Dénonciation d'un crime contre l'humanité

samedi 29 mai 2010

Journal

Le 29/05/2010 , 21 heures 19 . De plus en plus de personnes me font savoir qu'elles sont victimes d'agressions électromagnétiques et de harcèlement sonore , c'est grave , très grave , c'est pire que l'esclavage , la personne n'a plus d'intimité , ils ont les moyens électromagnétiques qui leurs permets , d'agir sur le fonctionnement de l'organisme ( ils dérèglent pratiquement tout ) , et de stimuler le système auditif .

Je m'adresse à tous ce qui sont victimes , nous devrions tous ensembles porter plainte avec constitution de partie civile devant le doyen des juges d'instruction .

Nous sommes agressés par des dispositifs de type radar optique , les mesures le démontrent , il y a lieu de penser que ce sont des scientifiques qui utilisent notre corps à des fins d'expérimentations .

mardi 25 mai 2010

Journal

Le 25/05/2010 , 9 heures 17 . Agression et harcèlement électromagnétiques , 24H/24 , tout le monde ou presque s'en moque , merci à vous , responsables politiques qui savez et ne faites rien pour venir en aide aux victimes , vous manquez à votre devoir d'État .


20 heures 57 . Depuis une demi-heure environ , ils n'arrêtent pas de me piquer la peau surtout au niveau du visage . Les radiations sont très puissantes , je ressens des vibrations intenses , ça fatigue beaucoup et le mal être est omniprésent .

Je vois nettement sur mes lunettes la réflexion des deux rayons ( signal lumineux ) du faisceau émis par un radar optique ( type lidar ) . La forme des signaux est sphérique avec une forte intensité lumineuse et de couleurs différentes ( bleu et blanc cassé ) .

samedi 22 mai 2010

Fréquences et sources Térahertz

Le battement de fréquence

Le principe de la génération des ondes térahertz par cette méthode est assez simple.
Il s’agit tout d’abord de créer un rayonnement optique à une fréquence térahertz en
faisant la différence de deux sources ayant des fréquences de fonctionnement très proches est
accordables. Puis de la convertir en onde electromagnetique grâce à des convertisseurs
electro-optique appelé photo commutateur (dont nous expliquerons le fonctionnement par la
suite).

a. génération du battement de fréquences

A ce jour de nombreuses pistes ont été étudiées pour générer ces battements térahertz.
Parmi elles nous pouvons notamment citer :
La méthode du glissement de fréquence, la méthode de filtrage spatial d’une impulsion
brève, celle par sélection de deux modes d'une diode laser et enfin la stabilisation en
fréquence de deux lasers.

b. Méthode du glissement de fréquence

Cette technique utilise une source laser dont on sépare en deux parties le faisceau
grâce à une lame 50/50. L’un des bras va se propager sans variation de sa fréquence tandis
que l’autre bras va subir un glissement linéaire de fréquence. En faisant varier la longueur
d’un des bras par rapport à l’autre, on va donc changer linéairement la fréquence de telle
façon que l’on va obtenir en les recombinant un battement accordable.
Limitations : accordabilité de 60ghz à 1thz.



( source : technoptronique )

vendredi 21 mai 2010

jeudi 20 mai 2010

Chirp - Wikipédia

Chirp - Wikipédia


Un chirp (mot d'origine anglaise signifiant « gazouillis ») est par définition[1] un signal pseudo-périodique c modulé en fréquence autour d'une fréquence porteuse et également modulé en amplitude par une enveloppe a dont les variations sont lentes par rapport aux oscillations de la phase φ :
c(t) = a(t)eiφ(t)

On considère souvent le cas particulier du chirp à rampe de fréquence linéaire et à enveloppe constante A qui est tellement courant d'utilisation que l'on a tendance à ramener la notion de chirp à ce seul cas particulier:
c(t) = Aei(a.t + b).t + c

Dans les applications radar ou sonar le chirp linéaire est souvent le signal utilisé pour réaliser la compression d'impulsion. L'impulsion étant de durée finie, l'amplitude est une fonction porte. Si le signal est de durée T, débute à t = 0 et balaie la bande de fréquence Δf centrée sur f0, ce signal s'écrit:
c(t) = \left\{ \begin{array}{cl} A e^{i2\pi \left (f_0+\frac{\Delta f}{2T}.t-\frac{\Delta f}{2}\right) t} & \mbox{ si } 0 \leq t < T \\ 0 & \mbox{sinon}\end{array}\right.

(mais il n'est pas interdit d'utiliser un signal différent)

Le chirp dans sa forme la plus générale donne une bonne modélisation du chant des oiseaux (d'où le nom anglais), des vocalises de cétacés. Les signaux émis par les dauphins et les chauve-souris pour réaliser de l'écho-localisation sont également des chirps, mais beaucoup plus complexes que ceux utilisés par l'Homme en sonar et en radar. Les poissons électriques qui génèrent de faibles champs électriques ondulatoires, émettent des chirps afin de communiquer entre eux.

