Dénonciation d'un crime contre l'humanité

mercredi 28 octobre 2009

Requête déposée au tribunal administratif

Mesdames et Messieurs les Présidents et Conseillers composant le Tribunal Administratif de

Paris , 7 rue de Jouy 75181 PARIS CEDEX 04




1 ) - EXPOSE DES FAITS


Nous étions locataires d'un appartement à Saint Maur des Fossés , peu de temps après avoir
aménagé nous avons eu des problèmes de santé , maux de tête aigus , nausées , troubles
cardiaques et respiratoires contractions musculaires , vertiges , œdèmes , fatigue et mal être
intense , évanouissements , troubles visuels , etc. .

Des mesures ont été faites dans notre logement avec différents appareils qui ont tous démontrés
que nous recevions sans cesse , des ondes ultra sonores , sonores et infrasonores , pulsées et
dirigées .

Un procès verbal de constat a été établi par Maître KERNEUR , Huissier de justice à Saint Maur
des fossés ( pièce n° 1 ) .

Quelques temps après , nous avons découvert avec notre caméscope , qu'un faisceau à énergie
dirigée pénétrait dans notre appartement . Ce faisceau venait de l'environnement extérieur et
traversait la fenêtre pour venir dans notre cuisine . photos ci-jointes ( pièce n° 2 ) .

Nous avons également filmé avec notre caméscope l'intrusion de ce même faisceau à énergie
dirigée dans notre voiture , photos ci-jointes ( pièce n° 3 )

Nous avons aussi filmé et conservé en cassette vidéo , l'intrusion dans notre cuisine d'un plasma
en forme de losange et de couleur bleu ainsi que dans notre voiture .photos ci-jointes ( pièce n° 4
et 5 )

En remplissant un verre d'eau du robinet , je me suis aperçu qu'il y avait un nombre très
important de bulles qui restaient en suspension dans l'eau et une l'induction électromagnétique
dans l'eau , j'ai pris mon caméscope et j'ai filmé . photos ci-jointes ( pièce n° 6 )

Avec le temps , les bulles devenaient de plus en plus grosses puis elles implosaient en laissant
apparaître un genre de particules en forme de losange avec des couleurs différentes . photos
ci-jointes ( pièce n° 7 ) .

J'ai capturé toujours avec le caméscope mais en position infrarouge , de grosses bulles pénétrant
dans la chambre d'une maison que nous occupions en Bretagne ainsi qu'un faisceau .
photos ci-jointes ( pièce n° 8 ) .

Nous avons capturé ce faisceau dans bien d'autres endroits ou nous allions . photos ci-jointes
( pièce n° 9 )

Un procès verbal de constat d'huissier de justice datée du 3 avril 2009 , copie ci-jointe
( pièce n° 10 ),atteste de la propagation dans le logement et sur mon corps d'ondes ultra sonores , sonores et infra sonores . Les mesures montrent en bas de la page 4 , des vibrations ultra sonores allantjusqu'à 41017,16 MHz ( 41 GHz ) soit des vibrations de 41017600000 Hertz par seconde sur le derme . Le Hertz est équivalent à une oscillation par seconde . 1 mégaHertz = 1000000 Hertz .

Le rayonnement ne s'arrête pas au derme , il traverse et induit dans le corps un courant
électrique , des compressions et des dépressions ( sensation vibratoire ) dus aux oscillations des
ultrasons dans le corps et de l'agitation thermique . Les jambes et les pieds se gonflent lorsque
l'intensité des radiations sont très élevées . Cela cause des douleurs internes , des contractions
musculaires , des œdèmes , des troubles visuels , un mal être et une fatigue intense ,
évanouissements , des malaises cardiaques et respiratoires ,
nausées , maux de tête , crampes , vertiges , etc. .

Mesures faites en présence de Maître Philipe SOURVILLE , Huissier de justice à FONTENAY SOUS BOIS ( 94 ) ( pièce n° 10 )

Ultrasons transmis à la peau puis aux tissus

Des mesures ont été faites avec l'appareil de mesure Fluke 199C , ci-joint attestation de
conformité ISO ( pièce n° 11 ) , avec les électrodes entrées A et B en contact avec le derme .

Les mesures indiquent :

- Fréquence fondamentale : 206,1 MHz ( mégaHertz )

- Tous les composants de fréquence :

- première fréquence affichée : 17, 2 MHz
- dernière fréquence affichée : 3418,1 MHz

- Harmoniques seulement :

- première fréquence affichée : 206,1 MHz
- dernière fréquence affichée : 41017,6 MHz ( 41 GHz )


L'institut national de la recherche scientifique ( INRS ) indique à la page 73 du document ci-joint
( pièce n° 12 )


TRANSMISSION PAR VOIE AÉRIENNE-LIMITE D'EXPOSITION

Lorsque la transmission est purement aérienne , les effets des ultrasons sur l'homme peuvent
être de trois ordres :

- malgré l'atténuation dans l'air , des ultrasons de haute puissance peuvent être transmis à la
peau puis aux tissus ou aux organes internes provoquant un réchauffement .

- lorsque le spectre des ultrasons contient aussi des composantes plus basses en fréquence et de
faible niveau , on a signalé des effets de gêne ,

- les effets généraux sur l'audition sont à discuter puisque ces sons haute fréquence arrivent
naturellement , par voie aérienne , sur le capteur qu'est l'oreille .


Réchauffement


De nombreuses études d'exposition de molécules , de cellules , d'œufs , de larves , d'animaux
ont été effectuées depuis les années 40 . Un réchauffement important des tissus , jusqu'à la
cavitation du sang entrainant la mort , a été observé sur des souris exposées à des niveaux de
pressions acoustiques de l'ordre de 145 à 160 dB ( lin ) . Ces niveaux provoquerait une élévation
de la température rapide et nocive chez les être humains , pour lesquels le niveau létal est
supposé être égal à environ 180 dB .

Finalement , l'exposition à des niveaux supérieur à 145 dB provoquerait des effets nocifs aigus
chez l'être humain dus au réchauffement des tissus . Cependant , de tels niveaux n'ont jamais été
observés dans l'air à proximité ( quelques dizaines de centimètres ) des appareils industriels
courants .


Gêne


On a signalé un certain nombre d'effets ( qualifiés de " subjectifs " ) des ultrasons transmis
dans l'air . Des sensations de fatigue , des nausées , des maux de tête , des acouphènes , des
perturbation de l'équilibre ont été rapportés . De plus , l'exposition conjointe à des composantes
audibles haute fréquence est commune à proximité des appareils industriels à ultrasons , soit
parce que ces composantes sont provoquées par d'autres appareils voisins , soit parce que des
émissions secondaires plus basse-fréquence sont provoquées par l'appareillage à ultrasons . En
effet , les émissions puissantes des appareils à ultrasons peuvent provoquer , grâce à des
phénomènes de non-linéarités , des battements à la fréquence moitié
de la fréquence fondamentale .

Ces battements , qualifiés de sous-harmoniques dans la littérature , sont audibles si les
fréquences principales d'émission des ultrasons sont inférieure à 40 KHz , ...
Les personnes ayant une bonne acuité auditive en haute fréquence peuvent de toute façon être gênées par des composantes comprises entre 16 et 22 KHz ( 16 Hz et 22000 Hz ) .


Effet sur l'audition


Les principaux effets des ultrasons émis par des appareils industriels et transmis dans l'air sont
ceux associés à la réception des ondes par l'oreille . De nombreuses études ont été effectuées
depuis les années 40 et de nombreux organisme internationaux ( 33 , 35 , 36 ) qui confronte à la
fois les observations éventuelles sur les lésions auditives et sur les limites d'exposition
recommandés par différents pays .

Intensité du courant induit dans le corps

+ 456,12 mA en maximum ( mA = milliampère )

- 469,95 mA en minimum.

Tension électrique induite dans le corps

+ 386,22 mV en maximum ( mV = millivolt )

- 412,78 mV en minimum

Puissance induite dans le corps

+ 79,8 mW maximum

- 70,0 mW minimum ( mW = milliwatt )

Alors que le corps humain dans sa globalité ne présente pas de différence de potentialité .
Elle est de 0,00000005 V

Il y a continuellement une surcharge très importante d'énergie électrique dans le corps qui
provoque de l'agitation thermique et des vibrations . Cette agitation thermique est dû au
mouvement des électrons dans le corps . Le courant alternatif est très nocif pour la santé .La
puissance du rayonnement est énorme .

Le décret n° 2002 - 775 du 3 mai 2009 pris en application du 12° de l'article L.32 du code des
postes et télécommunications et relatif aux valeurs limites d'expositions du public aux champs
électromagnétiques émis par les équipements utilisés dans les réseaux de télécommunications ou
par des installations radioélectriques , précise :

B. - Courants de contact et courants induits dans les membres .

Pour des fréquences jusqu'à 110 MHz , il convient d'appliquer des niveaux de référence
supplémentaires pour éviter les danger dus aux courants de contact .

