Dénonciation d'un crime contre l'humanité

dimanche 30 août 2009

Physique des plasmas - Wikipédia

Physique des plasmas - Wikipédia

Capture des salves d'un train d'impulsions radar et d'un plasma

En dirigeant mon camescope vers un rayonnement lumineux , j'ai capturé des salves d'un train d'impulsions radar , lorsque le train d'impulsions se réfléchit sur le rayonnement , il diffuse des particules qui forment un losange de plasma de couleur bleuté , on le voit apparaître sur l'image , derrière les salves .
Ici , on voit apparaître de petites sphères ( bulles ) qui vont imploser et diffuser des particules de plasma , on voit se former le plasma ( couleur bleuté )

Des sons réfléchis :

Tant que la masse d'air par laquelle le son se propage est indéfinie , les ondulations sonores s'étendent indéfiniment ; mais losqu'il se trouve quelqu'obstacle qui peut arrêter l'onde sonore , elle se réfléchit à sa surface et se porte en arrière , à peu-près comme cela arrive en pareil cas aux ondulations circulaires produites à la surface des liquides : c'est alors qu'il se forme , ce qu'on nomme un écho losque le son est répété distinctement , et une résonance lorsqu'il n'en résulte qu'un bruit confus .

Sone - Wikipédia

Sone - Wikipédia

Acuité auditive - Wikipédia

Acuité auditive - Wikipédia

Mesures en direct ( modulation d'impulsion sur la bande des fréquences audibles entre 20 Hz et 20000 Hz )


Mesures sur Blog video

samedi 29 août 2009

Next-up - EHS électro hypersensible

Next-up - EHS électro hypersensible

3. 1. Le bruit thermique

Le bruit thermique, également nommé bruit de résistance, ou bruit Johnson ou bruit de Johnson-Nyquist est le bruit produit par l'agitation thermique des porteurs de charges, c’est-à-dire des électrons dans une résistance électrique en équilibre thermique. Le bruit thermique est un bruit blanc dont la densité spectrale de puissance dépend uniquement de la valeur de la résistance. Le bruit thermique peut être modélisé par une source de tension en série avec la résistance qui produit le bruit.

Le bruit thermique a été mesuré pour la première fois en 1927 par le physicien John Bertrand Johnson aux Bell Labs [14] . Son article Thermal Agitation of Electricity in Conductors montrait que des fluctuations statistiques se produisaient dans tous les conducteurs électriques, produisant une variation aléatoire de potentiel aux bornes de ce conducteur. Ce bruit thermique était donc identique pour toutes les résistances de la même valeur et n’était donc pas imputable à une fabrication médiocre. Johnson décrivit ses observations à son collègue Harry Nyquist qui fut capable d’en donner une explication théorique [15] .


Lorsque je pose sur mon corps , le micro d'un enregistreur muni d'un écouteur en parallèle , on entend le bruit thermique des électrons ( pénétration dans le corps d'ultrasons , voir mesures ) , le bruit ressemble à celui d'un moteur électrique .

Lorsque je branche le magnétophone dans le milieu ambiant , et que j'écoute l'enregistrement , j'entends clairement le bruit produit par les ultrasons , ce bruit ressemble à celui d'un moteur électrique . Sans enregistrement , je ne l'entend pas .

Courant électrique - Wikipédia

Courant électrique - Wikipédia

Voies de fait

J'étais derrière cette voiture à l'arrêt à un feu rouge . J'ai décidé de filmer le rayonnement lumineux qui se réfléchissait sur la vitre arrière du véhicule avec mon caméscope en position zoom . On aperçoit le signal et les salves d'impulsions qui viennent imploser sur la vitre . Ces salves d'impulsions , lorsqu'elles se réfléchissent sur un rayonnement naturel ou artificiel ( rayons de soleil , éclairage ou rayonnement divers ) , diffusent un rayonnement d'ondes électromagnétiques (particules d'électrons et de protons ) sur la bande de fréquence entre 0 Hz et 20000 Hz ( signal modulant ) . La vitesse des salves d'impulsions est variable , de quelques Ghz à plus de 40 Ghz , ( micro-onde , porteuse )
Ici , se sont des signaux d'ondes électromagnétiques pulsées que j'ai capturé la nuit sur des lampadaires avec mon caméscope en position zoom .
Capture sur des lunettes et dans mon logement avec mon caméscope du signal du train d'impulsions d'ondes électromagnétiques émis par un radar .

