mercredi 30 novembre 2011

La responsabilité de la recherche scientifique

La recherche scientifique a une part de responsabilité dans la violation des droits fondamentaux en ce qui concerne les personnes ciblées .

Explication :

Depuis un certain nombre d'années , la recherche scientifique expérimente l'acoustique femtoseconde  .

C'est quoi l'acoustique femtoseconde ?

C'est un dispositif  qui propage dans l'air des impulsions ultra-brèves qui permet de produire de multiples filaments d'impulsions femtosecondes .

Le dispositif comprend :

- Un faisceau de lumière qui est amplifié et stimulé ( amplification de la lumière par émission stimulée de rayonnement )
 - Perpendiculaire au faisceau il y a un modulateur acousto-optique, c'est à dire des ondes acoustiques qui se mélangent au faisceau laser  ( diffraction de la lumière ) .

L’interaction entre les ondes lumineuses et les ondes acoustiques produit un faisceau d'ultrasons et de radiations lumineuses .

L'acoustique femtoseconde émet des flashs de lumières et ondes de pression ainsi que de multiples filaments ( canaux ionique ) , provoque aussi l'ionisation de l'air et génère un plasma .

Le tout autoguidé par un radar avec l'aide du GPS sur la cible

mardi 29 novembre 2011

Message de joe Murray

‘MINDCONTROL’ AND ELECTRONIC WEAPONS - VICTIMS' ORGANISATIONS & FURTHER INFORMATION:-
FREEDOM FROM COVERT HARASSMENT AND SURVEILLANCE   http://freedomfchs.com/

MIND JUSTICE  http://www.mindjustice.org/
TARGETED INDIVIDUALS CANADA       http://targetedindividualscanada.wordpress.com/
INTERNATIONAL ALLIANCE AGAINST COVERT ELECTRONIC ABUSE      http://www.iaacea.org/index.html

INTERNATIONAL COMMITTEE ON OFFENSIVE MICROWAVE WEAPONS  http://www.icomw.org/

ILLEGAL HUMAN EXPERIMENTING & ELECTROMAGNETIC MINDCONTROL http://www.netti.fi/~makako/mind/index.html

GERMANY - VEREIN GEGEN DEN MISSBRAUCH PSYCHOPHYSISCHER WAFFEN – in German and English(THE ASSOCIATION AGAINST THE ABUSE OF PSYCHOPHYSICAL WEAPONS)         http://psychophysischer-terror.de.tl/

SECRET ILLEGAL SURVEILLANCE AND ATTACKS            http://www.lesliecrawford.cabanova.com/page1.html

US MICROWAVE WEAPON SYSTEM MURDER AND BRAIN ABUSE                http://usamicrowavemurder.ning.com/

THE AMERICAN COGNITIVE LIBERTIES ASSOCIATION  http://americancognitivelibertiesassoc.org/default.aspx

SURVEILLANCE ISSUES                                www.surveillanceissues.com
COVERT ELECTRONIC ASSAULT        http://www.organised-crime-of-covert-electronic-assault-nz.com
FRANCE - INFORMATION DOSSIER           http://www.lacoctelera.com/presentation-de-la-situation  http://informationdossier.wordpress.com/    http://rudy2.wordpress.com/

GERMANY – STOP MIND CONTROL           http://stopptmindcontrol.lima-city.de 
ITALY - ASSOCIAZIONE VITTIME ARMI ELETTRONICHE-MENTALI
www.associazionevittimearmielettroniche-mentali.org           

ITALY -
ASSOCIAZIONE ITALIANA, SCIENTIFICA E GIURIDICA, CONTRO GLI ABUSI MENTALI, FISICI E TECNOLOGICIhttp://www.aisjca-mft.org/
http://www.facebook.com/group.php?gid=91047851866&ref=ts  
http://www.facebook.com/note.php?note_id=139366746089050
http://www.facebook.com/pages/Noi-siamo-contro-le-armi-e-le-torture-elettromagnetiche/138790742813335?sk=info
http://peacepink.ning.com/profiles/blogs/la-minaccia-scioccante-di-sorveglianza-satellitare-di-john

INDIA - NO MORE COVERT MIND CONTROL WEAPONShttp://www.mindcontrolvictimsunity.in/                  http://www.zshare.net/download/558142082eb3d028/
红和平 - CHINA – PEACEPINKWEB:  http://peacepink.ning.com   http://groups.google.com/group/soleilmavis (IN CHINESE) http://soleilmavis.spaces.live.com/
于精神侵害技现实存在亟需新的精神疾病 http://user.99114.com/225990/Cooperate_643954.html