Niveaux de référence pour courants de contact d'objets conducteur par le public

( exprimée en KHz )

GAMME DE FRÉQUENCES COURANT DE CONTACT
MAXIMUM ( mA )

0 - 2500 Hz 0,5

2,5 - 100 KHz 0,2f

100 KHz - 110 MHz 20


Pour la gamme de fréquence comprise entre 10 MHz et 110 MHz , un niveau de référence de 45
mA pour le courant traversant un membre est recommandée .Il s'agit de limiter le DAS localisé
sur un intervalle de temps de six minutes .

Or , nous recevons 24H/24 sur la peau et le système auditif , une large gamme de fréquences
allant de 0,017 Hz à 41017,6 MHz ( 41 GHz ) , le courant induits dans le corps , est hors norme , il
est de :

+ 456,6 12 mA en maximum

- 469,95 mA en minimum

( procès-verbal de constat , page 3 en haut et page 4 , pièce 10 )

Les infrasons artificiels provoquent des malaises , ils sont capables d'entraîner des :

-Céphalées ,
-Vertiges ,
-Nausées ,
-Nystagmus ,
-Trémulations ,
-Dyspnées ,
-Troubles circulatoires . ( document sur les effets physiologiques des infrasons ci-joint ,
pièce n° 19 )


La gamme de fréquence émise entre 0,017 Hz et 41017,6 MHz ( 41 GHz ) comprend les types de
radiations suivantes :

Type de radiation Fréquence ( F ) Utilisations

Haute Fréquences
( ou Radiofréquences )

Ondes E.H.F. ( extrêmement Haute Fréquence ) 30 GHz à 300 GHz Radars - Satellite

Ondes S.E.F. ( Super Haute Fréquence ) 3 GHz à 30 GHz Communication satellites
radars , radioamateurs , aéroport

Ondes U.H.F. ( Ultra Haute Fréquence ) 0,3 GHz à 3 GHz Radioamateurs , police ,
GSM , antennes relais ,
four à micro-ondes ,
téléphones portables ,
télévision U.H.F.

Ondes V.H.F. ( Très Haute Fréquence ) 30 à 300 MHz Police , pompiers ,
gendarmerie ,
travaux publics ,
télévision V.H.F.

Ondes H.F. ( Haute Fréquence 3 à 30 MHz C.B. radioamateurs ,
diathermiie médicale ,
anciens téléphones
portables ( CT-1 )

Ondes M.F. ( Moyenne Fréquence ) 0,3 à 3 MHz Radio-navigation ,
station relais radio

Basses fréquences

Ondes L.F. ( basse fréquence ) 30 à 300 KHz Radiodiffusion en
grandes ondes

Ondes V.L.F. ( Très basse Fréquence ) 0,3 à 30 KHz Écran cathodique
( téléviseur , ordinateur )

Ondes E.L.F. ( Extrêmement Basse Fréquence ) 3 à 300 Hz Courant alternatif
électrique

Ondes TLF ( Énormément Basse Fréquence ) 0 Hz à 3 Hz Champs magnétique ,
ondes et bruits
électromagnétiques


La fréquences la plus élevée mesurée devant l'huissier de justice a été 41 GHz , elle correspond à
la bande de fréquence des radars et satellites . Le radar émet des impulsions en continue , or ,
l'appareil de mesure , montre que deux trains d' impulsions décalées en fréquences émettent
24H/24 , l'analyse graphique ci-jointe montre ces deux impulsions décalées
( pièce n° 13 ) . La source de ces radiations vient donc d'un radar .

La fiabilité de l'appareil de mesure FLUKE 199C est difficilement contestable , n° 1 au monde
dans sa spécialité , il y a un système automatique ou 1/2 AUTO pour prendre les mesures et il
est très couteux , l'appareil à l'attestation ISO 9001 ( pièce n° 11 ).

Le radar émetteur pourrait être localisé avec un goniomètre , c'est un appareil qui détecte la
source émettrice , mais nous n'avons pas des moyens de pouvoir acheter cet appareil .

C'est à l'État de rechercher la source émettrice de ces ondes électromagnétiques pulsées et
ciblées qui nuisent à notre santé physique et mentale .

- Effet du courant alternatif sur le corps humain ( source : Objectif prévention )
copie ci-jointe n° 14

Intensité :

0 - 1 mA pas d'influence perceptible

1 - 15 mA contraction des muscles et difficulté à lâcher prise

15 - 30 mA Douleur à peine supportable , contraction des muscles des bras
Difficultés respiratoires , augmentation de la tension artérielle

30 - 50 mA Augmentation de la tension artérielle
Inconscience et fibrillation du cœur lors d'un contact prolongé , forte contraction des
muscles

50 - 500 mA Puissant effet de choc , pas de fibrillation sauf si le passage du courant s'effectue
lors d'une pulsation sensible . Évanouissement et fibrillation , marques de courant , mort à court
terme possible

supérieur à 500 mA Évanouissement , marques de courant , mort instantanée possible
Évanouissement , marques de courant , brûlures
Arrêt du cœur avec possibilité de réanimation

J'ai du aller souvent au urgence seul ou avec les pompiers , j'ai également eu des troubles
respiratoires proche de l'asphyxie , j'ai été transporté en urgence à l'hôpital pour réanimation et
je suis resté une huitaine de jours dans une clinique à cause de troubles du rythme cardiaque , je
suis tombé plusieurs fois sans connaissance , j'ai des traces de brûlures sur les jambes . Nous ne
pouvons plus vivre normalement , Il y a un danger de mort permanent et des nuisances graves
pour notre santé .. copie d'attestation médicale ( pièce n° 15 ) et photos de brûlures sur les jambes ( pièce n° 16 ) .

En fait , avec ces rayonnements d'ondes électromagnétiques , d'ondes sonores et d'ondes
infrasonores , des expérimentations cognitives sont faites sur nous contre notre volonté .

Le rayonnement de l' onde électromagnétique ( ultrasons ) sert de porteuse , c'est à dire que
l'onde électromagnétique est modulée en amplitude pour transporter l'information sur les
fréquences audibles et cérébrales .

Les ondes audibles ( ondes sonores ) sont sur la bande de fréquence entre 16 Hz et 20000 Hz
et les ondes cérébrales ( ondes infrasonores ) sur la bande de fréquence entre 0 , 1 Hz et environ
40 Hz .

L'onde électromagnétique ( ultrasons ) sert aussi en pénétrant dans le corps , à induire un
courant électrique pour pouvoir amplifier les signaux du système nerveux et des ondes
cérébrales et pour générer un champ magnétique autour du corps , il se forme alors une onde
électromagnétique qui peut émettre et recevoir des ondes radio-électriques comme une antenne .
L'onde électromagnétique de la porteuse ( ultrasons ) est constituée d'une onde électrique et
d'une onde magnétique pulsées elles forment deux faisceaux d'ultrasons . Lorsque les faisceaux
se croisent proche de la cible , cela produit une pression sonore modulées en fréquence vocales
entre 20 et 1000 Hz .

Ils utilisent ce type de système pour stimuler le système auditif . Cette stimulation provoque un
influx qui génère des ondes cérébrales .

Le corps se comportant désormais comme une antenne , les signaux de ces ondes cérébrales
sont captés par les fréquences qui interfèrent entre 0, 017 Hz et 40 Hz

Les signaux émis par le radar reviennent en échos et sont traités .

Tous les signaux émis par la source qui est en fait un radar , ont été enregistrés et ont apportés
toutes les preuves pour reconstituer le système .

C ) Intrusion d'un plasma dans notre appartement

En plus de l'intrusion d'un faisceau dans notre appartement , il y a eu également un plasma , en
forme de losange et de couleur bleu . Nous l'avons filmé avec notre caméscope et nous avons
conservé la cassette de l'enregistrement . Nous l'avons filmé aussi dans notre voiture .
photos ci-joints ( pièce n° 5 ) . Ce faisceau et ce plasma continuent à pénétrer dans notre
logement .

Description du plasma :

Le plasma est un état gazeux de la matière dans lequel une partie ou la totalité des atomes ou
molécules sont dissociés pour former des ions . Le plasma consiste en une soupe " de particules
neutres , d'ions positifs et d'électrons négatifs .

D ) Un verre d'eau infecté de particules

En remplissant un verre d'au au robinet de la cuisine , je me suis aperçu qu'il y avait un nombre
très important de petite bulles qui restaient en suspension dans l'eau , j'ai pris mon caméscope et
j'ai filmé . Avec le temps , les petites bulles devenaient de plus en plus grosses puis elles
implosaient en laissant apparaître un genre de particules en forme de losange avec des couleurs
différentes . Photos ci-jointes ( pièce n° 6 )

Ce phénomène ressemble à celui de la sono luminescence par lequel des photons sont émis par
des bulles de gaz dont on fait varier le diamètre grâce à des ultrasons .

Les ultrasons propage donc aussi des particules dans le liquide que nous buvons .


