Dénonciation d'un crime contre l'humanité

lundi 26 novembre 2012

Principe de la télédétection



Données de télédétection

Les données de télédétection sont le plus souvent fournies en format d’images numériques. L’image correspond à une matrice de pixels. La taille du pixel correspond à la résolution spatiale et son contenu correspond à l’intensité du rayonnement réfléchi ou émis.




( source : ese.u-psud )















                                                     Capture avec mon caméscope 

dimanche 25 novembre 2012

Modulateur acousto-optique


Un modulateur acousto-optique (MAO), appelé également cellule de Bragg, utilise l’effet acousto-optique pour diffracter et changer la fréquence de la lumière par ondes sonores (généralement proche des fréquences radio). Il est utilisé dans les lasers pour la commutation-Q, en télécommunication pour effectuer de la modulation du signal, et en spectroscopie pour du contrôle de fréquence. Un oscillateur piézo-électrique est relié à un matériau, par exemple du verre. Un signal électrique oscillant force la cellule piézo-électrique à vibrer, ce qui crée des ondes sonores dans le verre. Ceci peut être imaginé comme des plans de dilation et de compression, se déplaçant périodiquement, et venant changer l’indice de réfraction. La lumière entrante est dispersée (voir dispersion de Brillouin) en dehors de la modulation périodique de l’indice résultante, et une interférence a lieu, similaire à celle créée lors d’une diffraction de Bragg. L’interaction peut être pensée comme le mélange de quatre ondes entre phonons et photons. La totalité des informations reportées ci-après sont valable pour un fonctionnement optimal du modulateur. Le fonctionnement optimal du MAO est effectif dans le cas ou l'angle entre l'axe de passage du modulateur et l'axe du faisceau entrant est égal à l'angle de Bragg. Cet angle est caractéristique de chaque modulateur acousto-optique et est habituellement de l'ordre de quelques mrad. Dans ce cas, les propriétés de la lumière sortant du MAO peuvent être contrôlées suivant cinq paramètres :
1. Déflection
Un rayon diffracté ressort avec un angle θ qui dépend du rapport de la longueur d’onde de la lumière λ sur la longueur d’onde du son Λ.
\sin\theta = \left (\frac{m\lambda}{2\Lambda} \right)
Avec m = …-2,-1,0,1,2,… l’ordre de diffraction. La diffraction à modulation sinusoïdale dans un petit cristal entraîne les ordres de diffraction m = -1,0,1. Des diffractions en cascade à travers des cristaux d’épaisseur moyenne créent des ordres de diffraction supérieurs. Dans des cristaux épais, à faible modulation, seuls les ordres de fréquence correspondante sont diffractés : on l’appelle alors diffraction de Bragg. La déflection angulaire varie de 1 à 5000 fois la largeur du rayon (le nombre de points de résolution). Par conséquent, la déflection est généralement limitée à quelques dixièmes de milliradians.
On a habituellement un angle de déflexion sur l'odre 1 deux fois plus élevé que l'angle de Bragg s'il est appliqué en entrée du modulateur.
2. Intensité
La quantité de lumière diffractée par l’onde sonore dépend de l’intensité du son. Par conséquent, l’intensité du son peut être utilisée pour moduler l’intensité de la lumière dans le rayon diffracté. Typiquement, l’intensité qui est diffracté pour un ordre m = 0 peut varier entre 15 et 99 % de l’intensité lumineuse d’entrée. De même, l’intensité pour un ordre m = 1 peut varier entre 0 et 90 %.
3. Fréquence
La différence avec la diffraction de Bragg est que la lumière est diffusée à partir de plans mobiles. Cela entraîne que la fréquence d’un rayon diffractée f à l’ordre m doit être corrigée par une quantité proportionnelle à la fréquence de l’onde sonore F (effet Doppler).
f \rightarrow f + mF
Ce changement de fréquence est nécessaire comme l’exige la loi de la conservation de l’énergie et de la quantité de mouvement(pour les photons et les phonons) pendant le processus. Les valeurs traditionnelles de changement de fréquence peuvent varier entre la dizaine de MHz et 1,5 GHz. Dans certains MAO, deux ondes acoustiques voyagent dans des directions opposées au sein du matériau, formant une onde stationnaire. La diffraction à partir de l’onde stationnaire ne change pas la fréquence de la lumière diffractée.
4. Phase
La phase du rayon diffracté va être elle aussi modifiée par la phase de l’onde sonore. La phase peut être changée d'une valeur arbitraire.
5. Polarisation
Les ondes acoustiques transversales colinéaires ou les ondes longitudinales perpendiculaires peuvent changer de polarisation. Les ondes acoustiques induisent un changement de phase biréfringent, de la même manière que dans une cellule de Pockels. Les filtres acousto-optiques variables, en particulier le « dazzler » qui peut générer des formes de pulsation variables, sont basés sur ce principe.
Les modulateurs acousto-optiques sont plus rapides que leurs homologues mécaniques, comme les miroirs basculants. Le temps que prend un MAO pour modifier le rayon sortant est limité par le temps de transit de l’onde sonore à travers le rayon (généralement compris entre 5 et 100 nanosecondes). C’est suffisamment rapide pour autoriser le verrouillage de mode actif dans un laser ultra-rapide. Quand un contrôle plus rapide est nécessaire, on utilise alors des modulateurs électro-optiques. Il faut cependant les alimenter avec des fortes tensions (de l’ordre de 10 kilovolts), alors que les MAO offrent une plage de déflection plus grande, sont d’une conception simple, et consomment peu de puissance (inférieur à 3 watts).
( source : Wikipédia )