On ne peut que constater la réalité :

- qu'il y a des impulsions radar , que ces ondes électromagnétiques pulsées et ciblées induisent dans le corps un intense courant électrique ( c'est à dire , des mouvements d'électrons et de protons ) ,

-que ce courant électrique engendre un champ magnétique tout autour du corps ,

- que ce corps devient un long conducteur qui sert à recevoir et/ou d'émettre des ondes radioélectriques .

Ce dispositif ressemble au dispositif d'une antenne radioélectrique qui permet de recevoir et/ou d'émettre des ondes radio .

vendredi 28 août 2009

Journal

Le 28/08/2009


Bonsoir ,


Je m'adresse à toutes les victimes d'agressions électromagnétiques , il est urgent d'agir , de nous rencontrer , nous devrions unir nos forces , nos témoignages , nos rapports , nos preuves , de laisser de côté nos différents , la seule chose qui compte c'est que les agressions électromagnétiques et les expérimentations qui sont faites sur nous cessent .

Nous avons fait des démarches individuellement depuis des années et nous en sommes toujours au même point .

C'est à la suite de ma rencontre avec Ghislaine , que nous avons décidé de proposer aux autres victimes de nous rencontrer , Ghislaine a proposée que l'on se rencontre chez elle dans son appartement à Paris , cela en vue d'une action commune .

La première serait de réunir dans un but commun , tous les témoignages , rapports , constats , attestations , et tous les éléments qui peuvent être utile pour défendre notre cause , que ce soit devant des juges ou des responsables politiques .

La deuxième de nous soutenir moralement pendant ces épreuves extrêmement difficiles , de nous rencontrer régulièrement pour faire le point , et décider de ce que nous pouvons faire pour que l'on nous écoute enfin , demander à ce qu'une enquête officielle soit ordonnée et que les autorités prennent les mesures appropriées pour que cesse ces agressions électromagnétiques .

Si vous êtes intéressé faites le moi savoir à l'adresse : serge.labreze@wanadoo.fr
serge.labreze@gmail.com , téléphone 0977340305 .

mercredi 26 août 2009

Journal

Le 27/08/2009


Bonjour ,


Hier , la pression dans le corps a été moins forte et j'ai pu dormir cette nuit , tout les matins à mon réveil , je ressens une surpression et un mal être intense ( fatigue extrême , inhibition ) habituellement , la pression diminue ensuite , mais depuis quelques temps ils là maintiennent constante .

Le corps est totalement sous la dépendance d'un système électronique et informatique . Selon les mesures , ils utiliseraient , entre autres , un radar modulé par un train d'impulsions , les signaux qu'ils émettent sur la bande de fréquence entre 0,2 Hz et 20 Hz , interfèrent avec ceux des ondes cérébrales et les modulent pour provoquer le sommeil ou alors le contraire , c'est selon leur volonté .

Signal du train d'impulsions radar :

Un système radar utilise un signal radio électromagnétique qui en étant réfléchi par une cible , permettra d'obtenir des informations sur cette cible . Dans le cas de radar simple , la porteuse est modulée en une série d'impulsions .

Amplificateur électronique - Wikipédia

Amplificateur électronique - Wikipédia

lundi 24 août 2009

A qui profite le crime ?

Le 25/08/2009


Bonjour ,


Encore une nuit sans dormir , il y a toujours une surpression intense dans le corps et un harcèlement violent .

Lorsque le corps est en surpression , ça provoque de l'agitation et des vibrations intenses , je ne peux pas travailler normalement .

Comment peut on laisser torturer à distance des personnes innocentes avec des nouvelles technologies . J'ai alerté les responsables politiques en vain , depuis plus de deux ans maintenant .