E ) Grosses bulles dans le milieu ambiant d'une pièce


J'ai filmé avec un caméscope en position infrarouge , la présence dans le milieu ambiant d'une
chambre , de grosses bulles et un faisceau , photos ci-jointes ( pièce n° 8 )

Devant la gravité des faits et le caractère exceptionnel , nous avons adressé une réclamation au
Président de la République en date du 3 Juillet 2009 ( pièce n° 17 ), dans laquelle nous
demandons au Président de la République de prendre des mesures appropriées pour que cesse :

-les atteintes portées à notre intégrité physique et morale ,

-les atteintes portées à nos droits fondamentaux

-les expérimentations cognitives

-le harcèlement électronique

-les atteintes à notre vie privée et à notre liberté individuelle .

-les actes cruels , inhumains et dégradants

-les atteintes à la liberté de penser , de conscience et de religion

-l'émission par un radar d'ondes ultra sonres , sonores et infrasonores pulsées et ciblées
qui induisent un courant de contact et un courant induit dans le corps

-l'intrusion dans notre logement et notre voiture d'un faisceau , d'un plasma et des bulles .
et d'ordonner une enquête officielle .

Plus de deux mois se sont écoulés après la réception de notre réclamation , l'accusé de réception
indique le 3 Juillet 2009 ( copie ci-jointe n° 18 ) et nous n'avons pas à ce jour reçu de réponse .

Nous avons l'honneur par la présente requête introductive d'instance , de demander au tribunal
administratif , d'enjoindre l'État d'ordonner une enquête et de prendre les mesures appropriées
pour faire cesser les atteintes qui sont portées à notre intégrité physique et morale , à notre vie
privée et à notre liberté individuelle .

Nous formons dans notre requête une action en responsabilité contre l'État .


2) EXPOSE DES MOYENS


La décision implicite de rejet viole les principes que doit respecter l'État , qui sont :

- Article 12 de la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels , inhumains
ou dégradants précise :

Tout État partie veille à ce que les autorités compétentes procèdent immédiatement à une
enquête impartiale chaque fois qu'il y a des motifs raisonnables de croire qu'un acte de torture a
été commis sous sa juridiction .

- Article 1 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1793 précise :

Le but de la société est le bonheur commun . Le gouvernement est institué pour garantir à
l'homme la jouissance de ses droits naturels et imprescriptibles .

- Article 2 Ces droits sont l'égalité , la liberté , la sécurité , la propriété .

- Article 5 de la Déclaration sur le droit et la responsabilité des individus , groupes et organes de
la société de promouvoir et protéger les droits de l'homme et les libertés fondamentales
reconnus ( résolution de l'assemblée 53/44 du 8 mars 1999 précise :

L'état doit mener une enquête rapide et impartiale ou veiller à ce qu'une procédure
d'instruction soit engagée lorsqu'il existe des raisons de croire qu'une violation des droits de
l'homme et des libertés fondamentales s'est produite dans un territoire relevant de sa juridiction
. Nul ne doit participer à la violation des droits de l'homme et des libertés fondamentales en
agissant ou en s'abstenant d'agir quand , les circonstances l'exigent et nul ne peut être châtié ou
inquiété pour avoir refusé de porter atteinte à ces droits et libertés .

- La Convention européenne des droits de l'homme indique :

Article 3 Nul ne peut être soumis à la torture ni à des peines ou traitements inhumains ou
dégradants .

Article 5 Toute personne à droit à la liberté et à la sureté , nul ne peut être privé de sa liberté ..

Article 9 Toute personne a droit à la liberté de pensée de conscience et de religion


- La Charte de l'environnement précise :

Article 1 Chacun a le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la
santé .

Article 2 Toute personne a le devoir de prendre part à la préservation et à l'amélioration de
l'environnement .

Article 5 Lorsque la réalisation d'un dommage , bien qu'incertaine en l'état des connaissances
scientifiques , pourrait affecter de manière grave et irréversible l'environnement , les autorités
publiques veillent , par application du principe de précaution et dans leur domaines d'attributions
, à la mise en oeuvre de procédures d'évaluation des risques et à l'adoption de mesures
provisoires et proportionnées afin de parer à la réalisation du dommage .


3) - ÉNONCE DES CONCLUSIONS


Par les motifs exposés ci-dessus , nous demandons au tribunal administratif ,
d'enjoindre l'État d'ordonner une enquête et de prendre les mesures
appropriées pour faire cesser :

- les atteintes à notre intégrité physique et morale

- les atteintes à nos droits fondamentaux

- les atteintes à notre vie privée et à notre liberté individuelle

- les atteintes à notre liberté de penser , de conscience et de religion

- les expérimentations cognitives

- le harcèlement électronique

- les actes cruels , inhumains et dégradants

- l'intrusion d'un faisceau et d'un plasma dans notre logement et dans notre voiture

- le radar qui émet des rayons denses dans notre direction

- les émissions d'impulsions ultra sonores , sonores et infrasonores qui pénètrent et génèrent un intense champ électromagnétique dans notre logement et dans notre corps 24H/24






Pièces jointes :

1 - Procés-verbal de constat d'Huissier de justice datée du 5/09/2009

2 - photos de l'intrusion d'un faisceau à énergie dirigée dans notre logement

3 - photos de l'intrusion d'un faisceau à énergie dirigé dans notre voiture

4 - photos de l'intrusion d'un plasma dans notre logement

5 - photos de l'intrusion d'un plasma dans notre voiture

6 - photos d'un verre d'eau infecté de particules

7 - photos d'un verre d'eau infecté de particules en forme de losange

8 - photos de grosses sphères ( bulles ) capturées dans une maison

9 - photos du faisceau à énergie dirigée capturé dans l'environnement

10 - Procès-verbal de constat d'Huissier de justice datée du 3/04/2009

11 - Attestation de conformité ISO 9001 de l'appareil de mesure FLUKE 199C

12 - Document de l'Institut national de la recherche scientifique ( INRS )

13 - Analyse graphique de deux impulsions décalée d'un radar capturées dans notre maison

14 - Document , effet du courant alternatif sur le corps humain

15 - Attestation médicale

16 - photos de brûlures sur les jambes

17 - Réclamation adressée au Président de la République

18 - Recommandée avec accusé de réception datée du 3 Juillet 2009

19- Document , les effets physiologiques des infrasons

samedi 24 octobre 2009

Radar - Wikipédia




Radar - Wikipédia


La bande Q 40-60 GHz est utilisée pour les télécommunications militaires , or , je reçois des impulsions à émission continue de fréquence à 41 GHz . Il y a donc une évidence de fait qui accuse les militaires .

vendredi 23 octobre 2009

Courant de contact et courants induits dans les membres



DECRET
Décret n°2002-775 du 3 mai 2002 pris en application du 12° de l'article L. 32 du code des postes et télécommunications et relatif aux valeurs limites d'exposition du public aux champs électromagnétiques émis par les équipements utilisés dans les réseaux de télécommunication ou par les installations radioélectriques

B. - Courants de contact et courants induits dans les membres

Pour des fréquences jusqu'à 110 MHz, il convient d'appliquer des niveaux de référence supplémentaires pour éviter les dangers dus à des courants de contact.

Niveaux de référence pour les courants de contact d'objets conducteur par le public ( exprimée en kHz) :

GAMME DE FRÉQUENCES COURANT DE CONTACT MAXIMAL
(mA)
0-2 500 Hz 0,5
2,5-100 kHz 0,2 f
100 kHz-110 MHz 20

Pour la gamme de fréquences comprise entre 10 MHz et 110 MHz, un niveau de référence de 45 mA pour le courant traversant un membre est recommandé. Il s'agit de limiter le DAS localisé sur un intervalle de temps de six minutes.

2.3. Restrictions de base et niveaux de référence dans les lieux o le public est exposé à des sources émettant à plusieurs fréquences

Dans des situations où une exposition simultanée à des champs de fréquences différentes se produit, il convient de vérifier que les critères suivants sont respectés soit pour les restrictions de base, soit pour les niveaux de référence.


Les mesures qui ont été faites avec l'électrode entée A de l'appareil de mesure 199C en contact avec la peau , montrent des courants de contact et courants induits nettement supérieur aux niveaux maximum de référence indiqué dans le décret n° 2002-775 du 3 mai 2002 .

A 245,1 KHz , le courant de contact mesuré ce jour est de 186 mA ( graphique ci-dessus ) .

