induction magnétique .

Comme dans un solénoïde ou un aimant, des lignes de champ se forment en surface au niveau de la peau, c'est avec ces lignes de champ " rayons vecteurs "qu'ils agressent la peau avec plus ou moins d'intensité ( stimulation physique pour une réaction cognitive) .

jeudi 5 décembre 2013

Targeted Individuals Speaks

Ligne de champ

Lignes de champ électrique autour de deux particules de
même charges (gauche) et de charges opposées (droite).
En physique et en mathématiques, afin de visualiser un champ vectoriel, on utilise souvent la notion de ligne de champ. C'est, en première approximation, le chemin que l'on suivrait en partant d'un point et en suivant les vecteurs. Ces lignes de champ sont orthogonales aux équipotentielles du même champ.

D'un point de vue infinitésimal, les lignes de champ d'un champ Φ sont les courbes dirigées localement par un élément de droite dr qui vérifie :.

Un certain nombre de quantités, comme le rotationnel ou la divergence en un point, peuvent ainsi être « observées ». Si des applications des lignes de champ, comme celles du potentiel de Douady-Hubbart pour l'ensemble de Mandelbrot, restent purement théoriques, les lignes de champ peuvent présenter une interprétation physique intéressante, notamment en physique des plasmas.
( source : Wikipédia ) 

Journal

Le 5/12/2013 , 7 heures 47 . C'est avec les lignes de champ ( façonnage des lignes de champ en matrice ) que le nanosystème ( nano veut dire nanométrique, c'est-à-dire de longueurs d'onde du spectre de la lumière) peut agresser la peau par des piqûres, brûlures, pressions de radiation sur la peau et les muscles, entre autres .

Je me suis réveillé ce matin avec une douleur très forte sous le pied droit .

lundi 2 décembre 2013

Message de John Finch


Google Traduction

Aucun des gouvernements, des médias ou des organisations de défense des droits de l'admettront ces crimes électroniques et les technologies existent et sont utilisés pour la torture et les abus personnes. 

Il ya une conspiration du silence au sujet de ces.


1996 - NOS DERNIERES tremplin vers JUSTICE 

Au milieu des années 1990, notre premier tremplin à la justice est l'article intitulé «Micro-ondes harcèlement et Mind Control expérimentation" par Julianne McKinney,
www.raven1.net/microwav.htm

Notre deuxième tremplin était (et est) la recherche exhaustive et scientifique en «armes non létales» (clairement le lieu de naissance du cauchemar Mme Naylor et environ trois millions de Nord-Américains vivent,) ... de l'étudiant en droit Cheryl Gallois,
www.mindjustice.org

Le troisième tremplin a été le livre de 2001 sur justicier harcèlement par David Lawson, un détective privé, intitulé «terroristes Stalking en Amérique", revue ici:
www.multistalkervictims.org / terstalk.htm

Le livre de Mme Naylor, avec du matériel fourni par Cheryl Gallois, est clairement un quatrième et étape majeure, par laquelle les objectifs de justicier harcèlement et électronique harcèlement corps / esprit espèrent voir le jour où les criminels sont dépouillés de leur couverture, et la justice sera servi.


Aussi «Douze ans dans la tombe» par Soleilmavis
http://letsrollforums.com/blog.php?b=1479




Ces références sont également importantes - 
LA MENACE DE CHOC SATELLITE DE SURVEILLANCE par John Fleming 
http://www.sianews.com/modules.php?name=News&file=article&sid=1068
http://www.theforbiddenknowledge.com/hardtruth/satellite_surveillance.htm

REMOTE NEURAL SUIVI ET ELECTRONIQUE DU CERVEAU LINK  (RNM et EBL)  
John St. Clair Akwei vs NSA 
http://www.iahf.com/nsa/20010214.html
http://www.freedomfchs.com/remoteneuralmonitoring.pdf 
http://www.greatdreams.com/RNM.htm

Sur la nécessité de nouveaux critères de diagnostic de psychose A LA LUMIERE DE L'ESPRIT technologie attentatoire, CAROLE SMITH, revue d'études psycho-social, VOL 2 (2) NO 3 2003 
http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=7123         
REMOTE NEURAL SUIVI: UNE TECHNOLOGIE utilisé pour contrôler le cerveau humain


http://sites.google.com/site/illegallywired/home
http://remoteneuralmonitoringindia.blogspot.in/2011/11/remote-neural-monitoring-in-india.html 
COMITÉ INTERNATIONAL SUR LES ARMES OFFENSIVE MICRO-ONDES 
http://www.icomw.org/ 
VIDEO - DR Nick Begich: LES TECHNOLOGIES DE CONTRÔLE DE L'ESPRIT http://youtu.be/zVJwG0D7urA 
L'ESPRIT DE JUSTICE        http://www.mindjustice.org/ 