Application en radar et sonar [modifier]

Voir l'article Compression d'impulsion. La notion de chirp revient également dans le cadre du radar ou sonar à antenne synthétique.

Application en neuroscience [modifier]

Le chirp peut être utilisé pour tester les propriétés de résonance d'un système. L'avantage principal étant que l'on peut voir approximativement la fréquence de résonance du système avant même d'analyser la réponse au signal par une transformée de Fourier.

En particulier, certains neurones ont une fréquence intrinsèque entre 4 et 8Hz.

Le praticien radar ou sonar utilisera volontiers le terme de chirp même en français, et des néologismes tels que le verbe chirper sont fréquemment entendus dans le milieu. Etant donné que le chirp usuel n'est qu'une impulsion modulée en rampe de fréquence, cette dernière expression est également utilisée. Il ne faut pas confondre, par contre, chirp et compression d'impulsion (en anglais: pulse compression) dans la mesure où le premier terme est l'outil et le second une application.

Le chirp est aussi une technique de scratch utilisé par les dj qui se décompose en 6 mouvements.

Accélération laser-plasma - Wikipédia

Accélération laser-plasma - Wikipédia

mercredi 19 mai 2010

Onde de plasma - Wikipédia -

Capture dans l'appartement que j'occupai à Saint Maur des Fossés avec un caméscope


En physique, une onde de plasma est une propagation concertée de particules et de champs.

Un plasma se comporte comme un fluide, quasineutre et conducteur. Dans les cas les plus simples, il se compose d'électrons et d'une seule espèce d'ions. Dans des cas plus complexes, on trouve plusieurs espèces d'ions, et même des particules neutres. À cause de sa conductivité électrique, le plasma est couplé aux champs magnétique et électrique. Ce système de particules et de champs permet une grande variété d'ondes.

Sommaire

[masquer]

Classification [modifier]

Ondes électrostatiques et électromagnétiques [modifier]

Les ondes de plasma peuvent être « électromagnétiques » ou « électrostatiques », selon qu'il y ait ou non un champ magnétique oscillant. En utilisant la loi de Faraday pour l'induction à des ondes planes, on trouve :

\mathbf{k} \times \tilde{ \mathbf{E} } =  \omega \tilde{ \mathbf{B} }.

Ainsi, les ondes électrostatiques ne peuvent être que longitudinales. Une onde électromagnétique, en revanche, peut n'avoir aucune composante longitudinale.

Modes [modifier]

On peut par ailleurs classer les ondes en fonction de leur oscillation. Dans la plupart des plasmas, la température électronique est comparable ou dépasse la température ionique. Ceci, en prenant en compte la masse bien plus faible des électrons, implique que ces derniers se déplacent bien plus vite que les ions.

Un « mode électronique » dépend de la masse des électrons, mais on suppose les ions stationnaires (c'est-à-dire de masse infinie). Un « mode ionique » dépend de la masse des ions, mais on suppose que les électrons se redistribuent instantanément (c'est-à-dire de masse nulle), selon la loi de Boltzmann.

Dans des cas plus rares, comme l'oscillation hybride inférieure, le mode dépend à la fois de la masse de l'ion et de l'électron.

Polarisation [modifier]

On peut encore classer les modes selon qu'ils se propagent dans un plasma « non-magnétique », ou selon la propagation par rapport à un champ magnétique stationnaire : « parallèle », « perpendiculaire » ou « oblique ». Pour les ondes électroniques électromagnétiques perpendiculaires, le champ électrique peut être parallèle ou perpendiculaire au champ magnétique.


L'impulsion optique " laser " ( photo ci-dessus ) ultra brève et de puissance élevée , induit un plasma de densité électronique par ionisation de l'air .


mardi 18 mai 2010

Journal

Le 18/05/2010 , 20 heures 45 . La force électromagnétique est très forte sur le corps .

Le rayonnement électromagnétique à comme vecteur le photon , ( le photon est une particule élémentaire " quantum " de la lumière , elle est le vecteur de l'interaction électromagnétique ) , ces particules mises en action par un dispositif radar optique , convergent vers le corps quand il est ciblé avec une puissance amplifiée . Grâce au photon , ils peuvent focaliser et amplifier une force électromagnétique à n'importe quel endroit sur le corps .

Les mesures montrent aussi que le radar optique émet un phonon , un phonon désigne un quantum de vibration , c'est à dire " un paquet élémentaire de vibration " ou " un paquet élémentaire de son "

lundi 17 mai 2010

Modulateur acousto-optique - Wikipédia -

Un modulateur acousto-optique (MAO), appelé également cellule de Bragg, utilise l’effet acousto-optique pour diffracter et changer la fréquence de la lumière par ondes sonores (généralement proche des fréquences radio). Il est utilisé dans les lasers pour la commutation-Q, en télécommunication pour effectuer de la modulation de signal, et en spectroscopie pour du contrôle de fréquence. Un oscillateur piézo-électrique est relié à un matériau, par exemple du verre. Un signal électrique oscillant force la cellule piézo-électrique à vibrer, ce qui crée des ondes sonores dans le verre. Ceci peut être imaginé comme des plans de dilation et de compression, se déplaçant périodiquement, et venant changer l’indice de réfraction. La lumière entrante est dispersée (voir dispersion de Brillouin) en dehors de la modulation périodique de l’indice résultante, et une interférence a lieu, similaire à celle créée lors d’une diffraction de Bragg. L’interaction peut être pensée comme le mélange de quatre ondes entre phonons et photons. Les propriétés de la lumière sortant du MAO peuvent être contrôlées suivant cinq paramètres :