Alors que le décret n° 2002-775 du 3 mai 2002 indique un maximum de 20 mA entre 100 KHz - 110 MHz . Soit 166 mA de plus .


mercredi 21 octobre 2009

Ondes électromagnétiques et biological process control
>
> L'utilisation, par les militaires ou les forces de police, des propriétés des champs électromagnétiques afin d'influencer le comportement ou les facultés mentales d'un individu (mind control) est de plus en plus envisagée comme alternative à des armements conventionnels dans certaines situations (prises d'otages, rebellions...).
> Ces types d'armements, développés notamment dans des laboratoires tel que celui de Los Alamos, s'intègrent dans la catégorie émergente des "Armes non létales" (Non Letal Weapons, NLW). Si elles peuvent effectivement proposer dans certains cas une étape intermédiaire avant l'usage d'armes conventionnelles létales, elles posent aussi de nouvelles questions dans la mesure où la distinction entre leurs applications militaires et civiles devient de plus en plus floue. Aux Etats-Unis, ces nouvelles catégories d'armements sont déjà développées dans le cadre d'associations entre le DoD et le Département de la Justice. Une situation qui commence à inquiéter les mouvements attachés à la défense des droits de l'homme, de la vie privée ou des libertés politiques et d'opinions.
> Pour illustrer les dangers de cette fuite en avant, livrons à notre méditation ces quelques lignes, puisées dans un document publié en 1996 par le Scientific Advisory Committee de l'U.S. Air Force (U.S. Department of Commerce, 1996), sous un paragraphe intitulé "Biological Process Control" :
>
> "... Avant la moitié du 21ème siècle, il y aura de fait une explosion dans le domaine de la neurologie.
> ... On peut envisager le développement de sources d'énergie électromagnétiques, dont le signal peut être pulsé, mis en forme et dirigé, qui pourront être couplées avec le corps humain d'une manière qui permettra d'empêcher les mouvements musculaires volontaires, de contrôler les émotions (et les actions), d'endormir, de transmettre des suggestions, d'interférer avec la mémoire de court comme de long terme, de produire l'acquisition d'expériences, ou d'effacer des expériences acquises. Ceci on ouvrira la porte au développement de nouvelles capacités qui pourront être utilisées dans un conflit armé, une action terroriste ou une prise d'otages, et pour la formation...
> Il apparaîtrait aussi possible de créer un discours de haute fidélité dans le corps humain, potentialisant une suggestion ou une direction psychologique. Lorsqu'une pulsation micro-onde haute puissance, de l'ordre du gigahertz, atteint le corps humain, une très petite élévation de température apparaît.
> Celle-ci est associée à une soudaine expansion des tissus légèrement échauffés. Cette expansion est suffisamment rapide pour provoquer une onde acoustique. Si un courant pulsé est utilisé, il devrait être possible de créer un champ acoustique interne dans la gamme des 5 à 15 kilohertz, qui est audible. Donc, il peut être possible de "parler" à des adversaires choisis, d'une façon qui serait la plus perturbante pour eux.
> En comparaison de la discussion du paragraphe ci-dessus, le concept consistant à imprimer l'acquis d'une expérience est très spéculatif, mais néanmoins, très excitant. ...
> En supposant que nous comprenions comment nos expériences sont acquises et répétées, il pourrait être possible de pousser ce concept une étape plus loin et de dupliquer l'acquis d'une expérience dans un autre individu...
> Comment ceci peut être réalisé, et ceci peut-il même être réalisé, ce sont là des inconnues importantes.
> L'impact d'un succès confondrait l'imagination!"

>
> Peu importe la pertinence scientifique de cet extrait, ce qui interpelle surtout, quand on connaît l'ampleur des ressources et l'influence des laboratoires de recherche militaire, c'est que ces extrapolations scientifiques trouvent leur place dans des publications officielles, cautionnées par les plus hautes autorités militaires.

http://presselibreinternationale.com/haarp/grip haarp.pdf


Tension électrique


mardi 20 octobre 2009

Journal

Le 20/10/2009



Exposé des faits :


Des personnes , font sur nous des expérimentations cognitives et commettent

des actes cruels , inhumains et dégradants , elles utilisent pour cela des

instruments de type radar,laser , générateurs , pour émettre et recevoir

des ondes ultra sonores , sonores et infra sonores pulsées et ciblées .


Deux procès verbaux de constat d'huissier de justice établissent

de la réalité de ces faits .


Les ultrasons en pénétrant dans le corps , provoquent de l'agitation thermique

, un courant induit et des surpressions et dépressions dus à l'oscillation des ondes

ultra sonores dans les tissus du corps ( sensation vibratoire intense ) .

Lorsqu'un son se propage dans un milieu , les particules de ce dernier

oscillent de part et d'autre de leur position d'équilibre .


Cela provoque des troubles du rythme cardiaque , des troubles respiratoires ,

étouffements , des troubles visuels , des contractions musculaires ,

une fatigue et un mal être intense , des nausées , maux de tête , des oedèmes ,

gonflement des jambes et des pieds , lésion du cristallin , insomnie , agitation ,

somnolence , vertiges , sensations vibratoires intenses , déconcentration ,

douleurs internes , brûlures , etc ...


Ils utilisent le principe des projecteurs sonores , ils font interférer deux

faisceaux d'ultrasons de très forte puissance , de façon à ce qu'au point

d'intersection les non-linéarités de l'air génèrent des produits d'inter modulation .

Cela permet de cibler une personne dans la foule , qui sera la seule à entendre

le son virtuel émis .

C'est avec ce type de principe qu'il arrivent à émettre des sons audibles

au niveau du seuil de l'audibilité , qui nous harcèlent sans cesse .

L'appareil de mesure détectent ces signaux .


Mais il y a plus grave encore , ils émettent des infrasons pour interférer

avec les ondes cérébrales . Ils émettent des ondes infra sonores

sur toute la bande de fréquence des ondes cérébrales entre 0 Hz et 40 Hz avec

un nombre impressionnant d'harmoniques .


Les signaux des ondes cérébrales sont trop faible pour être captés et traités

par leur système informatique , alors pour parer à cette faiblesse du signal

ils amplifient le signal des ondes cérébrales avec le courant induit dans le

corps par les ultrasons , lorsque je pose sur la peau l'électrode entrée A de

l'appareil de mesure , la mesure indique régulièrement une tension électrique

d'environ 4,2 Volts et de crête à crête , c'est à dire la différence entre

l'amplitude la plus haute et la plus basse de l'onde , la mesure indiquait

une tension électrique d'environ 9 Volts , c'est vous dire à quel point

on peut souffrir lorsqu'on à cela dans le corps , cela provoque une fatigue

et un mal être intense . C'est de la torture physique et mentale a un très

haut niveau , peut de personnes le savent , de nombreuses personnes en sont victimes

, j'en connais beaucoup ,


Ils font des expériences psychoacoustiques , pour émettre des sons et

stimuler le système auditif , ils génèrent deux faisceaux d'ultrasons

dont la différence de fréquence est la fréquence audio à générer . En théorie

simplifiée , cela devrait rester inaudibles puisqu'il s'agit d'une simple addition

de signaux inaudibles . Mais si le niveau est suffisamment élevé pour des

phénomènes non-linéaires se produisent dans l'air et le système auditif ,

les fréquences sonores vont apparaître . Le son n'est produit que dans la zone

d'intersection des faisceaux , ce qui permet des niveaux élevés très localisés

et une bonne directivité .


Ils émettent des sons , ils forment des mots , des phrases suggestives ,

provocantes , menaçantes un peu comme si c'était un interrogatoire de police ,

avec un timbre très grave que l'on entend qu'au niveau du seuil de

l'audibilité , le signal est très faible mais suffisant pour être compris .


Ils amènent l'esprit à penser dans leur direction et lorsqu'il y a trop de

résistance , ils envoient des décharges électriques et font contracter

les muscles du thorax .Ils ont tendance à ce focaliser sur cette résistance

pour en connaître les raisons . Ils insistent et y reviennent par la suite .


En déduction des analyses graphiques et du ressenti , pendant qu'ils stimulent le système auditif

, ils captent et enregistrent sur leur système informatique la réaction et la fréquence des signaux

des ondes cérébrales sur les pensées provoquées par suggestion , menace , etc...


Ils essayent de forcer la pensée en envoyant des influx électriques

en interférant avec les fréquences des ondes cérébrales et pour exciter les sens .


Pour affaiblir le libre arbitre ils augmentent l'intensité des radiations au niveau de la tête ,

ça fatigue beaucoup , je ressens une intense chaleur et le visage devient rouge .


La fatigue et le mal être m'empêche de pouvoir l'expliquer plus clairement ,

je fais de mon mieux .

lundi 19 octobre 2009

Bulles et particules suite au passage des ultrasons dans un verre d'eau

Avec mon caméscope en position zoom , capture de particules dans un verre d'eau que j'ai rempli au robinet de la cuisine
En position zoom , capture de deux faisceaux d'ultrasons dans l'eau qui font apparaître le phénomène de cavitation .
Théories thermiques

Lors du passage des ultrasons dans un liquide, il apparaît le phénomène de cavitation. La déformation de la cavité de la bulle provoque une hausse des températures et des pressions qui de façon subséquente provoque l'émission de radiations lumineuses semblables aux ondes de choc convergentes. La sonoluminescence n'est rien d'autre que la radiation émise par un gaz dont les bulles sont chauffées lorsqu'elles subissent une transformation adiabatique (rapide) due aux ultrasons. On peut évoquer la théorie thermochimique qui a pour argument le fait que l'émission de lumière soit le résultat des recombinaisons d'ions ou de radicaux produits lors de l'éclatement de la bulle. En ce qui concerne la théorie de chimiluminescence, Griffing supposa que les oxydants (comme (H2O2) formés dans la bulle pourraient se dissoudre dans le liquide environnent, pouvant générer de nouvelles réactions, lesquelles pourraient être de nature chimiluminescente.