CHINA – MINDCONTROL              
http://mindcontrol.com.cn/
のサイトは、兵器技術や心理学等を悪用した、マインドコントロールの強制人体実験に反対します - JAPAN - STOP MIND CONTROL
WEB: http://www5f.biglobe.ne.jp/~terre/index.html    http://www.mirai1.com/      (in JAPANESE and ENGLISH)
 http://www.geocities.jp/techhanzainetinfo/  (in JAPANESE)

JAPAN                   WEB: http://gangstalkinginde.blog59.fc2.com/

RUSSIA - АССОЦИАЦИЯ ПРОТИВ ЭЛЕКТРОННОГО ТЕРРОРА
(ASSOCIATION AGAINST THE ABUSE OF PSYCHOPHYSICAL WEAPONS)   WEB: http://www.volkstribune.de.tl/

RUSSIA - THE MOSCOW HOUSING ECOLOGY COMMITTEE            
WEB: http://www.moscomeco.narod.ru./

RUSSIA - THE ST.PETERSBOURGH SOCIETY OF PERSONS SUBJECT TO REMOTE CONTROLLED BIOENERGETIC TERROR                WEB: http://psyterror.narod.ru/

ABOUT GANG STALKINGwww.freedomfchs.com/     www.multistalkervictims.org           www.gangstalkingworld.com/   
http://citizensoulpower.com/2007/09/21/                   http://www.stopeg.com/index.html
VICTIMS OF ORGANISED STALKING IN TEXAShttp://vocct.blogspot.com  

THE OMINOUS PARALLELS          http://www. theominousparallels.blogspot. com/

EXOTIC WARFARE.COM               http://exoticwarfare.org/

ORGANIZED CRIME WAVES & NATIONAL CARE SOCIETY
 
http://www.organizedcrimewaves.com/                 http://www.nationalcaresociety.com/
ELECTRONIC SURVEILLANCE CAPABILITIES, EXTREME ABUSE OF TECHNOLOGY, SECURITIES AND HUMAN RIGHTS
http://www.rob-files.com/

US GOVERNMENT TORTURE & HEROES OF THE UNITED STATES FOR THEIR STAND AGAINST HUMAN
MIND CONTROL - TECHNOLOGY, TECHNIQUES & POLITICS
http://www.cs.virginia.edu/~alb/ugly/ugly.html                      http://www.cs.virginia.edu/~alb/misc/truth.html http://www.cs.virginia.edu/~alb/misc/moreMindLinks.html

EXPERIMENTATION       http://www.us-government-torture.com/SECRETANGEL.TV.html

FASCISM - "9-11" - MIND CONTROL          http://www.9-11themotherofallblackoperations.blogspot.com/

EMF TORTURE CHAMBER            http://www.geocities.com/xposperps/                    http://emftorturechamber.blogspot.com/,

STOP ELECTRONIC WEAPONS/STOP GANG STALKING (ENGLISH AND DUTCH)  
http://www.stopeg.com/ http://www.stopeg.nl/

INTERNATIONAL MOVEMENT TO BAN THE MANIPULATION OF THE HUMAN NERVOUS SYSTEM BY TECHNICAL MEANS                 http://www.geocities.com/CapeCanaveral/Campus/2289/webpage.htm, http://web.iol.cz/mhzzrz/

PETITION - BAN ELECTRONIC WARFARE ON CIVILIANS - 400+ SIGNATURES AND MESSAGES OF VICTIMS & SUPPORTERS    http://www.ipetitions.com/petition/synergy/     EMAIL: ti.petition@gmail.com, ti.synergy@gmail.com

600 + VICTIMS' ACCOUNTS FROM THE WHOLE WORLD   http://www.mindcontrolforums.com/victm-hm.htm

NAFF - ADVOCATING FOR VICTIMS OF MIND CONTROL, TORTURE, SLAVERY & RELATED TERROR http://naffoundation.org/

THE UNITED AMERICAN FREEDOM FOUNDATION             http://www.uaff.us/uaffentrancepage.htm
EMAIL: bertbrooks@usa.com

CITIZENS AGAINST HUMAN EXPERIMENTATION              http://www.healthycitizens.blogspot.com/