PEACEPINK             http://peacepink.ning.com/ 
L'ASSOCIATION CONTRE L'ABUS DES ARMES psychophysique   
http://psychophysical-torture.de.tl/Home.htm

QUESTIONS DE SURVEILLANCE               www.surveillanceissues.com

LIBERTÉ DE CACHE LE HARCÈLEMENT ET SURVEILLANCE      http://freedomfchs.com/ 

ALLIANCE INTERNATIONALE CONTRE LA CACHE ÉLECTRONIQUE ABUS http://www.iaacea.org/index.html

ÉGRAPPAGE ORGANISÉE ET HARCÈLEMENT ÉLECTRONIQUE http://electronicharassment.weebly.com/index.html 

VIDEO: - PROJET DE CERVEAU HUMAIN / ROBERT Naeslund 
http://www.youtube.com/watch?v=ei3zla5hS9o&list=UUvaAu9cZ7WH8uQSmAUC9Low&index=1&feature=plcp


S'IL VOUS PLAÎT CONTACTEZ-NOUS POUR PLUS D'INFORMATIONS: -

La vôtre dans la recherche de la transparence et le respect des droits humains universels
John Finch, 5/8 Kemp St, Thornbury, Vic 3071, Australie, TEL: 0424009627
EMAIL:
 tijohnfinch@gmail.com , MCmailteam@gmail.com
FACEBOOK: http://www.facebook.com/john.finch.16547?ref=profile
FORUM DE GROUPE: http://peacepink.ning.com/
Individuels ciblés et un membre de la Campagne mondiale contre le ÉLECTRONIQUE TORTURE, ABUS ET EXPÉRIMENTATION 

samedi 30 novembre 2013

L'indifférence de l'État à l'égard des victimes d'un nanosystème à énergie dirigée

L'indifférence de l'État à l'égard des victimes d'un nanosystème à énergie dirigée " actes de torture ", encourage une nanotechnologie arbitraire parallèlement opposée à la constitution .

mercredi 27 novembre 2013

Journal

Le 28/11/2013 , 8 heures 16 . Cette nuit , de nouveaux impacts ( force électromagnétique constante sur la peau) au niveau du mollet à la jambe droite pendant environ une dizaine de minutes, ma femme a enduré la même chose peu de temps après pendant quelques minutes, elle se tordait de douleurs....

lundi 25 novembre 2013

Journal

Le 25/11:2013 , 7 heures 48 . Les responsables de ce pays ne pourront pas dire qu'ils ne savaient pas .
Nombreuses sont les personnes victimes depuis des années en France et dans le monde d'actes de torture par le biais d'un nanosystème à énergie dirigée .

Des expériences sont faites en agissant sur :

- le système auditif
- le système visuel
- le système sensoriel de la peau
- le système respiratoire
- le système cardiaque
- le système cognitif


vendredi 22 novembre 2013

Fabrice Charra - Manipuler l’onde lumineuse à l’échelle nanométrique

Publié le mardi 12 avril 2011
Mardi 12 avril à 12h00 - Le Diapason
Résumé : L’aspect visuel de notre environnement est le résultat d’échanges entre les ondes lumineuses et la matière. Qu’il s’agisse d’émission, d’absorption ou de propagation de la lumière, la plupart de ces interactions trouvent leur origine à l’échelle moléculaire ou atomique. Or, les nano-sciences et les nano-technologies permettent aujourd’hui d’observer et de façonner la matière jusqu’à de telles échelles. Grâce au développement de nouvelles techniques de microscopie, auquel nous participons, il est même possible d’imager les distributions spatiales de champs optique, c'est-à-dire les ondes lumineuses elles-mêmes, à l’échelle « nano ». Grâce à ces techniques, nous avons pu observer et comprendre comment certains nano-objets métalliques agissent sur la lumière. En mettant de tels nano-objets en contact avec des molécules fluorescentes ou génératrices de seconde harmonique optique, il est possible de maîtriser l’interaction de ces dernières avec le champ optique, phénomène que nous avons utilisé pour réaliser des nano-sources de lumière.