Lidar

La télédétection par laser ou LIDAR, acronyme de l'expression en langue anglaise « lightdetection and ranging », est une technologie de télédétection ou de mesure optique basée sur l'analyse des propriétés d'une lumière laser renvoyée vers son émetteur.
La méthode la plus répandue pour déterminer la distance à un objet est basée sur le laser à impulsions. À la différence du radar basé sur un principe similaire, le lidar utilise de la lumière au lieu d'ondes radio. La distance à un objet ou à une surface est donnée par la mesure du délai entre l'impulsion et la détection du signal réfléchi. Le LIDAR a des applications en archéologiegéographiegéologiegéomorphologiesismologietélédétection et physique de l'atmosphère (dont étude de la pollution de l'air)1

Principe

Son fonctionnement est le même que celui du radar, la différence étant le domaine spectral dans lequel il travaille et le type de faisceau utilisé : alors que le radar fonctionne dans le domaine des ondes radio, le lidar couvre en particulier le domaine du visible, et également les domaines ultraviolet (UV) et infrarouge (IR), d'autre part, le lidar utilise un faisceau laser, tandis que le radar utilise un faisceau électromagnétique classique, non polarisé.
Un lidar se compose d'un système laser chargé d'émettre l'onde lumineuse, d'un télescope qui récoltera l'onde rétrodiffusée par les particules rencontrées, et d'une chaîne de traitement qui quantifiera le signal reçu.