Je vais adresser des lettres en recommandées avec A.R. , à Michèle Alliot Marie , Brice Hortefeux et François Fillon , pour qu'ils prennent leurs responsabilités en urgence pour faire cesser les agressions dont nous sommes victimes , sans réponse dans les dix jours de la réception de la lettre , je déposerai une plainte avec constitution de partie civile contre Michèle Alliot Marie , Brice Hortefeux et François Fillon pour non assistance à personne en danger , mise en danger délibéré de la vie d'autrui , discrimination et pour négligence et imprudence .

Les preuves sont établi , les pouvoirs publics le savent , ils pourraient au moins vérifier ces mesures ou répondre .

Soit , ils sont inconscient , soit ils sont impliqué . Mais il faut connaître la vérité , pour qu'elle raison ne font ils aucun effort pour connaître de ce qui se passe alors que c'est extrêmement grave , ils doivent normalement ordonner une enquête lorsqu'ils ont connaissance d'actes de torture ou d'actes cruel , inhumain et dégradant .

Il y a près de deux mois , j'ai adressé une plainte à Nicolas Sarkosy , à partir du 3 septembre , je vais pouvoir saisir le tribunal administratif et engager la responsabilité de l'Etat , qui refuse d'ordonner une enquête et de prendre les mesures pour que cesse ces actes cruels , inhumains et dégradants .

Je n'ai pas encore terminé , mais d'après toutes les preuves que j'ai , le gouvernement nous cache l' utilisation d'un système radar optique ( certainement militaire ) qui peut cibler une personne à distance , l' interroger , la contraindre dans des expérimentations cognitives , l' harceler d'ondes sonores et lui faire subir des actes cruels , inhumains et dégradants . J'ai toutes les preuves que ce système existe . Je considère le refus des responsables politiques à ordonner une enquête et de prendre les mesures pour faire cesser les agressions électromagnétiques , comme un aveu implicite .

Des trains d'impulsions d' ondes électromagnétiques sont émis par un satellite radar et vont partout , on peut apercevoir leurs réflexions la nuit , à une certaine distance , à partir de 30 à 40 mètres environ et plus , sur tous les rayonnements lumineux ( éclairage public , feux de véhicules , éclairages divers etc. , ces signaux , extrêmement petits se mélangent aux rayons de la lumière naturelle et vont donc comme la lumière partout , ils ont la forme d'un triangle ou d'un losange avec trois petits points , on peut aussi apercevoir , mais de plus près cette fois , la réflexion d'un grand nombre de très fins rayons ) . Ils couvrent une très grande surface , peut être la France entière .

Ce système radar optique , viole la Constitution et la Convention européenne des droits de l'homme .

dimanche 23 août 2009

Journal

Le 23:08:2009


Bonsoir ,


Depuis que j'ai adressé à François Fillon la lettre ouverte du 16/08/2009 , ainsi qu'à à Michèle Alliot Marie et Brice Hortefeux , les agressions électromagnétiques se durcissent , ils maintiennent maintenant constant pendant une très longue période dans le corps , une surpression . Cette surpression est dû aux flux d'énergie provoqué par les champs électriques E et les champs magnétique H d' impulsions radar . Lorsqu'ils augmentent la vitesse des impulsions dirigées , l'énergie augmente aussi et provoque en pénétrant dans le corps , surpression , gonflement , maux de tête , nausées , le mouvement n'est plus harmonieux , douleurs , etc.

Grâce à l'appareil de mesure Fluke 199C , j'ai pu découvrir :

- que le signal est formé d'un train de 7 impulsions d'ondes électromagnétiques pulsées , ce train d'impulsions se répète sans cesse à des vitesses variables en hyperfréquence .

- que la première onde ( voir graphique ci-dessous ) a une gamme de 20 Hz . Les ondes cérébrales sont dans cette gamme de fréquence .

- que la deuxième onde a une gamme de 50 Hz

- que la troisième une gamme de 100 Hz

- que la quatrième une de 200 Hz

- que la cinquième une de 5000 Hz

- que la sixième une de 10000 Hz

et que la septième et dernière onde a une gamme de 20000 Hz

Je constate qu'il y a 7 impulsions sonores , tout comme en musique ou il y a aussi 7 notes , do , ré , mi , fa , sol , la , si .

Le signal prend l'aspect de plusieurs fuseaux ( 7 )

Ils produisent un son qui découle d'une vibration entretenue par les impulsions .