1. Déflection
Un rayon diffracté ressort avec un angle θ qui dépend du rapport de la longueur d’onde de la lumière λ sur la longueur d’onde du son Λ.
\sin\theta = \left (\frac{m\lambda}{2\Lambda}  \right)
Avec m = …-2,-1,0,1,2,… l’ordre de diffraction. La diffraction à modulation sinusoïdale dans un petit cristal entraîne les ordres de diffraction m = -1,0,1. Des diffractions en cascade à travers des cristaux d’épaisseur moyenne créent des ordres de diffraction supérieurs. Dans des cristaux épais, à faible modulation, seuls les ordres de fréquence correspondante sont diffractés : on l’appelle alors diffraction de Bragg. La déflection angulaire varie de 1 à 5000 fois la largeur du rayon (le nombre de points de résolution). Par conséquent, la déflection est généralement limitée à quelques dixièmes de milliradians.
2. Intensité
La quantité de lumière diffractée par l’onde sonore dépend de l’intensité du son. Par conséquent, l’intensité du son peut être utilisée pour moduler l’intensité de la lumière dans le rayon diffracté. Typiquement, l’intensité qui est diffracté pour un ordre m = 0 peut varier entre 15 et 99% de l’intensité lumineuse d’entrée. De même, l’intensité pour un ordre m = 1 peut varier entre 0 et 80%.
3. Fréquence
La différence avec la diffraction de Bragg est que la lumière est diffusée à partir de plans mobiles. Cela entraîne que la fréquence d’un rayon diffractée f à l’ordre m doit être corrigée par une quantité proportionnelle à la fréquence de l’onde sonore F (effet Doppler).
f \rightarrow f + mF
Ce changement de fréquence est nécessaire comme l’exige la loi de la conservation de l’énergie et de la quantité de mouvement (pour les photons et les phonons) pendant le processus. Pour un MAO bas-de-gamme, la valeur traditionnelle de changement de fréquence est de 27 MHz, et pour un MAO perfectionné, 400 MHz. Dans certains MAO, deux ondes acoustiques voyagent dans des directions opposées au sein du matériau, formant une onde stationnaire. La diffraction à partir de l’onde stationnaire ne change pas la fréquence de la lumière diffractée.
4. Phase
La phase du rayon diffracté va être elle aussi modifiée par la phase de l’onde sonore. La phase peut être changée d'une valeur arbitraire.
5. Polarisation
Les ondes acoustiques transversales colinéaires ou les ondes longitudinales perpendiculaires peuvent changer de polarisation. Les ondes acoustiques induisent un changement de phase biréfringent, de la même manière que dans une cellule de Pockels. Les filtres acousto-optiques variables, en particulier le « dazzler » qui peut générer des formes de pulsation variables, sont basés sur ce principe.

Les modulateurs acousto-optiques sont plus rapides que leurs homologues mécaniques, comme les miroirs basculants. Le temps que prend un MAO pour modifier le rayon sortant est limité par le temps de transit de l’onde sonore à travers le rayon (généralement compris entre 5 et 100 nanosecondes). C’est suffisamment rapide pour autoriser le verrouillage de mode actif dans un laser ultra-rapide. Quand un contrôle plus rapide est nécessaire, on utilise alors des modulateurs électro-optiques. Il faut cependant les alimenter avec des fortes tensions (de l’ordre de 10 kilovolts), alors que les MAO offrent une plage de déflection plus grande, sont d’une conception simple, et consomment peu de puissance (inférieur à 3 watts).

Signal optique évoqué - Wikipédia -

Signal optique évoqué

La mesure du signal optique évoqué ou encore signal optique lié à l'événement (en:event-related optical signal, EROS) est une technique utilisée dans le domaine des neuroscience. Elle utilise le fait que l'activité des neurones modifie leurs propriétés optiques. En mesurant la quantité de lumière diffusée, on peut donc déduire l'activité des neurones qu'elle traverse.

Il s'agit d'une méthode relativement récente (développée à la fin des années 1990) mais elle repose sur un phénomène mis en évidence dès 1949 par D. K. Hill, un neurologue anglais : les tissus nerveux lorsqu'ils sont en activité diffusent moins la lumière qui les traverse que lorsqu'ils sont au repos. L'explication de ce phénomène reste mal comprise mais il pourrait être lié aux transferts ioniques à travers la membrane cellulaire des neurones (qui modifieraient la composition chimique de l'environnement cellulaire et donc son indice de réfraction) ainsi qu'aux échanges simultanés de molécules d'eau (qui, en modifiant le volume du corps cellulaire, distendent ou rétractent la membrane et modifie donc sa transparence).