jeudi 21 novembre 2013

vendredi 15 novembre 2013

Diffusion des ondes

La diffusion est le phénomène par lequel un rayonnement, comme la lumière, le son ou une particule en mouvement, est dévié dans de multiples directions (on peut parler d'« éparpillement ») par une interaction avec d'autres objets. La polarisation du rayonnement incident est en général modifiée suite à la diffusion. La diffusion peut être également répartie dans toutes les directions (isotrope) ou obéir à un patron de réémission bien particulier selon le milieu traversé (anisotrope). En particulier, la partie de l'onde incidente qui est retournée dans la direction d'où elle a été émise est appelée rétrodiffusion. Ce phénomène arrive lorsque l'onde rencontre un objet de taille inférieure ou égale à sa longueur d'onde.

La diffusion peut avoir lieu à la rencontre d'une interface entre deux milieux (dioptre), ou à la traversée d'un milieu (cas de la décomposition de la lumière par un prisme ou effet de l'arc-en-ciel).

Diffusion élastique et inélastique

On parle de diffusion élastique lorsqu'il n'y a pas (ou très peu) de changement d'énergie entre la radiation avant et après diffusion. La diffusion inélastique a donc lieu s'il y a changement de la longueur d'onde entre le faisceau incident et le faisceau émis.

Différents types de diffusion

De manière générale, les effets de diffusion sont extrêmement rapides, et ont lieu pour de larges bandes spectrales. Lafluorescence n'est donc pas apparentée à la diffusion puisqu'il s'agit d'un phénomène inélastique qui intervient pour une longueur d'onde très précise (effet de résonance) et dont le temps caractéristique est beaucoup plus long (typiquement de l'ordre de la microseconde).

Ondes électromagnétiques - particules élémentaires

- La diffusion Compton est la diffusion inélastique d'ondes électromagnétiques (à hautes énergies : rayons γ, rayons X) par des électrons libres, ou des électrons contenus dans des atomes légers1 (de faible numéro atomique Z).
- La diffusion Thomson est la diffusion élastique des ondes électromagnétiques par des électrons libres (diffusion des photons issus de la photosphère par les électrons libres du plasma fortement ionisé).

Ondes électromagnétiques - matière

Le cas le plus souvent rencontré et le plus étudié est celui de la diffusion des ondes électromagnétiques. La diffusion de la lumière ou encore d'ondes radio (fonctionnement du radar) sont des exemples courants de ce principe.

- La diffusion de Mie est la diffusion élastique des ondes électromagnétiques ; elle a lieu lorsque les diffuseurs sont d'une taille comparable ou supérieure à la longueur d'onde incidente. La diffusion Rayleigh en est un cas limite.
- La diffusion Rayleigh est la diffusion élastique pour des ondes électromagnétiques, dont la longueur d'onde est très supérieure à la taille des éléments diffusant (plus de 10 fois supérieure). Cette diffusion est à l'origine de la couleur bleue du ciel. Lorsque nous dirigeons notre regard vers le soleil ou au voisinage de celui-ci, nous percevons les rayonnements les plus directs. Peu diffusés par l'atmosphère, ils ont une grande longueur d'onde (couleur tendant vers le rouge). Lorsque nous dirigeons notre regard ailleurs dans le ciel, nous percevons des rayonnements dont la trajectoire à partir du soleil est très indirecte. Ces rayonnements résultent de la diffusion de Rayleigh qui est plus prononcée pour de courtes longueurs d'onde (couleur tendant vers le violet).
- La diffusion Raman est la diffusion inélastique d'ondes électromagnétiques sur des atomes, des molécules, ou des solides. La différence d'énergie entre un photon absorbé et un photon réémis est égale à la différence d'énergie entre deux états de rotation ou de vibration de l'objet diffusant. La spectroscopie Raman est une technique de caractérisation de matériaux reprenant ce principe.
- La diffusion Brillouin est la diffusion inélastique d'ondes électromagnétiques sur un solide, elle concerne notamment les interactions avec les phonons acoustiques.

Le phénomène de diffusion peut également se produire quand une onde radio (radio, TV,...) rencontre un obstacle dont la surface n'est pas parfaitement plane et lisse. C'est le cas de couches ionisées, de la surface du sol dans les régions vallonnées (pour les longueurs d'ondes les plus grandes) ou de la surface d'obstacles (falaises, forêts, constructions...) pour les ondes ultra-courtes (au-dessus de quelques centaines de mégahertz). Comme en optique, la diffusion dépend du rapport entre la longueur d'onde et les dimensions des obstacles ou des irrégularités à la surface des obstacles réfléchissants. Ces derniers peuvent être aussi variés que des rideaux de pluie (en hyperfréquences) ou des zones ionisées lors d'aurores polaires.