Les fréquences entre 0 Hz et 1000 Hz ont des variations d'amplitudes rapides et continuent ( 24H/24 ) .

La tension du signal audible est variable entre 20 et 27 mV ( alternatif ) pendant un certain temps , puis entre 29 et 34 mV .

On dit que l'ensemble des fréquences audibles ( 20 Hz à 20000 Hz ) constitue le spectre sonore .

Je continuerai demain à analyser ce signal .

vendredi 21 août 2009

Petition / Ottawa and Toronto / Aug. 25, 2009 / Directed Energy Weapons

Petition date starting in Ottawa and Toronto from Aug. 25, 2009

Dear Member of the Canadian Government:

To Whom It May Concern:

This letter is to ask for your help for the many constituents in Canada who are being affected unjustly without their informed consent by Psychotronic (or Mind Control, Electronic, Directed Energy, Neurological, Non-lethal) Weapons.

We are writing you on behalf of Canadian Organization of Victims of Psychotronic (Mind Control) Weapon. We, and many others, are being TORTURED AND MUTILATED IN A MIND CONTROL CONCENTRATION CAMP 24/7.

We wouldn't be tortured and manipulated in a properly functioning legal system/society.

Victims of Psychotronic Weapon detail the most extreme and totalitarian violations of human rights in human history, including the most horrendous incidences of psychological torture, mental and physical mutilations. Criminals place human subject under continuous surveillance, no matter where he/she is; they monitor human brain, including thoughts, reactions, motor commands, auditory events and visual images;

they continuously alter consciousness, introduce voices, noises, other disturbances, commands, images and "dreams" into the brain; they directly abuse, torture and hit bodies

including performing advanced medical procedures

from remote locations.

The technology they are using is so advanced that it allows the controller'(s) to see through the eyes of the targeted individual, essentially seeing whatever the victim sees.

These are some of symptoms of targeted individuals:

1). Microwave hearing and torture with intense loud electronic sounding noise

2). Visual disturbances, visual hallucinations

3). Manipulation of will, emotions, feelings, perceptions

4). Manipulation of human behavior: forced speech, involuntary body movements, transmission of specific commands into the subconscious, compulsory execution of these commands

5). Reading thoughts remotely, retrieving memories, implanting personalities

6). Debilitation of mental acuity, inability to concentrate, disruption of ability to think rationally and independently

7). Loss of memory and knowledge

8). Inadequate states, which targeted individuals have never experienced before (states of narcotic intoxication, depression, obsessive desires and so on)

9). Control of sleep patterns: sleep deprivation or uncontrollable sleep

10). Blurred vision

11). Cramps, seizures and spasms

12). Excruciating artificial pain in any part of the body, for example, heart attacks and other symptoms

We have contacted police, RCMP, Security/Intelligence Agencies, Courts and other Government institutions over and over and over again, but have had our appeals for assistance and protection almost completely ignored or suppressed.

Government “doing nothing” in this situation is a form of sanctioning these horrendous fascist experiments with psyche on innocent and defenseless people, that is why Canadian Government is responsible for these crimes.

Government of Canada must uphold the rule of National, International and Human Rights Law and protect Canadian citizens by these laws, instead we see the huge disconnect between its professed Principles and Values and the reality.

It is our responsibility to record and alert the world to these horrendous crimes and the extreme danger that these technologies pose to democracy, human rights, privacy, mental and physical freedom, health of all people.

These are the most horrendous weapons and crimes imaginable, and the people, using them, are mass-murdering conspirators, pursuing fascist, totalitarian, fundamentalist schemes.

“Doctors Mengele”, who started developing these techniques in concentration camps during World War II, were brought over here from Europe after the war to continue their atrocities. MKULTRA was the first of these illegal and immoral experimenting with unwilling victims, we are the latest victims.

THIS MUST STOP,

and the responsible people exposed and brought to justice for these unspeakable crimes against humanity. We demand only that human rights are respected, and the Canadian Government appoints a Committee to get to the bottom of this most serious matter based upon the evidence piled up, which was collected, intercepted and captured by the victims years after years.

This gross violation of human rights must be investigated immediately.