De même que pour l'imagerie spectroscopique proche infrarouge, on utilise la gamme proche infrarouge du spectre (entre 700 et 1000nm) qui traverse relativement bien les tissus organiques. Cela permet de mesurer à partir de la surface du scalp, l'activité des tissus nerveux jusqu'à une profondeur d'environ 3 à 5 cm.

L'intérêt de cette méthodologie repose sur sa résolution temporelle : on enregistre des modifications des propriétés optiques qui se produisent à la même vitesse que les échanges ioniques, c'est-à-dire à la même vitesse que l'activité neuronale elle-même, contrairement à l'imagerie spectroscopique proche infrarouge qui est basée sur la réponse hémodynamique qui met plusieurs secondes à apparaître après le changement d'activité des neurones.

dimanche 16 mai 2010

Journal

Le 16/05/2010 , 12 heures 07 . Les radiations sont très puissantes , maux de tête aiguës , Pression oculaire très forte , j'ai comme l'impression que mes yeux vont sortir de leur orbite tellement la pression est forte , je vois trouble lorsqu'il y a autant de pression , je ressens des vibrations intenses , le mal-être est constant .

samedi 15 mai 2010

La honte à vous , à certains responsables , ce n'est plus un secret , des radars ciblent et torturent depuis des années et vous laissez faire .

Le 15/05/2010 , 21 heures 37 . Je n'ai pas d'autres mots à vous dire pour l'instant , Monsieur Copé , vous avez dit " il fait bon vivre en France " , pour vous peut être , mais certainement pas pour ceux qui sont victimes d'agressions électromagnétiques avec des dispositifs radars depuis des années .

Radar à synthèse d'ouverture - Wikipédia

Radar à synthèse d'ouverture - Wikipédia

vendredi 14 mai 2010

12A2142L's webcam video ven 14 mai 2010 23:09:14 PDT




Le rayonnement pulsé et dirigé du radar optique , répand sa lumière sur l'écran de l'ordinateur ( la partie qui illumine en rose sur l'écran de l'ordinateur )

Journal

Le 14/05/2010 , 21 heures 52 : C'est un attentat à la dignité humaine , il y a derrière tout ça , une volonté et une manière d'agir qui est d'un esprit étroit , stupide et immature .

jeudi 13 mai 2010

Le phénomène de résonance

Le phénomène de résonance

Le phénomène de résonance est bien connu et largement étudié en physique. Les sons sont provoqués par la vibration physique de l'air ou de toute matière gazeuse, liquide ou solide (voir article Nature du son). Un objet peut se mettre à résonner, à vibrer, s'il est touché par un son qui est en accord avec lui. Par exemple, vous êtes en voiture et vous augmentez doucement votre vitesse. A un certain moment, un objet dans la boite à gants ou une pièce de carrosserie se met en vibration et émet un zzzzz. Si vous augmentez la vitesse, le phénomène cesse. La vibration a lieu lorsque la vitesse de rotation du moteur est en accord avec la fréquence de vibration de l'objet ou de la pièce. De même, une vitre se met à vibrer dans votre pièce au passage d'un avion.

Dans l'article sur Timbre et harmoniques, je donne un exemple de résonance des cordes d'un piano. On fait sonner une corde et d'autres cordes se mettent à vibrer, justement celles qui sont en accord avec celle qu'on a jouée. Elles sont en accord si leurs fréquences sont en rapport simple, c'est-à-dire si elles ont des harmoniques communes.

Ce qui est vrai pour des cordes de piano est également vrai pour les tissus corporels. Les tissus et organes se mettent à vibrer très finement lorsqu'ils sont touchés par les sons dont la fréquence est en accord avec eux. Le cerveau aussi peut être stimulé par le son et même endommagé par certaines fréquences qui résonnent avec la boite crânienne. Des armes ont été fabriquées sur ce principe.

( Source : Alain Boudet )

La perception de la parole

La perception de la parole

1. Physiologie
1.1 Voie aérienne
1.2 Conduction osseuse
1.3 Sensibilité vibro-tactile

Le processus de compréhension par l’auditeur d’un message oral peut être décomposé en deux niveaux :

Une transformation de l’information contenue dans le signal acoustique par l’oreille, qui transmet le résultat au cerveau.

La reconstitution dans le cerveau du message linguistique, séparé en une étape d’interprétation des indices fournis par l’oreille et une étape d’accès à la sémantique du message.

1. Physiologie du système auditif.

L’audition peut se faire par trois voies :

la voie aérienne;

la conduction osseuse;

la sensibilité vibro-tactile.

1.1. La voie aérienne.

Elle est la voie la plus importante de la perception auditive. Elle met en œuvre les trois parties du système auditif périphérique, qui sont regroupées sous le terme générique d’oreille. Ces trois parties sont:

l’oreille externe qui est chargée de capter les vibrations aériennes entre 16 Hz et 16 kHz

l’oreille moyenne qui transforme la pression sonore en vibrations mécaniques;

l’oreille interne assure la conversion des vibrations mécaniques en influx nerveux qui sont expédiés vers le cerveau.