Résumons, quelque soit la théorie thermique, par opposition à ces théories électriques, les émissions sonoluminescentes devraient avoir lieu pendant l'éclatement de la bulle qu'elle soit stable ou non.

Les expériences ont permis d'établir plusieurs hypothèses :

· L'intensité de la luminescence augmente parallèlement à celle de l'amplitude acoustique jusqu'à une valeur critique.
· On observe que la plus grande intensité de luminescence est obtenue pour les bulles dont le diamètre initial est proche de la taille de la résonance.
· Sous certaines conditions, il semble que le champ acoustique soit d'amplitude suffisante pour créer des bulles, augmentant la sonoluminescence.

Lors d'expériences effectuées par Saksena et Nybord, ils furent en mesure de conclure sur plusieurs points :

· Les oscillations des bulles stables provoquent ( lors de la phase de compression) une hausse relativement importante de la température à l'intérieur de la bulle (~1800K=1520°C).
· Les températures sont inversement proportionnelles à la pression de la vapeur.
· L'émission de lumière est une conséquence de la reconnaissance des radicaux issus de la haute température de la bulle.

Ainsi, la sonoluminescence est due à la recombinaison des radicaux crées à l'intérieur des bulles des cavitations ( stables ou transitoires) dont l'environnement est constitué d'une haute température et pression.

journal

Le 19/10/2009


En ce moment , l'intérieur de mon corps est dans une surpression énorme , provoquée par un afflux constant de trains d'impulsions d'ondes électromagnétiques ( infrasons et ultrasons ) 24H/24 . C'est surtout la nuit qu'ils induisent le plus de charge électrique .
L'onde est la propagation d'une perturbation qui produit sur son passage une variation de pression et de dépression et elle transporte de l'énergie , lorsque ces ondes électromagnétiques pénètrent dans le corps , elles provoquent donc des variations de pression et de dépression acoustique ( vibration ) et propagent un flux constant d'énergie . Tout l'organisme s'en trouve affecté , agitation , trouble visuel , surpression , contractions musculaires , etc...
Ça n'a rien à voir avec le rayonnement des antennes relais , il s'agit plutôt d'un faisceau de rayonnements électromagnétiques pulsés et ciblés délibérément sur une personne pour nuire ou pour faire des expérimentations cognitives . De plus , ces ondes génèrent des ondes acoustiques audibles au niveau du seuil de l'audibilité ( 0 dB ) , que seul la personne ciblée peut entendre . Des appareils existent dans le commerce , j'en ai trouvé deux qui projettent des sons (sans haut parleur , ni récepteur ) , lorsque la personne se trouve dans le rayonnement du faisceau , elle entend les sons audibles alors que personne autour ne peut les entendre .


L'appareil de mesure Fluke 199C avec les électrodes entrées A et B posées sur le derme le prouve .

dimanche 18 octobre 2009

Mesures des micro-ondes ( hyperfréquence ) en contact avec le corps

Ultrasons : de 20000 Hz à 1 GHz

Hypersons : de 1GHz à 300 GHz

Fondamentale : 201,0 MHz ( ultrasons )

Harmoniques : 14874,4 MHz ( 14 GHz ) ( hypersons )

vendredi 16 octobre 2009

L'optoélectronique

Génération micro-ondes par voie optique
appliquée à la caractérisation de composants
d’extrémité .


1. Introduction

L’optoélectronique permet aujourd’hui d’explorer de nouvelles longueurs d’onde, et
ne se limite plus au domaine du visible et de l’infrarouge. Un domaine de fréquence
situé entre les ondes radio et les ondes optiques, le domaine des TéraHertz, suscite un
vif intérêt de la part de la communauté scientifique. Les recherches concernent à la fois
les sources mais aussi les récepteurs, le défi concerne la réalisation de sources stables et
suffisamment puissantes, les récepteurs quant à eux devront être suffisamment rapides
et sensibles. L’exploitation de ces nouvelles bandes de fréquence trouve un intérêt à la
fois dans le domaine des télécommunications pour la réalisation de porteuses radio à
plusieurs dizaines de GHz mais aussi dans le domaine de la sécurité pour les THz. Ces
sources permettront de développer de nouveaux systèmes de sécurité, autorisant
notamment la vision à travers les vêtements. Le couplage de deux ondes laser
légèrement décalées en fréquence est une alternative pour la modulation d’une onde
optique dans le domaine GHz ou THz réalisant ainsi la génération de porteuse très haute
fréquence. Nous avons développé théoriquement et expérimentalement ce principe
essentiellement pour des applications en télécommunication pour la caractérisation de
photodiodes rapides. Nous présentons dans cet article le principe de base du couplage
optique à partir de lasers télécom, la commande des émetteurs lasers, l’application à la
mesure de bande passante de photodiodes PIN ultra rapides est enfin développée.


Or , les mesures et les analyses graphiques qui ont été faites dans le logement avec l'appareil Fluke 199C , montrent deux ondes de très haute fréquence jusqu'à 40 GHz voir plus quelques fois . De plus ces deux ondes sont légèrement décalées en fréquence et modulées en amplitude . Il est donc probable que la source qui émet ces ondes , utilise des instruments qui intègrent l'optique et l'électronique comme décrit ci-dessus .

Journal

Le 16/10/2009

Bonjour à tous ,


Hier , je suis tombé sur un forum ou il était question :

générer du sons sans haut parleur -

Voici des réponses :

-1 " Il existe un système : la génération par hétérodynage de faisceaux ultra sonores . Le principe est de générer deux faisceaux dont la différence de fréquence est la fréquence audio à générer . En théorie simplifiée , cela devrait rester inaudible puisqu'il s'agit d'une simple addition de signaux inaudibles . Mais si le niveau est suffisamment élevé pour que des phénomènes non-linéaires se produisent dans l'air et le système auditif de l'auditeur , les fréquences sonores et différence vont apparaître . L'avantage est que le son n'est produit que dans la zone d'intersection des faisceaux , ce qui permet des niveaux élevés très localisés et une excellente directivité , même à des fréquences basses . L'exposition à des niveaux us (ultrasons) de 140 ou 150 dB , ...

- 2 " Pourquoi ne pas proposer un émetteur ultrasonique modulé en amplitude par sa voix de la même façon qu'un émetteur de radio . ... Sur que cela soit très complexe , il faut quand même avoir l'habitude de manipuler correctement les composants électroniques "

- 3 " Non , le principe des projecteurs sonores est de faire interférer deux faisceaux us ( ultrasons ) de très forte puissance , de façon à ce qu'au point d'intersection les non-linéarités de l'air génèrent des produits d'intermodulation . Cela permet par exemple de cibler une personne dans la foule , qui sera la seule à entendre le son virtuel émis . Et il n'y a pas les contraintes dimensiosionnelles liées à la focalisation de sons basses fréquences . Inutile de dire que ce n'est pas à la portée du bidouilleur du dimanche . "

- 4 " J'ai déjà essayé cette méthode en utilisant 2 twceter 50 W avec une concentration du faisceau par 2 paraboles . Une à 30 KHz et l'autre à 30,5 KHz . On entend à 500 Hz ( pas très fort ) que dans la zone très délimitée et rien du tout à coté . C'est une petite démo impressionnante , ... "


Cette démonstration , entre autres , confirme qu'il est possible de projeter à distance des sons audibles et harceler .


mercredi 14 octobre 2009

Induction d’Ondes Cérébrales à Partir d’Infrasons (BrightWaves®) Marc Poulioting. Novembre 2004