Principe de la mesure lidar
Le laser émet une onde lumineuse. Elle interagit avec les différents composants qu’elle rencontre. Une partie de cette onde est rétrodiffusée et collectée par le télescope. À partir de cette composante rétrodiffusée, on peut alors déduire des informations quant au diffuseur (sa concentration par exemple) et sa distance par rapport au système de mesure.
Lors de la propagation de l’onde émise par le lidar, on peut envisager deux types de diffusion par les composants rencontrés :
  • Une diffusion élastique : elle se produit sans échange d’énergie entre les photonsincidents et la molécule rencontrée. Le photon est alors diffusé sans changement de fréquence. C’est le cas de la diffusion Rayleigh (lorsque la taille du diffuseur est largement inférieure à la longueur d’onde utilisée) ou de celle de Mie (lorsque la taille du diffuseur est du même ordre de grandeur que la longueur d’onde utilisée).
  • Une diffusion inélastique, beaucoup plus faible, appelée aussi diffusion Raman. Celle-ci est à l’origine d’un décalage de la fréquence de l’onde incidente \nu_r. Les photons sont alors diffusés selon 2 fréquences : \nu_0 + \nu_r (décalage vers les hautes fréquences - correspond aux raies appelée « raies anti-Stokes ») et \nu_0 - \nu_r (décalage vers les basses fréquences - correspond aux raies appelées « raies Stokes »). Ce décalage de fréquence est caractéristique de la molécule rencontrée et permet donc de la discriminer.



                                                              FASOR, LIDAR expérimental utilisé pour exciter 
                                                              les atomes de sodium dans la haute atmosphère
( source : Wikipédia )

LES MISSIONS SPATIALES LIDAR

( source : cnrs )

Évidence du détournement en une utilisation abusive comme ci-dessous

                                                        Capture avec mon caméscope 


                                            Capture dans depuis l'intérieur de ma voiture 
                                                             avec mon caméscope 

Journal

Le 25/11/2012 , 16 heures 51 . Ce matin , très forte pression de radiation sur la peau près de la cheville et une intense douleur .

samedi 24 novembre 2012

Propagation d'impulsions femtosecondes ( graphe )




Composition de signaux carrés
                     Fréquence
Composante      (Hz)     Amplitude(0..127)
      1                   50          11
      2                  100          30
      3                  150          70
      4                  200          29
      5                  250          17
      6                  300          14
      7                  350          32
      8                  400          21
      9                  450          24
      10                 500          28
      11                 550           5
      12                 600          11
      13                 650          20
      14                 700          15
      15                 750          41
      16                 800          39
      17                 850          18
      18                 900          11
      19                 950          50
      20                1000          57
      21                1050          29
      22                1100          34
      23                1150          25
      24                1200          25
      25                1250          19
      26                1300          18
      27                1350          22
      28                1400           7
      29                1450          17
      30                1500          20
      31                1550           7
      32                1600          17
      33                1650          10
      34                1700          31
      35                1750          11
      36                1800           7
      37                1850           9
      38                1900          20
      39                1950          14
      40                2000           4
      41                2050          14
      42                2100          18
      43                2150          11
      44                2200          21
      45                2250          10
      46                2300           9
      47                2350           9
      48                2400           8
      49                2450           6
      50                2500          21
      51                2550          14
      52                2600           7
      53                2650          11
      54                2700          10
      55                2750           8
      56                2800           7
      57                2850           9
      58                2900           9
      59                2950          12
      60                3000           8
      61                3050          15
      62                3100           6
      63                3150          10
      64                3200          11
      65                3250           9
      66                3300          10
      67                3350           3
      68                3400          11
      69                3450           3
      70                3500           3
      71                3550           2
      72                3600          14
      73                3650          13
      74                3700           2
      75                3750           5
      76                3800           8
      77                3850           5
      78                3900          14
      79                3950          13
      80                4000           3
      81                4050           9
      82                4100           9
      83                4150          10
      84                4200           8
      85                4250          10
      86                4300           7
      87                4350           6
      88                4400           7
      89                4450          10
      90                4500          13
      91                4550           4
      92                4600           3
      93                4650           6
      94                4700           2
      95                4750           3
      96                4800           6
      97                4850           5
      98                4900           8
      99                4950           7
      100               5000           4
      101               5050           7
      102               5100           6



Une impulsion femtoseconde est composée de nombreuses composantes spectrales, en nombre d'autant plus grand que l'impulsion est brève.
Dans le vide, toutes ces composantes spectrales se propagent à la vitesse de la lumière c et l'impulsion conserve sa durée au cours de la propagation.
( source : Wikipédia )