L’oreille externe est constituée du pavillon, qui dirige le flux sonore vers le conduit auditif externe.

L’oreille moyenne comprend:

Le tympan, qui est une membrane sensible aux variations de pression acoustique. L’équilibrage de la pression des deux cotés du tympan est assuré par la trompe d’Eustache, reliée à l’appareil respiratoire.

Les osselets: le marteau, l’enclume et l’étrier. Ils sont reliés à la fois au tympan (pour le marteau) et à la fenêtre ovale (pour l’étrier). Ils jouent le rôle de levier, amplifiant les vibrations reçues par le tympan. Les muscles du marteau et de l’étrier peuvent modifier les caractéristiques de la chaîne, modifiant ainsi la perception des sons.

L’oreille interne est un milieu liquide qui comprend:

Les trois canaux semi-circulaires qui sont le départ du nerf vestibulaire.

La cochlée, ou limaçon, qui est un canal membraneux enroulé. Il supporte (par la membrane basilaire) l’organe de Corti qui contient 15 à 20000 cellules cillées et d'où part le nerf cochléaire.

1.2. La conduction osseuse.

Dans le cas de la conduction osseuse, les vibrations extérieures sont transmises à l’organe de Corti par les os du crâne. Elle concerne les fréquences entre 250 et 4000 Hz et explique le phénomène d’auto-écoute, qui fait que l’on ne reconnaît pas sa voix lorsqu’elle est enregistrée (car on la perçoit alors par la voie aérienne).

1.3. La sensibilité vibro-tactile.

La sensibilité vibro-tactile est une voie nerveuse, agissant à travers les récepteurs sensoriels répartis sur tout le corps. Elle ne concerne que les fréquences inférieures à 600 Hz. Si cette voie est négligeable pour les bien-entendants, elle peut être importante pour les personnes atteintes de surdité, lors de rééducation.

( source : Au Phil du Web )

mardi 11 mai 2010

Journal

Le 12/05/2010 , 8 heures 22 . Énorme surpression dans le corps , difficulté à respirer , mal-être intense , sensation très forte de pression sur le thorax et dans le dos ( certainement la force électromagnétique du rayonnement sur le corps ). La sensation de forte pression sur le corps augmente progressivement en intensité , dans le temps . Ce matin , ma femme se tordait de douleurs au niveau des jambes .

lundi 10 mai 2010

Tension du rayonnement électromagnétique sur le corps ( 10,1 Volts de crête à crête ! )



Un corps qui reçoit un rayonnement électromagnétique peut en réfléchir une partie et absorber le reste. L'énergie absorbée est convertie en énergie thermique et contribue à l'augmentation de la température de ce corps.

Télédétection - Wikipédia -

Télédétection
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, rechercher

La télédétection désigne, dans son acception la plus large, la mesure ou l'acquisition d'informations sur un objet ou un phénomène, par l'intermédiaire d'un instrument de mesure n'ayant pas de contact avec l'objet étudié. C'est l'utilisation à distance de n'importe quel type d'instrument (par exemple, d'un avion, d'un engin spatial, d'un satellite ou encore d'un bateau) permettant l'acquisition d'informations sur l'environnement. On fait souvent appel à des instruments tels qu'appareils photographiques, lasers, radars, sonars, sismographes ou gravimètres. La télédétection moderne intègre normalement des traitements numériques mais peut tout aussi bien utiliser des méthodes non numériques.

...

Principe [modifier]

Ce type de méthode d'acquisition utilise normalement la mesure des rayonnements électromagnétiques émis ou réfléchis des objets étudiés dans un certain domaine de fréquences (infrarouge, visible, micro-ondes). Ceci est rendu possible par le fait que les objets étudiés (plantes, maisons, surfaces d'eau ou masses d'air) émettent ou réfléchissent du rayonnement à différentes longueurs d'onde et intensités selon leur état. Certains instruments de télédétection utilisent des ondes sonores de façon similaire, et d'autres mesurent des variations dans des champs magnétiques ou gravitaires.

Lidar - Wikipédia

Lidar - Wikipédia

samedi 8 mai 2010

Journal

Le 08/05/2010 , 20 heures 08 . Avec des radars ils peuvent faire n'importe quoi en toute impunité , ils peuvent cibler des personnes pendant des années sans être inquiété par qui que ce soit , les plus hautes autorités en ont été informées depuis longtemps , que ce soit Jacques CHIRAC , quand il était Président de la République , Xavier BERTRAND , lorsqu'il était Ministre de la santé et Nicolas SARKOSY , aucune décision n'a été prise pour faire cesser ces actes de torture , ni aucune enquête n'a été diligentée pour en retrouver les coupables , alors que de nombreuses personnes en sont victimes .