Sincerely,

Galina Kurdina

Toronto / Ontario / Canada

helenkurdin@yahoo.ca,


Gerry Duffett

Toronto / Ontario / Canada

duffett52@yahoo.com,
gerryduffett@fastmail.ca,

http://gerryduffett.proboards54.com/index.cgi?board=general

Journal

Le 21/08/2009


Bonjour ,


Les violences physiques et morales continuent , ce matin pendant une dizaine de minutes , ils ont provoqué et maintenu une contraction musculaire au niveau du thorax , à d'autres moments c'est au niveau de l'abdomen .

Leur méthode artificielle : messages subliminaux et hypnose .

Message subliminal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir message (homonymie).

Un message subliminal est un stimulus incorporé dans un objet, conçu pour être perçu à un niveau au-dessous du niveau de conscience. Des techniques subliminales ont été utilisées dans la publicité ou la propagande. Le but et l'efficacité de ces techniques sont sujets à débat.

Sommaire

[masquer]

Images subliminales dans la publicité [modifier]

Il s'agissait en fait d'une anecdote qui a été dite en 1957 par James Vicary alors responsable marketing dans l'État du New Jersey (USA). Ce dernier affirmait que grâce à l'insertion d'images subliminales telles que « Buvez du Coca-Cola » ou « Mangez du pop-corn » les ventes avaient augmenté de 18% pour le Coca-Cola et de 50% pour le Pop-Corn.

Cependant Vicary a avoué avoir inventé ces données. Depuis, ces résultats n'ont jamais été répliqués. Il a été prouvé de manière expérimentale que la présentation subliminale de messages publicitaires n'auraient des impacts que dans des conditions très limitées [2]

Cinéma et vidéo [modifier]

Au cinéma, il y a 24 images par seconde. En insérant une image hors contexte (promotionnelle, par exemple), cette dernière ne s'affichera que 0,04 secondes et ne pourra donc pas être perçue consciemment par le spectateur mais pourrait être enregistrée par le cerveau malgré tout.

Certains réalisateurs de films d'horreur ont utilisé des images furtives, surimprimées sur les images originales, pour renforcer l'effet d'angoisse (par exemple l'image de Pazuzu dans la version rallongée de L'Exorciste de William Friedkin). Danny Boyle la aussi utilisé dans son film Sunshine en montrant a plusieurs moment du film (Entrée dans Icarus1 et quand Capa demande à l'ordinateur de bord combien de personne se trouve à bord)des images de l'équipage precedent souriant puis du commandant de ce meme équipage .

Pendant la douzième édition de l'émission PopStars sur M6 (6 décembre 2001), un téléspectateur affirma avoir détecté trente-trois images de l'appareil photo Kodak Fun. Le CSA a mené une enquête au terme de laquelle elle a estimé « plausible » l'inadvertance de cette insertion.[1]. Le CSA rapporte que sur cette même chaîne, le 29 mai 2003, une image subliminale représentant le logo de Freedent White a été insérée dans le générique de parrainage de l'émission Caméra Café et avant le début de la fiction. Le CSA note que cette image réapparut dans des « conditions similaires » les 27, 28 et 30 du même mois et écrivit à la chaîne pour lui « rappeler » les termes de la recommandation adoptée le 27 février 2002[2], et pour demander des explications sur ces insertions[3]

Des travaux d'étudiants du laboratoire de zététique de l'Université de Nice Sophia-Antipolis prétendent contenir « quelques exemples de messages dits subliminaux récupéré d'Internet[4] », dont des images tirées d'un dessin animé de Walt Disney.

Le principe même du message subliminal a été testé à l'occasion d'émissions de grande écoute durant lesquelles on a demandé près de 300 fois aux téléspectateurs qu'ils « appellent maintenant » s'ils voyaient le message. Alors que l'objectif ne fut pas atteint, la critique dit que l'ordre était trop compliqué pour être exécuté[5]

Audio [modifier]

Le message subliminal peut être sonore, à peine audible, ou compréhensible seulement en accélérant ou ralentissant la vitesse de défilement de la bande.