Bulle de lumière












( source : Ciro D’Amico )



                                                            Capture dans une maison
                                               ( caméscope en position NIGHTSHOT )

                                          Capture avec caméscope en position NIGHTSHOT
                                                     ( extrait de l'enregistrement vidéo )

Journal

Le 24/11/2012 , 10 heures 22 . L'usage de la force , c'est ce que subissent de nombreuses personnes victimes d'agressions électromagnétiques et acoustiques 24H/24 . La télédétection est détournée au profit , entre autres , de la recherche scientifique clandestine , qui l'utilise à des fins d'expérimentations sur des personnes .

La télédétection sert à l'observation de la Terre. Il s'agit d'une technique qui permet d'acquérir de
l'information sur une cible au sol à partir d’un satellite.
Les renseignements captés par les satellites sont enregistrés numériquement au moyen de détecteurs électroniques. L’information est ensuite enregistrée sous forme d’image et retransmise au sol à des stations de réception. À bord des satellites, le capteur enregistre les images sous forme de bandes spectrales. Chacune des bandes spectrales donne une image en noir et blanc, où les tons de gris varient. En superposant trois bandes spectrales avec des filtres de couleur, il est possible d’obtenir une image en couleurs ou un composé coloré. Chaque composé coloré donne des renseignements différents sur l’occupation du territoire.
( source : quebecgeographique ) 

samedi 17 novembre 2012

Supercontinuum généré par un laser femtoseconde


Capture avec un appareil de photo polaroid ( réflexion d'un supercontinuum émis par un laser femtoseconde , sur l'écran d'un appareil de mesure ) à l'intérieur de mon domicile !.


Un supercontinuum est un phénomène d'optique non-linéaire qui correspond à un élargissement de spectre très prononcé à partir d'une onde électromagnétique
( source : Wikipédia )

jeudi 15 novembre 2012

A l'attention du pouvoir politique

Le 15/11/2012 , 16 heures 53 . Des criminels utilisent des systèmes embarqués ( satellites entre autres ) pour faire des expériences biomédicales et cognitives sur de nombreuses personnes dans le monde . Un faisceau de fibres à cristaux photoniques ( laser femtoseconde ) est constamment ciblé sur la personne . Le faisceau est composé de milliers de fréquences qui génèrent battements et interférences . Le faisceau est divisé en deux rayons , un qui interagit avec le corps ( stimulations sensorielles ) et l'autre qui sonde les réactions et renvoie les signaux à l'émetteur ( comme un écho radar ) , le tout assisté par ordinateur .

Sans les ondes térahertz ( THz ) l'émetteur ne pourrait pas cibler à l'intérieur d'une habitation .

Nous vous demandons de bien vouloir ordonner une enquête .

Nous avons besoin de votre aide .

Merci par avance



mercredi 14 novembre 2012

Qu’est-ce qu’un "plasma" ?

Dans les conditions usuelles, un milieu gazeux ne permet pas la conduction de l’électricité. Soumis à un champ électrique faible, un gaz pur est isolant parfait. Le caractère d’isolant électrique tient au fait qu’un gaz ne contient aucune particule chargée libre (électrons ou ions positifs).
Des électrons libres et des ions positifs peuvent cependant apparaître si l’on soumet le gaz à un champ électrique de forte intensité ou à des températures suffisamment élevées, si on le soumet à un bombardement de particules ou encore s’il est soumis à un champ électromagnétique très intense.
Lorsque l’ionisation est assez importante pour que le nombre d’électrons par unité de volume soit comparable à celui des molécules neutres, le gaz, devenu plasma, est un fluide très conducteur.
( source : onera )
 

Filamentation laser femtoseconde et génération de rayonnement THz dans l’air















( source : Magali Durand )

                                                        Capture avec mon caméscope
                                                        ( filament d'un laser femtoseconde )