Ça suffit maintenant , nous sommes des citoyens comme les autres , nous avons des droits qui doivent être respectés , ce sont des agressions d'une violence inouïe , physique et morale . Leur technique est d'une malice extraordinaire pour se faire oublier et faire passer les victimes pour ce qu'elles ne sont pas . Le corps est totalement électrisé par des impulsions d'ondes électromagnétiques périodiques ciblées , ce n'est pas très difficile de le constater avec des appareils de mesures . Lorsqu'on va très mal , le médecin ou l'hôpital n'est d'aucun secours , ni la police , ils ne connaissent rien de l' agression et du harcèlement électromagnétique . C'est pour cette raison que je m'adresse aux plus hautes autorités de ce pays parce que c'est un cas exceptionnel .

S-mètre - Wikipédia -

S-mètre d'un émetteur-récepteur Dix-Tec Orion radio amateur.

Une S-mètre la force du signal ( compteur) Est un indicateur souvent fournies sur les récepteurs de communications, Tels que radio amateur curateurs ou ondes courtes récepteurs de radiodiffusion. Les marques échelle sont issus d'un système subjectif des rapports de puissance du signal de S1 à S9 dans le cadre du code de la TVD. Le terme unité de S peut être utilisé pour faire référence à la quantité de puissance du signal nécessaire pour déplacer une indication S-mètre d'un marquage à l'autre.

Contenu

[cacher]

[éditer] IARU Région 1 Recommandation technique R.1

Le Union internationale des radioamateurs (IARU) Région 1 se sont entendus sur une recommandation technique pour S d'étalonnage pour compteurs HF et VHF/UHF émetteurs-récepteurs en 1981.[1]

IARU Région 1 Recommandation technique R.1 définit S9 pour les bandes HF d'être une puissance d'entrée du récepteur de -73 dBm. Il s'agit d'un niveau de 50 microvolts à l'entrée antenne du récepteur supposant l'entrée impédance du récepteur est de 50 ohms.

Pour les bandes VHF la recommandation définit S9 d'être une puissance d'entrée du récepteur de -93 dBm. C'est l'équivalent de 5 microvolts à 50 ohms.

La recommandation définit une différence d'un S-unité correspond à une différence de 6 décibels (DB), ce qui équivaut à un rapport de tension de deux ou rapport de puissance de quatre.

Signaux plus forts que S9 sont donnés avec une notation dB supplémentaires, ce qui "S9 + 20dB", ou, verbalement, "20 décibels sur S9.

[éditer] Exemples

Un signal faible avec la force du signal de S2 correspond à la puissance reçue de -115 dBm ou 0,40 microvolts dans 50 ohms sur HF.

Un signal fort de la puissance du signal S8 correspond à la puissance reçue de -79 dBm ou 25 microvolts à 50 ohms sur HF.

Certains générateurs de signaux sont étalonnés en dB au-dessus 1uV et ont une sortie au format EMF. Par exemple pour définir un récepteur HF S-lecture à S9 régler la sortie du générateur de signal à 34 dB au-dessus 1uV

S-lecture HF
emf Signal Generator

mV (50Ω) dBm dB au-dessus 1uV
S9 +10 dB 160.0 -63 44
S9 50.2 -73 34
S8 25.1 -79 28
S7 12.6 -85 22
S6 6.3 -91 16
S5 3.2 -97 10
S4 1.6 -103 4
S3 0.8 -109 -2
S2 0.4 -115 -8
S1 0.2 -121 -14

[éditer] Précision

La plupart des compteurs S ne sont pas calibrés et dans la pratique ne peut fournir une mesure relative de la puissance du signal sur le récepteur de AGC tension. Quelques mètres S sont calibrés pour lire S9 pour une entrée de -73 dBm mais ne fournissent pas le bon de 6 dB par correspondance unité de S.

Souvent, la corrélation entre l'impression qualitative d'un auditeur de la radio de la force du signal et l'effectif réel du signal reçu est faible, parce que le récepteur AGC détient la sortie audio à peu près constant malgré les changements de l'intensité du signal d'entrée.

Pour une échelle exacte, vous pouvez utiliser un générateur en ligne gratuitement échelle: http://www.s-meter.de

mercredi 5 mai 2010

Journal

Le 06/05/2010 , 8 heures 45 . Les radiations ont été encore très puissantes cette nuit , elles le sont encore maintenant mais avec moins d'intensité .

Ces radiations engendrent des effets mécaniques , thermiques et biologiques .

- Des effets mécaniques : qui sont d'autant plus nets que la puissance est forte , onde de choc et gaz ionisé ( inhalation ) .

- Des effets thermiques : échauffement progressif des tissus

- Des effets biologiques : l'irradiation de la peau ( localisé , en ce qui me concerne , sur le bas des jambes ) pendant une longue période , entraîne des lésions dermatologiques de type rougeur de la peau .

Active Denial System - Wikipédia -


Plan rapproché du système ADS.

Le Active Denial System (ADS) est un système d'armes non létales à énergie dirigée (micro-ondes) développé pour l'armée américaine, par Raytheon. C'est un puissant émetteur d'onde millimétrique utilisé pour disperser une foule (the "goodbye effect"[1]).