Induction d’Ondes Cérébrales à Partir d’Infrasons (BrightWaves®) Marc Poulioting. Novembre 2004: "Page 1
Induction d’Ondes Cérébrales à Partir d’Infrasons (BrightWaves®)
Marc Poulioting.
Novembre 2004
Page 2
Résumé
Les résultats de la présente étude sont le fruit de huit explorations concernant
l’induction d’ondes cérébrales par stimulation acoustique avec le procédé BrightWaves®
qui ajoute une composante infrasonique à une porteuse sonore. Deux expériences ont été
réalisées dans les conditions contrôlées d’une salle anéchoïque et sont présentées ici pour
démontrer le succès de la procédure et intéresser potentiellement une recherche plus
approfondie dans ce domaine d’avenir qu’est la stimulation par infrasons. Dans une
première expérience, l’analyse comparative des EEGs (Électro-encéphalogramme) d’un
participant d’une session avec « un son » et d’une session avec le même son où est ajouté
un infrason (BrightWaves®) (son + infrason), démontre clairement que l’effet de
l’infrason est significatif. Dans une seconde expérience, l’analyse comparative des EEGs
démontre une plus grande réponse EEG si une fréquence fondamentale est utilisée. La
résilience de l’effet de l’infrason (plus de 45 minutes) a été observée même si cela ne
faisait pas partie des objectifs de départ. Les résultats présents valident la technique mais
la répétition de ces expériences sur une population plus large pourrait générer un intérêt
plus grand de la part de la communauté scientifique face au potentiel de diagnostic et de
traitement que représentent les infrasons.
Page 3
Induction d’Ondes Cérébrales à Partir d’Infrasons
3
L’auteur principal dédit le thème de son doctorat à la détermination d’une
fréquence fondamentale de l’horloge interne par variation graduelle de tempo. Le
concept de l’horloge interne constitue un modèle bien établi dans les recherches sur le
temps (De Vooght, Van der Goten & Vandierendonck, 1998; Gallistel, Mark, King &
Latham, 2002; Krumhansl, 2000; Meck & Benson, 2002; Penton-Voak, Edwards,
Percival & Wearden, 1996; Pouthas, 1999; Povel, 1981; Treisman, Faulkner, Naish, &
Brogan, 1990). Ceci peut sembler loin de l’induction d’ondes cérébrales mais ce n’est
pas le cas. L’évaluation du temps est éminemment un phénomène cérébral et très relié
aux basses fréquences (Alpha). L’information reliée à la caractérisation des fréquences
fondamentales peut avoir un effet majeur sur le degré d’induction ou d’absorption des
infrasons. En stimulant à une fréquence fondamentale, la théorie propose, comme
résultat, un transfert d’énergie plus important.
Évolution des Études avec EEG
Des études sur les patrons d’ondes cérébrales montrent que la perception du temps
est associée aux ondes alpha (8-12 Hz) (Babilonia, Miniussib, Babilonia, Carduccia,
Cincottia, Del Percioa, Sirelloa, Fracassib, Nobred & Rossinib, 2004; Treisman, Cook,
Naish, & MacCrone, 1994; Wagner & Harding, 1987). La caractérisation fréquentielle et
individuelle des ondes alpha est d’intérêt scientifique en regard aux applications
potentielles de diagnostic et de traitement par stimulation sonore ou acoustique.
D’autres travaux qui étudient les EEGs (Electro-encéphalogrammes) démontrent
une corrélation entre les jugements temporels et certaines régions du cerveau (hémisphère
gauche) (Macar & Casini, 1998). Le « P300 » est souvent utilisé comme variable
Page 4
Induction d’Ondes Cérébrales à Partir d’Infrasons
4
dépendante dans les expériences avec EEG et il est considéré comme un index « tardif »
de l’activité cérébrale (Event-Related Potential), où le P vient de Positive voltage
potential, et le 300 indique un délai d’environ 300 ms après le stimulus. D’autres
chercheurs (Yordanova, Kolev & Polich, 2001) ont vérifié la relation entre les réponses
P300 et la désynchronisation (ERD- Event Related Desynchronization) des ondes alpha.
Le P300 est, dans leur expérience, la donnée la plus positive (peak) durant une période de
250 à 500 ms après le stimulus. Le P300 est représentatif d’une habileté cognitive
supérieure lorsque sa période est plus courte. L’expérience de Yordonova et al. (2001)
comporte un stimulus passif (800 Hz) et un stimulus où le participant devait réagir si la
fréquence était la fréquence basse (800 vs 1200 Hz). Ces chercheurs concluent que le
P300 et le ERD-alpha produisent des résultats similaires et ce, pour les différentes
distributions au centre du scalp (emplacements : Fz Pz Cz – voir Figure 1). Toutefois, les
analyses spectrales procurent une vision plus complète du spectre de fréquences à
analyser. Par exemple, au lieu de déduire la fréquence d’une onde alpha sur un tracé
conventionnel d’EEG (voir Figure 2) une transformation (transformée mathématique de
Gabor ou de Fourier) permet, pour une fenêtre temporelle donnée, de voir toutes les
fréquences présentes. De plus, en comparant les données acquises avec des données
précédentes ou celle d’une base de données, il est possible d’isoler chaque fréquence en
relation avec son emplacement à la surface du crâne (voir Figure 3) et même à l’intérieur
du cerveau avec LORETA (Pascual-Marqui, Esslen, Kochi & Lehmann, 2002). Les
couleurs indiquent le niveau alpha des comparaisons. La couleur rouge indique un
p < .001, ou autrement dit, moins d’une chance sur mille que la différence significative
soit due au hasard. L’approche employée ici se concentre sur les statistiques spectrales
Page 5
Induction d’Ondes Cérébrales à Partir d’Infrasons
5
entre les conditions. Le P300 pourra être utilisé ultérieurement pour vérifier les
performances des sujets après traitements par infrasons en plus des conditions spectrales
des ondes stimulées. Les analyses statistiques spectrales constituent un outil récent pour
les recherches sur le cerveau qui ont un caractère dynamique.
Fp1
Fz
F3
F7
T3
A1
T5
P3
C3
Cz
Pz
O2
P4
C4
F4
F8
A2
T6
O1
T4
Figure 1. Configuration EEG Standard 10/20. La convention veut le nez vers le haut (ou
le bas), F = Frontal, T = Temporal, A = Oreilles, O = Occipital, P = Pariétal. Les
chiffres pairs se retrouvent à droite, les chiffres impairs à gauche.
Figure 2. Tracé conventionnel d’EEG. Pour évaluer une onde Alpha de 8 Hz, il faut
compter un nombre de cycles qui équivaut à 8 modulations par seconde. Ceci est
complexe et sujet à l’erreur d’interprétation à cause des interférences avec les autres
ondes. Une onde doit être puissante pour être facilement détectée avec cette méthode qui
constitue encore la méthode la plus utilisée par le monde médical.
Treisman et al. (1994), ainsi que Droit-Volet et Wearden (2002) ont fait des
expériences pour analyser le contenu des données fréquentielles EEG associés à des
stimuli auditifs (clicks) spécifiques. Les résultats ont démontré que certaines fréquences
de clicks auditifs pouvaient altérer les fréquences de certains processus oscillatoires dans
Page 6
Induction d’Ondes Cérébrales à Partir d’Infrasons
6
le spectre des ondes EEG reliées à l’horloge interne. Finalement, ces chercheurs ont
montré que ces clicks interféraient dans un motif similaire aux motifs d’interférence
associés à l’estimation du temps. Donc, il est possible par stimulation auditive de
modifier les ondes cérébrales et indirectement les mécanismes qui les utilisent ou les
génèrent.
Compte tenu de ces résultats, il est très probable de pouvoir identifier un motif
spectral EEG lors de la présentation d’une stimulation auditive comprenant un infrason
qui correspond à une onde cérébrale. Ceci est vérifié par l’Expérience 1 où un infrason
de 7.5 Hz a été ajoutée à une porteuse sonore. Aussi, si une stimulation correspond à une
fréquence fondamentale ou à une de ses harmoniques simples, l’effet devrait être plus
marquant. Ceci est vérifié avec l’Expérience 2 où le participant est mis en présence
d’infrasons correspondant à son alpha spécifique.
Expérience 1. Comparaison d’une Session « Son » versus « Son avec Infrasons »
La comparaison de deux sessions permet d’isoler l’effet de l’infrason. La
première session comprend une stimulation sonore, la seconde, la même stimulation
sonore à laquelle un infrason BrightWaves de 7.5 Hz a été ajouté.
Cette expérience utilise les nouvelles technologies d’analyse fréquentielle
procurée par le logiciel Neuroguide 1.6.6 pour valider les réactions cérébrales prévues
lors d’une stimulation acoustique avec des infrasons BrightWaves®. L’intention est de
produire chez les participants une onde de 7.5 Hz avec un infrason et de l’observer par
électro-encéphalogramme (EEG).
Page 7
Induction d’Ondes Cérébrales à Partir d’Infrasons
7
Méthode
Participants
Sept participants sans troubles reliés au cerveau ont participé à cette expérience.
Une fois la procédure de test et d’analyse établie, une session contrôlée dans une salle
anéchoïque a été réalisée. Cette session est présentée ici plus en détail.
Matériel
Un lecteur de disque compact Panasonic modèle Sl-Sx419C avec haut-parleurs
amplifiés (Yorkshire Near field monitors (YSM1P – 115 Watts) situés dans une chambre
anéchoïque à environ 5 pieds du participant a présenté les stimuli sonores (≈ 65 dB) avec
ou sans infrason BrightWaves. L’EEG utilisé est un Deymed 32 canaux avec un casque
de configuration standard 10/20 (Electro-Cap), et le logiciel d’acquisition est le TrueScan
EEG de Deymed en configuration linked-ears.
Procédures et stimuli.
Un casque Electro-Cap 10/20 est tout d’abord installé et calibré pour chaque
participant. La session d’enregistrement a la structure suivante :
1. Baseline1 – Une session de référence (baseline – yeux fermés) de 6
minutes est enregistrée pour comparaisons ultérieures,
2. Sans Infrason – Un enregistrement des ondes cérébrales se fait pendant 20
minutes durant lesquelles le participant est exposé à une porteuse sonore
dont la tonalité est de 1000 Hz.
3. Une pause de quelques minutes (5) suit.
Page 8
Induction d’Ondes Cérébrales à Partir d’Infrasons
8
4. Baseline2 – Une nouvelle session de référence de 6 minutes est
enregistrée.
5. Avec Infrasons – L’enregistrement des ondes cérébrales se fait de nouveau
pendant 20 minutes durant lesquelles le participant est exposé à la même
porteuse sonore mais sur laquelle est ajouté un infrason BrightWaves® de
7.5Hz.
Résultats et Discussion
Le but de cette expérience est de vérifier la présence d’une onde cérébrale de 7.5
Hz lorsque le participant est exposé à une tonalité avec un infrason de 7.5 Hz. Avec la
structure expérimentale proposée, voici les comparaisons d’intérêt. La comparaison
Baseline1-Sans Infrason souligne l’effet immédiat de la stimulation sonore sans infrason.
La comparaison Baseline1-Baseline2 montre l’effet résiduel de stimulation Sans
Infrason après un court repos. La comparaison Baseline2-Avec Infrasons présente les
effets de la stimulation sonore avec infrasons. Finalement, s’il n’y a pas de différence
entre Baseline1-Basleline2 dans la plage d’intérêt, la comparaison Sans Infrason – Avec
Infrasons montre l’effet isolé de l’infrason.
Ainsi, en comparant les sessions Baseline1 et Sans Infrason (voir Figure 3 – volet
supérieur gauche), il n’y a pas de différence significative dans la région d’intérêt de
7-8 Hz. Cette situation est évidemment souhaitable pour le présent contexte
expérimental. L’utilisation de la tonalité a toutefois généré des différences significatives
pour les ondes Delta (1-4 Hz). Une activation significative est présente aux environ de
17 Hz. En comparant les deux sessions de référence Baseline1 et Baseline2, une
Page 9
Induction d’Ondes Cérébrales à Partir d’Infrasons
9
différence significative est présente à 12 Hz (Figure 3 – volet supérieur droit). Ceci
constitue l’effet résiduel de la session Sans Infrason, ou l’effet isolé de la stimulation
sonore. Donc, le sujet semble plus actif au niveau cérébral après une session de
stimulation sonore qu’à la session de référence initiale. Ceci n’est pas surprenant. Les
différences significatives entre la session Baseline2 et la session Avec infrasons sont
présentes à 7 et 8 Hz (voir Figure 3 – volet inférieur gauche), ainsi que des activations
Delta (1-4 Hz) et bas Alpha (5-6 Hz). Les activations de basses fréquences (Delta -
≤ 4 Hz) étaient aussi présentes lors de la session Sans Infrason et semblent être dues aux
composantes auditives du stimuli et non pas à l’infrason. Finalement, la comparaison
Sans Infrason versus Avec Infrasons (Figure 3 – volet inférieur droit), dénote la
différence significative recherchée à 7 et 8 Hz. L’induction de l’infrason a eu lieu. De
façon générale, les activations significatives Beta (>12 Hz) peuvent indiquer que le
cerveau du sujet est plus actif en présence d’infrasons, même si la fatigue devrait entrer
en ligne de compte et afficher moins d’ondes Beta.
En conclusion, la comparaison Baseline1 versus Sans Infrason indique sans
équivoque qu’il n’y a pas d’activation à 7-8 Hz avec la stimulation sonore seulement.
Aussi, la comparaison Sans Infrason et Avec Infrasons indique clairement que la
stimulation avec infrasons a eu l’effet escompté, soit, activer le cerveau à la fréquence de
l’infrason. Ces résultats encourageants ont permis de développer une nouvelle stratégie
basée sur les observations des ondes Alpha spécifiques du Baseline pour maximiser la
relation entre les ondes observées et les infrasons générés.
Page 10
Induction d’Ondes Cérébrales à Partir d’Infrasons
10
Figure 3. Comparaison des Sessions EEG. Les comparaisons Baseline1 vs Sans Infrason
et Baseline1 vs Baseline2 se retrouvent dans le volet supérieur, respectivement à gauche
et à droite. Le volet inférieur montre à gauche la comparaison Baseline2 vs Avec
Infrasons, et à droite, la comparaison Sans Infrason vs Avec Infrasons.
Page 11
Induction d’Ondes Cérébrales à Partir d’Infrasons
11
Expérience 2 : Stimulation par Infrasons d’une Fréquence Fondamentale Alpha
Méthode
Matériel
Le même matériel qu’à l’expérience précédente a été utilisé.
Procédures et Stimuli
Le participant reste assis, les yeux fermés, pendant 6 minutes pour une session
d’enregistrements de référence (Baseline). Une analyse fréquentielle des données est
faite immédiatement pour évaluer l’alpha spécifique du participant (à .05 Hz près). Par la
suite, le participant est exposé, pendant 10 minutes à un signal composé de fréquences
(porteuse aux environs de 1000 Hz). Une pause de 5 minutes a suivi sans stimulus.
Pendant ce temps, un disque avec un stimulus sonore incluant un infrason correspondant
à l’alpha spécifique du participant (fréquence de l’onde alpha dont la puissance est la plus
élevée) est préparé. Dans ce cas-ci, l’infrason généré a été de 10.5 Hz.
L’intension de départ de cette expérience était de stimuler, de façon successive, le
participant à des fréquences un peu plus élevées ou plus basses que la fréquence alpha
spécifique ou à différentes harmoniques de son alpha spécifique.
Page 12
Induction d’Ondes Cérébrales à Partir d’Infrasons
12
Figure 4. EEG lors d’une stimulation de 10.5 Hz (alpha spécifique du participant). Ceci
est en comparaison avec une session de référence (baseline).
Figure 11. Comparaison d’une session de référence après plus de 45 minutes de
l’exposition à l’infrason de 10.5 Hz (Alpha spécifique du participant). Les plages de
fréquences 10 et 11 Hz sont encore activées de façon importante.
Des tests ont été conduits dans une chambre anéchoïque ainsi que dans une
chambre non anéchoïque. Les résultats sont plus marquants dans la chambre anéchoïque.
Page 13
Induction d’Ondes Cérébrales à Partir d’Infrasons
13
L’effet de l’infrason de 10.5 Hz, en comparant avec la session de référence, est important
et s’étend sur une plage de 9 à 12 Hz (voir Figure 4). Tel que prévu, l’induction est plus
marquée que celle de l’Expérience 1. Aussi, 45 minutes après la stimulation avec
l’infrason, l’EEG du participant affiche encore une activation importante autour de la
fréquence de stimulation (10-11 Hz) (voir Figure 5). Les commentaires du participant, en
ce qui a trait à son état, soulignaient une détente importante, et ce malgré un stimulus
sonore (porteuse) assez agressant. La résilience des effets de cet infrason a empêché de
faire les stimulations successives diverses qui étaient prévues.
Conclusion
Les résultats de ces expériences démontrent que l’effet des infrasons est
physiologiquement détectable et qu’il est avantageux de stimuler près des fréquences
fondamentales. À moyen terme, il faudrait répéter ces expériences sur une plus grande
population afin d’intéresser la communauté scientifique au potentiel de diagnostic et de
traitement que possèdent les infrasons"