                                                        Capture avec mon caméscope
                                                        ( filament d'un laser femtoseconde )

mardi 13 novembre 2012

Emission d'un filament de radiation THz vers l'avant

































( source : Ciro D'Amico )

Signal acoustique




Neurones et   potentiels  d'action



Lorsqu'un potentiel d'action se déclenche dans le corps cellulaire, les canaux Na+ sont les premiers à
s'ouvrir. Un flux rapide d'ions sodium entre dans la cellule et un nouvel équilibre s'établit en une
milliseconde. En un éclair, le potentiel transmembranaire change d’environ 100 mV. Il bascule d'un potentiel négatif (vers -70 mV) à l'intérieur de la membrane, vers un potentiel positif (vers +30 mV).
( source : braincampaign )


Le signal que l'on voit sur la vidéo ci-dessus , a été capturé avec un microphone dans le milieu ambiant de mon bureau .  La tension électrique du signal est très élevée comparé au  potentiel d'action du corps .  

lundi 12 novembre 2012

Miroir semi-réfléchissant


Un miroir semi-réfléchissant est un type de miroir dont la particularité est de ne réfléchir qu'une partie de la lumière qu'il reçoit, et de laisser passer l'autre partie. En d'autres termes, il sépare un rayon incident en deux flux lumineux, l'un réfléchi, l'autre réfracté (la partiediffusée, de plus faible quantité, étant négligeable).

Parce que le miroir n'est pas la seule possibilité technique d'obtenir cette particularité optique (un système optique composé de prismes peut atteindre le même but), on appellera la face semi-réfléchissante indifféremment lame séparatrice ou encore séparateur ou diviseur de faisceau (ou de rayon),


Les miroirs semi-réfléchissants sont très importants en interférométrie. Cette technique nécessite en effet de faire interférer deux rayons issus de la même source. C'est pourquoi ces miroirs y jouent un rôle central. On les retrouve notamment dans l'interféromètre de Michelson et l'interféromètre de Fabry-Pérot.

Miroirs semi-réflechissants
Schéma du parcours lumineux dans un cube de deux prismes
1 - Lumière incidente
         2 - 50% Lumière réfractée
        3 - 50% Lumière réfléchie
( source : Wikipédia )

dimanche 11 novembre 2012

Taches focales et filamentation du laser femtoseconde

                                        Capture dans mon bureau , réflexion d'une filamentation
                                        d'impulsions laser femtosecondes .
                                        Filamentation ( violet ) : charges électriques
                                        Autour de la filamentation : champ électrique
                                        Les charges électriques génèrent le champ électrique

                                             Capture de la réflexion des deux taches focales
                                             du laser femtoseconde ( pompe et sonde )

                                                                      Zoom 1

Zoom 2  

                                                                           Zoom 3

Un séparateur de faisceau optique cubique est un circuit optique qui dédouble un faisceau de lumière en deux  . C'est la pièce cruciale de la plupart des interféromètre ( comme indiqué ci-dessous ) .

Or , on voit sur les images deux taches focales cubiques et semblables à un séparateur de faisceau optique cubique .

Donc , ça ne peut être qu'un interféromètre avec un séparateur de faisceau optique cubique qui génère les deux taches focales de la filamentation d'impulsions laser femtosecondes .





Journal

Le 11/11/2012 , 14 heures 33 . L'induction magnétique monte en puissance ...

samedi 10 novembre 2012

L'hippocampe




Extraits

..., selon une étude faite en 2006 par une équipe de l'INSERM dirigée par Francis Eustache et Pascale Piolono, l'hippocampe serait en fait le siège de la mémoire épisodique à long terme, c’est-à-dire l'ensemble des évènements de l'existence dont le souvenir a été conservé. 
( source : techno-science )

Rythme thêta hippocampique


... , les ondes thêta se présentent sous la forme d'oscillations de fréquences moyennes (6 à 10 Hz) principalement observables dans l'hippocampe, grâce aux techniques d'implantation d'électrodes.
( source : definitions-de-psychologie )


L’état thêta est aussi appelé « état crépusculaire », car il se situe entre la veille et le sommeil. Cette phase cérébrale est généralement ponctuée d’imageries mentales involontaires et de rêves éveillés.