Sommaire

[masquer]

Fonctionnement [modifier]

Test d'un prototype ADS.
Humvee équipé d'un ADS.

L'ADS émet un faisceau d'onde électromagnétique d'une fréquence de 95 GHz vers un sujet. Quand les ondes touchent la peau, l'énergie des ondes se transforme en chaleur au contact des molécules d'eau de la peau. Une impulsion de 2 secondes porterait la peau jusqu'à une température d'environ 55°C, causant une intense sensation de brûlure très douloureuse. Il faudrait une exposition au faisceau de 250 secondes pour brûler la peau.

Histoire [modifier]

  • L'ADS a été développé en secret pendant 10 ans pour un coût de 40 millions de dollars. Son existence a été révélée en 2001, mais la plupart des détails sur les effets de l'ADS sur les humains restent classifiés.[1].
  • Le 22 septembre 2004 Raytheon a obtenu une licence FCC pour faire une démonstration de la technologie aux forces de sécurité, aux militaires et aux organismes de sécurité[2]

Communications and Power Industries (CPI), Palto Alto [sic], Calif., is being awarded a $6,377,762 costs-reimbursement, cost-plus fixed-price contract. The contractor shall design, build, test, and delivery a two to 2.5 megawatt, high efficiency, continuous wave (CW) 95 gigahertz millimeter wave source system. The contractor shall perform extensive modeling, simulation, experiments, and testing to the maximum capabilities of their facilities (which shall no less than one megawatt peak RF output) that will ascertain the final CW capabilities of the source. The contractor also shall provide input for the requirements for the government’s test stand, which will serve as a full power facility in the future. At this time, $900,000 of the funds has been obliged. This work will be complete by January 2009. Negotiations were completed September 2004. The Air Force Research Laboratory, Kirtland Air Force Base, New Mexico, is the contracting activity (FA9451-04-C-0298).

Journal

Un émetteur de type radar laser propage dans notre maison 24H/24 des trains d'ondes électromagnétiques pulsées et dirigées sur les bandes de fréquences – SHF ( Super Haute Fréquence ) 3 GHz à 30 GHz – EHF ( Extrêmement Haute Fréquence ) 30 GHz à 300 GHz et THF ( très Haute Fréquence ) . Le logement est inondé d'ondes stationnaires et de vibrations sonores .

Le milieu ambiant est continuellement surchargé d'électricité avec une pression atmosphérique anormalement élevée de 1088 hPa au lieu de 1013 hPa . Cette augmentation de pression est certainement dû à la pression de radiation .

Le rayonnement émet également de la radioactivité .

Ou que nous allions , c'est la même chose , nous sommes dans un milieu ou il rayonne continuellement des trains d'ondes électromagnétiques pulsés .

On peut légitimement en conclure que nous sommes ciblés 24H/24 et victime d'un opérateur qui nous agresse et nous harcèle délibérément pour nous nuire .

mardi 4 mai 2010

Journal

Le 05/05/2010 , 8 heures 19 : Les agressions électromagnétiques sont de plus en plus violentes , par moment ça se calme un peu , puis ça repart de plus belle .

Avec l'analyse des signaux on découvre ce qu'ils sont en train de cacher , ils sont pris en flagrance de crime contre l'humanité pour actes de torture physique et mentale .

lundi 3 mai 2010

L'acoustique picoseconde


Acoustique, optique et thermique ultra-rapides dans les nano-systèmes


Depuis son avènement en 1984, l’acoustique picoseconde a excellé dans bien des domaines, en particulier celui des multicouches, autant d’un point de vue fondamental qu’appliqué. En effet, au travers de l’étude des mécanismes de génération et de détection d’ondes acoustiques, il est maintenant possible d’extraire de multiples informations de ces systèmes lamellaires

Néanmoins, la thématique des nanosciences ne se limite pas à des systèmes structurés perpendiculairement à la surface, la structuration latérale dans le plan des couches est une composante omniprésente dans ce domaine prometteur et déjà florissant d’un point de vue industriel. Citons à ce titre, l’extraordinaire progression depuis trois décennies de la microélectronique grand public.

Par conséquent, un effort expérimental a été consenti afin d’enrichir le domaine de l’acoustique picoseconde résolue en temps, du paramètre spatial qui avait jusqu'à présent fort peu été développé. Au travers d’approches conventionnelles de microscopie de champ lointain mais également d’approches plus spécifiques telles que les microscopies de proximité, il nous est maintenant possible de cartographier les propriétés acoustiques à des échelles allant de quelques dizaines de microns jusqu'au dixième de micromètre.

La structuration dans les trois directions de l’espace n’est pas sans conséquence sur les propriétés acoustiques. En effet, la taille influence directement le spectre vibrationel d’une nanostructure. A l’aide d’approches expérimentales multi-échelles et d’une collaboration avec la salle blanche de premier cercle de l’IEMN, nous avons montré comment les modes de vibrations de nanostructures individuelles ou collectives d’aluminium et de platine, pouvaient être affectés par des paramètres tels que la dimension et le couplage avec l’environnement.