Différents régimes de diffusion

Exemples de patrons de diffusion selon la taille des diffuseurs par rapport à
la longueur d'onde. L'onde incidente arrive par la gauche. De gauche à droite :
diffusion de
 Rayleigh (régime d'homogénéisation), diffusion de Mie pour de
 petites particules (régime résonnant) et pour de grosses particules (régime
spéculaire).
On distingue généralement trois régimes de diffusion, selon la taille caractéristique des éléments diffuseurs par rapport à la longueur d'onde considérée :

- le régime spéculaire. Les diffuseurs sont très grands devant la longueur d'onde du rayonnement. C'est le cas par exemple de la surface de la mer diffusant la lumière visible, ou des grains de sable. La physique adaptée à cette échelle est l'optique géométrique. Le mot spéculaire désigne la direction dans laquelle la lumière se réfléchit d'après les lois de Descartes ;
- le régime résonant. Dans ce cas intermédiaire, la taille des diffuseurs est de l'ordre de grandeur de la longueur d'onde. C'est le cas des réseaux de diffraction par exemple ;
- le régime d'homogénéisation. Les diffuseurs sont beaucoup plus petits que la longueur d'onde. C'est le cas de nombreuses surfaces rugueuses. Dans ce régime, la lumière ne résout pas la rugosité, de telle sorte que l'on peut considérer le milieu comme un milieu effectif, avec un indice de réfraction moyen. Les réflexions sont spéculaires mais atténuées par rapport à un milieu lisse.

Effets de la diffusion

La diffusion est ainsi, avec l'absorption, la principale cause de l'affaiblissement de la lumière lors de sa propagation. Lors d'une réflexion, la diffusion atténue la réflexion spéculaire de la lumière, tandis qu'elle provoque une ouverture angulaire des faisceaux.

Applications

La compréhension des phénomènes de diffusion est très importante notamment pour le secteur médical : la majorité des techniques d'imagerie médicale utilise la diffusion. On peut également envisager des applications militaires (détection de tanks dans une jungle humide, etc.). Enfin, plusieurs techniques de spectroscopie (ou « spectrométrie ») utilisent les principes de la diffusion.

Rétrodiffusion

Le domaine le plus courant d'utilisation de la diffusion est sa composante rétrodiffusée. Le lidar, le radar et le sonarutilisent tous la propriété qu'ont les cibles de renvoyer une partie de l'énergie incidente vers l'émetteur du signal ou un récepteur secondaire. En général, on utilisera la plage de la diffusion de Rayleigh pour obtenir une proportionnalité entre le signal incident et le retour.

On utilise également la rétrodiffusion dans les guides d'ondes et les fibres optiques afin de détecter des défauts de fabrication. En effet, la diffusion de Rayleigh atténue graduellement le signal dans la direction de propagation et les imperfections vont renvoyer une importante partie de celui-ci vers la source. En mesurant le retour, on peut calculer les pertes dans le guide ou la fibre sans avoir à le couper pour introduire un appareil qui mesure les pertes directement la différence de signal depuis l'émetteur.
( source : Wikipédia )

jeudi 14 novembre 2013

Spectroscopie infrarouge

La spectroscopie infrarouge (parfois désignée comme spectroscopie IR) est une classe de spectroscopie qui traite de la région infrarouge du spectre électromagnétique. Elle recouvre une large gamme de techniques, la plus commune étant un type de spectroscopie d'absorption.

Base et théorie

La partie infrarouge du spectre électromagnétique est divisée en trois régions : le proche, le moyen et le lointain infrarouges, nommés en relation avec le spectre visible. L'infrarouge lointain, allant approximativement de 400 à 10 cm-1(1000–25 μm, en pratique gamme 1000–30 μm), mitoyen de la région micro-onde, a une énergie faible et peut être utilisé pour la spectroscopie rotationnelle. Le rayonnement infrarouge moyen, allant approximativement de 4000 à 400 cm-1(25–2,5 μm, en pratique gamme 30–1,4 μm) peut être utilisé pour étudier les vibrations fondamentales et la structurerovibrationnelle associée. Le proche infrarouge, plus énergétique, allant approximativement de 14000 à 4 000 cm-1(2,5–0,7 μm, en pratique gamme 1,4–0,8 μm) peut exciter les vibrations harmoniques. Les dénominations et classifications de ces sous-régions sont essentiellement des conventions. Elles ne sont pas basées sur des divisions strictes ou sur des propriétés moléculaires ou électromagnétiques exactes.