Fréquence porteuse ultrasonique transportant sous forme modulée les sons audibles .

Principe de fonctionnement de l’Audiobeam
L’Audiobeam est un projecteur acoustique. En d'autres termes :
�� Audiobeam transmet le son de manière ciblée et précise soit directement, soit par
réflexion sur une surface plane. Il est ainsi par exemple possible dans le cadre d’une
exposition d’art d’entendre l’explication provenant du tableau ou de la sculpture
sans déranger les personnes contemplant les oeuvres situées à proximité.
�� Audiobeam délimite avec précision le son aux zones définies en préservant ainsi les
zones avoisinantes de toute perturbation sonore. Cette particularité contribue à
créer une ambiance générale plus calme dans les salles. Vous pouvez installer
plusieurs Audiobeams dans une même salle sans qu'ils se gênent mutuellement.
�� Comme Audiobeam permet de faire venir les sons de toutes les directions, vous
pouvez créer des effets audio inhabituels, qui étonneront les visiteurs.
L’Audiobeam utilise une nouvelle technique de transmission des ultrasons :
Audiobeam fonctionne avec des ultrasons – autrement dit, il utilise une fréquence
porteuse ultrasonique transportant sous forme modulée les sons audibles. Grâce à
la non-linéarité de l’air, le signal audio désiré est produit par un effet de selfdémodulation
de l’onde ultrasonique. Pour un angle de 30°, un rayon sonore très
fin est créé, audible sur de longues distances.
Description générale
L'AudioBeam est un nouveau type de haut-parleur directif, capable de concentrer l'énergie sonore, un peu comme le faisceau lumineux émis par une lampe torche. Il permet de créer un véritable « rayon sonore », idéal pour les musées, les expositions, les parcs thématiques et bien d'autres applications. À l'inverse des haut-parleurs conventionnels, qui ne peuvent focaliser l'émission sonore que dans les aigus, l'AudioBeam émet le son sous la forme d'un lobe, que vous pouvez diriger précisément, et qui est réfléchi par les objets.