Réponse temporelle mesuré sur un plot unique d’aluminium de 400nm de taille. Spectre de vibration associé à cette excitation locale.

Actuellement, la mise en œuvre des moyens de photolithographie UV de l’INSP alliés aux moyens de l’ENS en lithographie électronique, nous permet la réalisation de structure dont les dimensions vont de la centaine de micromètres à cinq cent nanomètres. La technique de « Lift off » associée à nos systèmes de dépôt par effet joule ou par pulvérisation cathodique, nous permet la réalisation d’une vaste gamme de systèmes métalliques.

Récemment, nous nous sommes intéressés à l’influence de la nature de l’excitation sur la réponse vibrationelle de microstructures d’aluminium et d’or réalisées à l’INSP. En combinant l’aspect temporel et la cartographie, nous pouvons observer comment une onde de surface, dont le contenu fréquentiel peut être ajusté, interagit avec une microstructure placée sur son chemin (cf. animation ci jointe). Il a été montré que suivant la taille de la microstructure, cette dernière pouvait être excitée sur un de ses modes propres, et ensuite jouer le rôle de source acoustique dont les propriétés sont alors uniquement liées à ses caractéristiques intrinsèques et non plus à l’onde de surface d’origine.

( source : INSP )


Dispositifs d’acoustique picoseconde

Ces dispositifs permettent l’excitation et la détection d’impulsions acoustiques d’une durée de quelques picosecondes ou la détection de transitoires acoustiques dans le domaine subterahertz à terahertz. Ils fonctionnent sur le principe des techniques optiques pompe-sonde à l’aide de sources lasers femtosecondes.

Une première impulsion laser excite un champ acoustique que l’on sonde avec une seconde impulsion retardée. La gamme temporelle que l’on peut explorer va de quelques centaines de femtosecondes à plusieurs microsecondes. Par ailleurs les diverses détections interférométriques que l’on utilise ont une sensibilité de quelques femtomètres pour la mesure des déplacements de surface induits par les champs acoustiques. Nous possédons deux dispositifs d’acoustique picoseconde permettant des mesures dans une gamme de température allant de quelques K à la température ambiante. L’un des montages est utilisé comme un SONAR nanométrique et l’autre est plus particulièrement dédié à l’étude de nano-objets ou nanostructures 2D grâce à l’adjonction de dispositifs de microscopie optique conventionnelle ou de champ proche. Ce montage permet de réaliser des cartographies du champ acoustique à différents temps et de filmer ainsi la propagation d’ondes acoustiques dans des nanostructures 2D avec une résolution temporelle « picoseconde » et une résolution spatiale submicrométrique.

( source : INSP )


Preuve qu'une impulsion laser peut exciter un champ acoustique .




Bulles

Capture d'un rayon et de bulles
Le volume des bulles augmente

Enregistrement avec mon caméscope en position zoom et infrarouge dans une maison en Bretagne .

Chambre à bulles - Wikipédia -

Chambre à bulles exposée à l'extérieur d'un bâtiment (probablement utilisée par le Fermilab)
(photo du Fermilab)
Premières traces observée par John Wood dans de l'hydrogène liquide en 1954.

Une chambre à bulles est un espace fermé (en forme de cuve ou de spère en général) contenant un liquide (ex : hydrogène) maintenu à une certaine température et formant des bulles sur la trajetoire d'une particule qui le traverse.
Ces chambres étaient utilisées comme détecteur de particules au milieu du XXème siècle.

Sommaire

[masquer]

Pour l'étude des phénomènes subatomiques [modifier]

La chambre étant généralement placée dans un champ magnétique important, la trajectoire de la particule est courbée. Son passage dans cette cuve se traduit par la formation le long de sa trajectoire d'une trainée de bulles, qui peuvent ensuite être observées et photographiées ou filmées. Les caractéristiques de la trajectoire (courbure et densité des bulles) permettent ensuite de déduire la masse et la charge de la particule. Dans ce type de détecteurs, les particules ont une trajectoire en forme de spirale logarithmique, qui s'interrompent brusquement : ces interruptions signifient que la particule a été absorbée par un atome par exemple.

Histoire [modifier]

La chambre à bulle a été inventée par Donald A. Glaser en 1952, ce qui lui valu le Prix Nobel de physique en 1960.

Avantages [modifier]

  • Simplicité des principes et de la mise en oeuvre

inconvénients [modifier]

  • lenteur de l'effacement des traces (par recompression complète des bulles),
  • lourdeur de l'examen (autrefois toujours visuel) des photos pour détecter les « événements » intéressants
  • manque de précision pour la mesure des traces.

Evolutions, alternatives [modifier]

Elle a été avantageusement remplacée dans les années 1970 par d'autres détecteurs à lecture électronique, notamment la chambre multifils (MWPC) et la chambre à dérive (TPC).

dimanche 2 mai 2010