THE CENTER FOR COGNITIVE LIBERTY & ETHICS (CCLE)             http://www.cognitiveliberty.org/index.html

MIKROWELLENTERROR.DE/       http://www.mikrowellenterror.de/

FREEDOM FIGHTERS FOR AMERICA        www.freedomfightersforamerica.com

TECHNOLOGICAL TORTURE       http://iamatorturevictim.blogspot.com/

US CITIZENS ARE SECRETLY BEING USED AS RESEARCH RATS http://researchrat.com/

THE DECLARATION OF ALARMED CITIZENS - MR JEAN VERSTRAETEN - EMAIL: verstraeten.jean@belgacom.net

MR WALDEMAR LOTZ - EMAIL: wlotz2003@web.de, wlotz2002@mail.ru,

MR WALTER MADLIGER - EMAIL: wmadliger@yahoo.de,

MR DARIUS MOCKUS - EMAIL: darius_mockus@yahoo.com,

Journal

Le 29/11/2011 , 8 heures 42 . Cette nuit encore , j'ai reçu un impact très puissant sur une jambe . Cet impact se focalise sur un point précis de la jambe (à peu près au niveau du péroné ) puis augmente progressivement sa force sur le muscle jusqu'à la douleur aiguë qui reste constante pendant comme cette nuit 15 minutes de 2 heures 12 à 2 heures 27 .    

lundi 28 novembre 2011

Mesure de ce matin



Tension quasi-continue



Tension quasi-continue , le corps absorbe en permanence une très grande quantité d'énergie qui perturbe le fonctionnement de l'organisme , la surcharge électrique génère des souffrances physiques et mentales difficiles à supporter .

Axone


Structure typique d'un neurone
L'axone, ou fibre nerveuse, est le prolongement du neurone qui conduit le signal électrique du corps cellulaire vers les zones synaptiques. Le long de l'axone, ce signal est constitué de potentiels d'action. Les autres prolongements du neurone sont les dendrites qui conduisent le signal des synapses au corps cellulaire. Les neurones ont le plus souvent un seul axone et plusieurs dendrites. Néanmoins, la terminaison de l'axone est très ramifiée - on parle d'arborisation terminale - ce qui lui permet de contacter plusieurs autres neurones avec la même information.
Au sein du système nerveux central, les axones se regroupent en faisceaux ou tractus, alors que dans le système nerveux périphérique, qui parcours l'ensemble du corps, ils forment les nerfs.

La pression qu'exerce les rayonnements acoustiques et optiques ( acousto-optique ) sur les récepteurs sensoriels du corps contraint le système nerveux périphérique à subir sans cesse des stimulus qui troublent constamment le système nerveux central .

samedi 26 novembre 2011

Journal

Le 26/11/2011 , 8 heures 59 . Les rayonnements sont encore très puissants , je ressens depuis ce matin quatre heures environ des sensations vibratoires intenses , le mal être est très fort , maux de tête , ça provoque une certaine asthénie .

vendredi 25 novembre 2011

Capture d'impulsions acoustiques avec un microphone omnidirectionnel dans le milieu ambiant

                                                                                      Durée de la capture : 10 secondes

L'impulsion sonore est répétitive 24H24

En 10 secondes la densité est déjà très importante ce qui témoigne que la source est de type laser femtoseconde avec filtre acousto-optique .
                                                                 
                                                                      Zoom du graphique précédent


Zoom du graphique précédent
Posted by Picasa

Propagation autoguidée d'impulsions laser fs : filamentation






Capture avec mon caméscope d'un filament et d'une lumière blanche intense sur la table de la cuisine dans l'appartement que j'occupais à Saint Maur des Fossés

Journal

Le 25/11/2011 , 9 heures 12 .  Les radiations provoquent une très forte sensation de chaleur sur la peau et augmente la température du corps .En ce moment , maux de tête , difficulté respiratoire , fatigue .

mercredi 23 novembre 2011

Journal

Le 23/11/2011 , 8 heures 47 . Ce matin vers 5 heures 50 , j'ai reçu à plusieurs reprises des impacts très puissants focalisés au niveau du genoux . La puissance augmente progressivement jusqu'à une douleur intense puis ça s’arrête quelques secondes puis ça recommence et ainsi de suite , pendant 12 minutes environ . Ensuite j'ai reçu quelques impacts sur les pieds très bref de faible puissance .

samedi 19 novembre 2011

Le corps , conducteur de 50 Hz et 5 Volts RMS environ , 24h/24 !