L'AudioBeam fonctionne avec des ultrasons, qui modulent le signal audible sur une fréquence porteuse ultrasonique - exactement comme pour les émissions d'une station de radio. Ce signal spécifique est alors émis par l'intermédiaire de 150 transducteurs de pression piézo-électriques spéciaux. Les ondes sonores audibles n'apparaissent qu'à une certaine distance de l'AudioBeam, lorsque le signal est démodulé à cause de la non-linéarité de l'air. Ce phénomène aboutit à la création de nombreux petits haut-parleurs virtuels dans la zone ultrasonique.

Aucun son n'est audible à côté ou derrière un AudioBeam - vous n'entendez l'information audio que si vous vous trouvez directement à l'intérieur du rayon sonore, ou si le son est réfléchi par une surface lisse.

mardi 13 octobre 2009

EHS Refuge Zone France

EHS Refuge Zone France

Libertés fondamentales - Wikipédia

Les libertés fondamentales ou droits fondamentaux représentent juridiquement l'ensemble des droits subjectifs primordiaux pour l'individu, assurés dans un État de droit et une démocratie. Elles recouvrent en partie les droits de l'homme au sens large, notamment ceux de première génération.

Le concept de liberté fondamentale est très récent, par conséquent il n'y a pas unanimité sur ses limites et même sa définition. Il sera envisagé ici, comme une notion abstraite. Il s'agira d'étudier la théorie des libertés fondamentales. Pour plus de détails se référer aux institutions.

Sommaire

[masquer]

Présentation [modifier]

Définition [modifier]

Cette appellation qui reprend la notion de libertés publiques, la dépasse. Dorénavant, le droit ne doit pas seulement protéger l'individu contre les excès de l'État mais aussi contre ceux des individus. Techniquement, il s'agit d'une protection verticale (contre l'ingérence de l'État) et horizontale (contre l'ingérence des autres citoyens).

Contenu [modifier]

Contenu des libertés fondamentales :

Différences [modifier]

Cette même dénomination peut recouvrir plusieurs systèmes :

  • Certains systèmes traditionnels protégeant des libertés déjà affirmées dans des textes de nature juridique diverse (ex. : Royaume-Uni ).
  • D'autres privilégiant des listes de droits affirmées et protégés dès la Constitution (Espagne et Allemagne).
  • Pour finir, la France adopte une attitude intermédiaire en ayant une jurisprudence « créatrice » de protection, à partir de textes à l'origine purement déclaratifs (c.f. Conseil Constitutionnel, 16 juillet 1971, liberté d'association).

La protection des libertés fondamentales sur le plan international [modifier]

Il existe une protection limitée des droits fondamentaux sur le plan international. La majorité des libertés fondamentales sont reconnues sur le plan international mais les textes à valeur impérative et générale sont rares. On peut cependant objecter de la construction d'une Europe des droits de l'homme.

Les premières initiatives particulières de protection des libertés fondamentales [modifier]

Les initiatives dans le cadre de l'ONU [modifier]

Les grandes déclarations [modifier]
Les autres accords [modifier]
  • convention internationale contre la torture
  • mines antipersonnel

Les initiatives européennes et américaines [modifier]

Les autres initiatives [modifier]

L'Europe des droits de l'homme, un phénomène unique [modifier]

Deux protections :

La charte des droits fondamentaux de l'Union européenne est une déclaration des droits adoptée le 7 décembre 2000 par l'Union européenne, sans valeur contraignante d'un point de vue juridique, puisqu'elle n'a été signée que par les institutions européennes sans avoir été formellement ratifiée par les États membres.

La protection des libertés fondamentales sur le plan national [modifier]

La France [modifier]

Historique [modifier]

En France, la protection des libertés fondamentales est d'origine prétorienne. C'est le juge administratif qui s'est le premier imposé en tant que garant de la protection des droits de l'homme. Par la suite, le juge constitutionnel a amplifié ce mouvement en lui apportant une garantie plus forte : le statut constitutionnel.

La notion de liberté comme nous la connaissons trouve son essence dans l'application de concepts de la Révolution française. L'exécutif (le Roi) était mis en doute en raison de sa toute puissance envers les individus (ex. : lettres de cachet). Par conséquent, la doctrine voulait que seule une loi impersonnelle et générale puisse protéger les individus. Dans cette théorie, la liberté est donc protégée autant par le contrôle de l'exécutif que par la liberté du législatif.

La vision française de la loi protectrice des libertés a longtemps empêché le contrôle de la loi (c.f. Histoire du Conseil Constitutionnel).

La première étape vers la protection des libertés a donc été la soumission de l'État au droit. Ensuite, la nouveauté du concept de liberté fondamentale a été de rendre ces droits effectifs et revendicables. Par conséquent, il a fallu instaurer une procédure de protection des libertés contre l'ingérence des autres citoyens.

Sources des libertés fondamentales [modifier]

Les libertés fondamentales sont originairement issues de l'application des principes généraux du droit visés par le juge administratif, puis de l'application des principes fondamentaux reconnus par les lois de la République (PFRLR).

Les principaux textes sont : Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789, le Préambule de la Constitution de 1946, le Préambule de la Constitution de 1958, la Convention Européenne de Sauvegarde des droits de l'Homme et des libertés fondamentales (CEDH) et la charte de l'environnement (incluse dans la Constitution depuis 2005). On peut également préciser que la DDHC fait référence à des droits dits de première génération. Ce sont tant des droits individuels (égalité, liberté, sûreté,...) que des principes d'organisation constitutionnelle (souveraineté nationale, séparation des pouvoirs,...); Le préambule de 1946 fait lui référence à des droits dits de seconde génération, relatifs à l'homme dans la société (droits concernant la famille, la santé, le travail, les syndicats,...); la Charte de l'environnement enfin fait référence à des droits de troisième génération.

Allemagne et Espagne [modifier]

  • Les libertés fondamentales sont inscrites et listées limitativement dans la Constitution. Pour vérifier qu'une liberté ne peut supporter d'atteinte il suffit donc de se reporter au texte de la Constitution ou loi fondamentale.
  • Il s'agit donc d'une vision déclarative des libertés fondamentales.
  • On peut remarquer que l'origine de ces déclarations de droits remonte à la fin d'une dictature (nazisme, franquisme). Il s'agissait donc de montrer une rupture avec le passé, vers un meilleur respect des libertés.

Royaume-Uni [modifier]

Le Royaume-Uni et surtout l'Angleterre sont précurseurs au niveau de l'affirmation des droits fondamentaux. En effet, il émerge très tôt une idée de nécessité de limiter le pouvoir du souverain et ce par et pour la protection des droits et libertés de l'individu. Cette limitation est faite par le renforcement du pouvoir du Parlement et donc avec une ébauche de modèle parlementaire. Montesquieu sera d'ailleurs très impressionné par ce système et ramènera en France les structures anglaises.

Plusieurs textes ont une importance évidente au niveau de l'affirmation des droits de l'Homme et par conséquent des libertés fondamentale:

  • La Magna Carta de 1215: affirme différents droits et principes de règne.
  • L'Habeas Corpus de 1679: pose les bases des garanties individuelles, prises dans le sens de la sureté.
  • Le Bill of Rights de 1689: souligne le caractère primordial de la supériorité des droits essentiels sur le pouvoir normatif du Roi.
  • L'Acte d'Etablishment de 1701: réaffirme le devoir de respect des droits et libertés par la Couronne et le Parlement.

Pour conclure, on peut souligner une singularité anglaise qui est le pragmatisme de tous ces textes ayant trait aux droits fondamentaux. En effet, contrairement à ce que l'on pourra observer en France, les lois anglaises laissent une place extrèmement ténue aux notions abstraites.

États-Unis [modifier]

  • Le pays étant de forme fédérale, il serait logique de considérer que les libertés fondamentales sont celles protégées par la Cour suprême fédérale. Cependant, ce concept est moins affiché par les institutions américaines. Il s'agit d'un système plus pragmatique.
  • Par le biais de l'exception d'inconstitutionnalité, on peut considérer que les libertés fondamentales sont contenues dans les arrêts de la Cour Suprême mais aussi dans la Constitution elle-même, ainsi que dans ses amendements.
  • La notion de liberté fondamentale semble plus restreinte, plus proche de la notion de démocratie. Il s'agit en effet, principalement de libertés publiques et politiques.

Bibliographie [modifier]

  • Protéger les droits humains : Outils et mécanismes juridiques internationaux, Amnesty International, Juris Classeur, 2003, Pratique professionnelle, 413 pages, (ISBN 2711003493)

Liens externes [modifier]

Organisations internationales [modifier]

France [modifier]

Europe [modifier]

États-Unis [modifier]