... , en vertu d’une loi physiologique mise en évidence dans les années trente, le cerveau, à l’image d’un diapason, a tendance par effet de résonance à harmoniser son train d’ondes sur les fréquences qu’il perçoit.
( source : neoconscienceblog )


  
Ces oscillations de fréquences moyennes ( 6 à 10 Hz ) sont couplées aux impulsions du laser femtosecondes , comme le sont aussi les ondes sonores et ultra-sonores , en verrouillage de phase , en d'autres termes , c'est la superposition de toutes ces fréquences qui forme les impulsions du laser femtosecondes . 

vendredi 9 novembre 2012

Journal

Le 9/11/2012 , 21 heures 14 . Les radiations sont amplifiées à " l'extrême " , c'est vraiment difficile à supporter . L'émetteur propage un champ ultra sonore focalisé ( en synchrone avec les impulsions du laser femtosecondes ) , qui à force , provoque dans les tissus des oedèmes entre autres  ( gonflement des pieds ) , rougeur des pieds sur 20 cm environ , le rayonnement est probablement ciblé surtout sur les pieds , l'induction se propage ensuite à l'ensemble du corps .





mercredi 7 novembre 2012

Signaux radiofréquence sur porteuse optique

Le transport et le traitement de signaux radiofréquence sur porteuse optique se répand dans de nombreux domaines d’application qui incluent les télécommunications à longue distance, les radars, la radioastronomie. Nous nous intéressons aux fonctionnalités optiques que peuvent offrir les ions de terre rare en matrice cristalline pour ce type d’application. Les fonctionnalités que nous avons en vue exploitent les très grandes bandes passantes et sélectivités spectrales de ces matériaux refroidis à basse température. Ces recherches se développent en dialogue permanent avec les utilisateurs potentiels : THALES Research and Technology, THALES Airborne Systems, le Laboratoire d’Etudes du Rayonnement et de la Matière en Astrophysique (LERMA) à l’Observatoire de Paris, le CNES. En combinant holographie et sélectivité spectrale nous avons proposé une application originale d’analyse spectrale très large bande de signaux radio-fréquence. Ce travail, mené en collaboration avec THALES RT et THALES AS, a été financé en partie par l’Agence Spatiale Européenne.

( source : cnrs )

mardi 6 novembre 2012

Capteur : Capteurs optiques


Utilisés dans des domaines aussi divers que la photographie, l'imagerie spatiale, la reconnaissance de forme, la mesure de déplacement et de déformation à distance, les capteurs optiques sont des capteurs qui convertissent le signal des ondes lumineuses et de longueurs d'ondes voisines (ultraviolet et infrarouge) en signal électrique.
Les capteurs optiques sont divisés en deux grandes classes d'applications :
  • Les capteurs d'images (exemple : capteurs CCD, CMOS,...) dans les domaines de la photographie et de la videographie.
  • Les capteurs industriels (exemple : capteurs photorésistance, photomultiplicateur...) dans les domaines techniques qui correspondent au besoin notamment de l'automatisation des procédés.
  • Les capteurs militaires utilisés dans la détection, la reconnaissance et l'observation aussi bien dans le domaine du spatial que de l'armée de terre (infanterie) ou de la marine.
( source : Wikipédia )

Photoconductivité

En physique, la photoconductivité survient chaque fois que la résistance électrique d'un corps varie lorsqu'on l'éclaire avec des radiations électromagnétiques appartenant à tous les domaines du spectre lumineux (domaine visibleultra-violet et infrarouge).
( source : Wikipédia )