                                                         Zoom du graphique précédent





Posted by Picasa

mercredi 16 novembre 2011

Journal

Le 16/11/2011 , 10 heures 38 . La pression de rayonnement ( impulsion du photon ) est très forte et se focalise sur la partie haute du dos , plus de pression pour l'instant au niveau de l'abdomen .  

vendredi 11 novembre 2011

Journal

Le 11/11/2011 , 8 heures 27 . -  Dès le réveil , pratiquement tous les matins jusqu'à 10 heures environ , très forte pression focalisée sur l'abdomen et régulièrement je reçois - pics sur les jambes - vibration sonore - points d'impacts à répétition le plus souvent au niveau du pied . Les points d'impacts sont plus ou moins intense , ça peut aller de la simple sensation désagréable à la douleur aiguë , la durée varie entre quelques secondes à des dizaines de minutes .

mercredi 9 novembre 2011

Compression d'impulsion - Wikipédia -

La compression d'impulsion (en anglais, pulse compression) est une technique de traitement du signal utilisée principalement dans le domaine du radar, du sonar et en échographie afin d'augmenter la résolution en distance de la mesure ainsi que le rapport signal sur bruit, par modulation du signal émis1.
Dans la suite de notre développement, l'application sera le radar mais le lecteur pourra aisément généraliser aux autres applications, la théorie restant la même.

Forme du signal

Le signal le plus simple que peut émettre un radar à impulsions est un train de signaux sinusoïdaux, d'amplitude A et de fréquence f0, tronqué par une fonction porte de longueur T, se répétant identiquement à eux-mêmes à une certaine période qui nous intéresse peu ici. On considère ici une seule impulsion s. A supposer que cette impulsion est émise à la date t = 0, le signal s'écrit analytiquement de la manière suivante, en notation complexe :




s(t) = \left\{ \begin{array}{cl} A e^{i2\pi f_0 t} & \mbox{ si } 0 \leq t < T \\ 0 & \mbox{sinon}\end{array}\right.

Résolution en distance

Déterminons la résolution en distance que l'on peut obtenir avec ce type de signal. Le signal qui revient vers le radar, noté r(t) est une copie retardée et atténuée du signal émis (en réalité elle peut aussi être légèrement déphasée par effet Doppler, mais on laisse cela de côté pour le moment). Il y a également du bruit sur les deux voies réelles et imaginaires, que l'on va prendre comme étant blanc et gaussien (ce qui est généralement vrai dans la réalité); on note B(t) ce bruit. Pour détecter le signal reçu, on va utiliser le filtrage adapté, qui optimise le rapport de signal à bruit lorsque l'on veut détecter un signal connu dans du bruit blanc gaussien.
Concrètement, on calcule l'intercorrélation du signal reçu avec le signal émis (ce qui revient à la convolution avec le signal conjugué et temporellement retourné dans le temps). Cette opération peut se faire également de manière électronique. Soit s,r > (t) cette intercorrélation. On a :




<s,r>(t) = \int_{t=0}^{+\infty} s^\star(t').r(t+t') dt'

Supposons que le signal réfléchi revient à la date tr et est atténué d'un facteur K, on a :




r(t) = \left\{ \begin{array}{cl} K.A e^{i2\pi f_0. (t-t_r)} +B(t) & \mbox{ si } t_r \leq t < t_r+T \\ B(t) & \mbox{sinon}\end{array}\right.

Connaissant l'expression du signal émis, il vient après un calcul très simple :




<s,r>(t) = K.A^2\Lambda\left (\frac{t-t_r}{T} \right).e^{i2\pi f_0 (t-t_r)} +B'(t)