La spectroscopie infrarouge exploite le fait que les molécules possèdent des fréquences spécifiques pour lesquelles elles tournent ou vibrent en correspondance avec des niveaux d'énergie discrets (modes vibratoires). Ces fréquences de résonance sont déterminées par la forme des surfaces d'énergie potentielle, les masses atomiques et par le couplage vibronique associé. Afin qu'un mode vibrationnel dans une molécule soit actif dans l'infrarouge, il doit être associé à des modifications du dipôle permanent. En particulier, dans les approximations de Born-Oppenheimer et harmonique, lorsque le hamiltonien moléculaire correspondant à l'état fondamental électronique peut être approximé par un oscillateur harmonique au voisinage de la géométrie moléculaire d'équilibre, les fréquences de résonance sont déterminées par lesmodes normaux correspondant à la surface d'énergie potentielle de l'état fondamental électronique moléculaire. Néanmoins, les fréquences de résonance peuvent être dans une première approche liées à la force de la liaison, et auxmasses atomiques de terminaison. Donc, la fréquence des vibrations peut être associée à une liaison particulière.

Les molécules diatomiques n'ont qu'une seule liaison, qui peut être étirée. Les molécules les plus complexes ont beaucoup de liaisons, et les vibrations peuvent être conjuguées, ce qui conduit à des absorptions infrarouges à des fréquences caractéristiques qui peuvent être liées à des groupes chimiques. Ainsi par exemple, les atomes d'un groupe CH2, que l'on trouve communément dans les composés organiques peut vibrer de six manières différentes : étirements (stretching) symétriques et antisymétriques, cisaillement (scissoring), bascule (rocking), agitation hors du plan(wagging) et torsion (twisting) :



( source : Wikipédia )

Journal

Le 14/11/2013 , 11 heures 04 .  L'abstention , à ne rien vouloir savoir de l'usage abusif d'un nanosystème à énergie dirigée ( type LIDAR) à des fins d'expérimentations sur des personnes victimes d'atroces souffrances physiques et morales, depuis des années pour beaucoup d'entre elles, alors qu'ils ont en leur possession des preuves établissant cette abominable réalité, caractérise la non-assistance à personne en danger...

17 heures 08 . La pression de radiation a fortement augmenté en puissance tout d'un coup, avec de telle pression il est difficile d'avoir une harmonie naturelle, pour simplifier c'est un peu à l'image de "l'ivresse" .

 Les enregistrements vidéo et audio, ainsi que les mesures et les graphiques, témoignent qu'il y a un nanosystème qui émet 24 h/24 des impulsions laser femtosecondes vers le sol, c'est-à-dire des signaux acoustiques et optiques basés sur la mécanique quantique. Avec ce nanosystème , la recherche scientifique concernée fait de la spectroscopie infrarouge sur des personnes ciblées.

Pourquoi l'État fait l'autruche ?

Parce que l'État est vraisemblablement partie prenante .

mercredi 13 novembre 2013

Moment magnétique

En physique, le moment magnétique est une grandeur vectorielle qui permet de mesurer l'intensité d'une source magnétique.

Dipôle magnétique dans un champ magnétique

À chaque dipôle magnétique est associé un moment magnétique μ. En présence d'un champ magnétique B, ce dipôle va être soumis à un couple C et une force F, auxquels on peut associer une énergie potentielle Em.


En présence d'un champ magnétique, le fer s'aimante à son tour et devient un dipôle. Il est alors soumis aux forces créées par un aimant droit et s'oriente selon les lignes de champ.

procès-verbal de constat d'huissier de justice
Extrait
" Les ustensiles de cuisine et couverts  métalliques sont aimantés " 
" Appareil de détection de champs électromagnétiques " 
" Forte réaction sur la plomberie de la cuisine , et sur les poignées des portes de la cuisine , de la chambre , du séjour , de la salle de bains et sur la poignée de la porte palière . "


Dans un verre que j'ai rempli d'eau, les molécules d'eau s'orientent selon les lignes du champ magnétique
Lieu : dans la cuisine du domicile