où B'(t), résultat de l'intercorrélation du bruit avec le signal émis, reste un bruit blanc gaussien de même variance que B(t) car il n'est pas corrélé avec le signal émis. La fonction Λ est la fonction triangle, valant 0 sur ]-\infty,-1/2]\cup [1/2,+\infty[, croissant linéairement de -1/2 à 0 où elle atteint la valeur 1, et décroissant linéairement de 0 à 1/2 pour valoir de nouveau 0. Les figures au bout de ce paragraphe montrent un exemple pour un signal émis réel en sinus, de durée T = 1 seconde, d'amplitude unité, et de fréquence f0 = 10 hertz (en rouge). On laisse figurer deux échos (en bleu) décalés de 3 et 5 secondes, respectivement, et d'amplitudes 0,5 et 0,3. L'autocorrélation du signal émis a bien une enveloppe en triangle (vu que le signal est réel, l'intercorrélation est pondérée par un facteur 1/2 supplémentaire).
Si deux impulsions reviennent, l'intercorrélation vaudra la somme des deux intercorélations des deux signaux élémentaires. Pour reconnaître l'enveloppe « triangle » d'une impulsion de l'autre enveloppe "triangle", on voit que les temps d'arrivée de ceux-ci doivent être séparés d'au moins T afin de pouvoir distinguer le sommet de l'un du sommet de l'autre. Si le temps d'arrivée est séparé de moins de T, les deux triangles seront combinés et impossibles à séparer.
Sachant que la distance parcourue de l'onde durant T est c.T, mais que cette distance est un trajet aller-retour, on en conclut que :
Résultat 1
La résolution en distance atteignable avec une impulsion sinusoïdale est c.\frac{T}{2} où T est la durée de l'impulsion et c la célérité de l'onde.
Conclusion logique: pour augmenter la résolution, il faut diminuer la durée de l'impulsion.





Démonstration (impulsion simple): signal émis en rouge (fréquence 10 hertz, amplitude 1, durée 1 seconde) et deux échos atténués (en bleu).
Avant filtrage adaptéAprès filtrage adapté

Impulsion simple et cibles écartées…

…les échos sont distinguables.

Impulsion simple et cibles trop proches…

…les échos sont confondus.

Énergie à fournir pour émettre ce signal[modifier]

La puissance instantanée du signal émis est égale à P(t) = | s | 2(t). L'énergie fournie est égale à :




E = \int_0^T P(t)dt = A^2.T

D'une manière similaire, l'énergie du signal reçu vaut Er = K2A2T. Si σ est l'écart-type de l'amplitude du bruit, le rapport signal à bruit à la réception est égal à :




RSB = \frac{E_r}{\sigma} = \frac{K^2A^2T}{\sigma}

On voit que le rapport signal à bruit augmente avec la longueur de l'impulsion, tous autres paramètres restant égaux par ailleurs. La conclusion est que pour que le signal reçu puisse rester exploitable, l'impulsion émise doit rester suffisamment longue, ce qui va à l'encontre du pouvoir de résolution.

Compression d'impulsion par modulation linéaire de fréquence[modifier]

Principe général

Comment avoir une impulsion longue (afin de conserver une bonne énergie à la réception) sans pour autant avoir une résolution trop mauvaise ? Tel est le but de la compression d'impulsion. Son principe est le suivant :
  • on génère un signal dont le support temporel est relativement long pour ménager le budget énergie
  • on forge ce signal de telle manière à ce qu'après filtrage adapté, la largeur de l'intercorrélation entre le signal reçu et le signal émis est inférieure à celle obtenue avec la simple modulation sinusoïdale, comme exposé ci-dessus.
Dans les applications radar ou sonar, le chirp linéaire est souvent le signal utilisé pour réaliser la compression d'impulsion. L'impulsion étant de durée finie, l'amplitude est une fonction porte. Si le signal est de durée T, débute à t = 0 et balaie la bande Δf centrée sur f0, ce signal s'écrit :




s_c(t) = \left\{ \begin{array}{cl} A e^{i2\pi \left (f_0+\frac{\Delta f}{2T}.t-\frac{\Delta f}{2}\right) t} & \mbox{ si } 0 \leq t < T \\ 0 & \mbox{sinon}\end{array}\right.

Intercorrélation entre le signal émis et le signal reçu

Comme pour l'impulsion "simple", calculons à présent la fonction d'intercorrélation entre le signal émis et le signal reçu. Pour simplifier le calcul, on considère de plus que le chirp s'écrit non pas comme ci-dessus, mais sous la forme simplifiée suivante (le résultat final restera le même) :




s_{c'}(t) = \left\{ \begin{array}{cl} A e^{i2\pi \left (f_0+\frac{\Delta f}{2T}.t\right) t} & \mbox{ si } -T/2 \leq t < T/2 \\ 0 & \mbox{sinon}\end{array}\right.

Étant donné que cette intercorrélation est égale, à une translation et à une atténuation d'un facteur K près, à l'autocorrélation de sc', c'est celle-ci que l'on considère :




<s_{c'},s_{c'}>(t) = \int_{-\infty}^{+\infty}s_{c'}^\star(-t')s_{c'}(t-t')dt'

On montre2 que la fonction d'autocorrélation de sc' vaut :




<s_{c'},s_{c'}>(t) = T.\Lambda \left(\frac{t}{T} \right) sinc \left( \pi \Delta f .t. \Lambda \left( \frac{t}{T}\right) \right).e^{i2\pi f_0t}

Le maximum de la fonction d'autocorrélation de sc' est atteint en 0 et autour de ce point, elle se comporte comme le terme en sinus cardinal. La largeur temporelle de de ce sinus cardinal à -3 dB est plus ou moins égale à T'= \frac{1}{\Delta f}. Tout se passe donc comme si après compression d'impulsion, on avait la résolution d'une impulsion simple de durée T' qui, pour les choix courants de Δf, est plus petite que T, ce qui justifie le nom de compression d'impulsion.
Dans la mesure où le sinus cardinal peut avoir des lobes secondaires importants, il est d'usage d'apodiser le signal par convolution du résultat du filtrage adapté avec une fenêtre de type Hamming ou Hann (en pratique, cette étape peut se faire en même temps que le filtrage adapté en multipliant le chirp de référence par la fenêtre avant corrélation). Le résultat de l'apodisation se traduit par une perte de l'amplitude maximale du signal détecté mais les lobes secondaires sont beaucoup plus atténués.
Résultat 2
La résolution en distance atteignable avec un chirp linéaire modulé sur une bande Δf est: \frac{c}{2\Delta f} où c la célérité de l'onde
Définition
Le rapport T / T' = TΔf est le rapport de compression, il est généralement supérieur à 1 (de l'ordre de 20 à 30).




Démonstration (impulsion chirpée): signal émis en rouge (fréquence porteuse 10 hertz, modulation sur 16 hertz, amplitude 1, durée 1 seconde) et deux échos atténués (en bleu).

Avant filtrage adapté

Après filtrage adapté: les échos sont plus courts.

Augmentation du rapport signal à bruit par compression d'impulsion[modifier]

L'énergie du signal n'a pas varié pendant la compression d'impulsion. Toutefois, elle se trouve à présent localisée dans le pic principal du sinus cardinal, qui a une largeur T'\approx \frac{1}{\Delta f}. Si P est la puissance du signal avant compression et P' la puissance du signal après compression, on a donc :




P\times T = P'\times T'

ce qui donne :




P'= P\times T/T'

D'autre part, le bruit et le signal émis n'étant pas corrélés, la puissance du bruit ne change pas par filtrage adapté. Par conséquent :
Résultat 3
La compression d'impulsion permet d'augmenter le gain en puissance après filtrage d'un rapport égal au taux de compression, Tf




Démonstration: même signaux que plus haut, plus bruit additif blanc gaussien (σ = 0.5)

Avant filtrage adapté: le signal est noyé dans le bruit

Après filtrage adapté: les échos sont encore visibles.

Compression d'impulsion par codage de phase

Il n'est pas nécessaire de moduler le signal émis par un chirp, d'autres formes de modulation peuvent être utilisées. On utilise couramment la modulation de phase ; dans ce cas, l'impulsion est divisée en N blocs de durée T/N pour lequel on choisit la phase à l'origine selon un code préétabli. Par exemple, il est possible d'affecter à certain blocs un déphasage de zéro (ce qui revient à conserver ces blocs tels quels) et de déphaser les autres de π (ce qui revient à changer leur signe). Le choix précis de la séquence des déphasages pris dans {0,π} se fait selon une technique appelée codage de Barker. Il est également possible de coder le signal sur un alphabet de plus de deux phases (codage polyphase). Comme dans le cas du chirp linéaire, il suffit de réaliser une corrélation entre le signal émis et le signal reçu pour avoir le signal compressé.
Les avantages3 de cette méthode sont la simplicité de mise en œuvre (comme indiqué plus haut, un déphasage de π est un simple changement de signe), mais le taux de compression est plus faible que pour un chirp et la compression peut être sensible à un éventuel décalage de fréquence des signaux reçus par effet Doppler si ce décalage est plus grand que 1/T.
( source : Wikipédia )