Un cas plus litigieux encore est celui des messages à l'envers. En effet, il n'est pas prouvé que le cerveau puisse décrypter un message à l'envers, notamment en raison des consonnes : par exemple lorsque l'on prononce la syllabe « té », on a une expulsion brusque de l'air provoquant un effet de percussion ; à l'envers, on a au contraire un effet d'aspiration. Par ailleurs, la difficulté qu'ont certaines personnes à comprendre le verlan fait douter de l'efficacité d'un tel procédé. En conséquence, il n'est absolument pas évident qu'un message à l'envers ait un pouvoir subliminal. En juin/juillet 1988, la revue Science et Vie a publié un dossier très complet sur les méthodes de messages subliminaux sonores diffusés expérimentalement sur la station de radio FM Skyrock. Les résultats n'ont, à ce jour, jamais été publiés.

Procédures judiciaires et législations [modifier]

États-Unis [modifier]

Ceci amènera dès 1958 l'interdiction des messages subliminaux dans les publicités télévisées aux États-Unis, en Australie et en Angleterre. Quelques années plus tard, on apprendra que l'étude de James Vicary n'a pas eu des résultats aussi spectaculaires que ceux annoncés. De fait, peu d'études ont été réalisées pour démontrer l'impact réel des messages subliminaux et les publicitaires n'ont pratiquement plus recours à cette technique.

Les parents de deux adolescents américains qui s'étaient suicidés (l'un est mort trois ans après la tentative de suicide) avaient poursuivi le groupe Judas Priest en prétendant qu'en passant la bande son à l'envers (d'autres accusations parlent de l'écouter "en accéléré"), on pouvait entendre « Do it! » (« Fais-le ! ») et que cela avait entraîné le passage à l'acte de leurs enfants ; le tribunal a relaxé le groupe[6].

En fait, il semblerait que de nombreux enregistrements, selon la manière ou la vitesse avec laquelle on les écoute, peuvent produire un son du type « twit » que l'on pourrait extrapoler en « Do it! »

Durant sa campagne électorale de septembre 2000, George W. Bush a fait diffuser un spot télévisé dans lequel le mot « rats » (salaud) était incrusté juste après une photo de son adversaire politique Al Gore[7].

Récemment, des internautes ont repéré, dans un générique de la chaîne américaine Fox 5 News, une photographie du candidat républicain John McCain et de sa femme Cindy[8]. Le cliché n'apparaît que quelques dixièmes de seconde derrière le logo de la Fox. La vidéo, mise en ligne au début du mois de mai, suscite une vive polémique sur le web, de nombreux internautes accusant la chaîne, réputée très proche des milieux conservateurs, d'avoir volontairement inséré une image subliminale.

France [modifier]

Peu avant la campagne présidentielle de 1988, le visage du candidat et président sortant, François Mitterrand, apparaissait discrètement dans le générique du journal de la chaîne Antenne 2 (France 2). Elles ont été rapidement retirées, mais le procès intenté pour « manipulation électorale » a été perdu, car l'image durait plus d'un vingt-cinquième de seconde, ce qui excluait la qualification de subliminale. L'affaire avait été révélée par Jean Montaldo[9].

Littérature, cinéma et télévision [modifier]

La technique est évoquée et mise en œuvre dans la fiction du film Fight Club de David Fincher. En effet, le personnage de Tyler Durden (incarné par Brad Pitt) apparaît furtivement à quatre reprises au début du film (à 3min57s, 6min04s, 7min15s et 12min06s). De même, la dernière image du film (2h10min40sec) est constituée d'une image subliminale : il s'agit, comme dans le film Persona d'Ingmar Bergman, d'un pénis (en référence au fait que Tyler lui-même insère des images subliminales obscènes dans les films "pour la famille" qu'il projette).

Ce principe a également servi de trame à un épisode de la série télévisée Columbo[10], où le principe de l'image subliminale, servant au meurtre, est démontré par le lieutenant Columbo.

Ce thème a été utilisé dans nombre d'autres films, séries, ou livres (un épisode des Simpsons, de Sliders, de X-Files, etc.)

Légendes urbaines [modifier]

Il est possible que les images subliminales n'aient aucun impact véritable sur les sujets qui en sont la cible, car comme on l'a vu, le publicitaire James Vicary n'a pas étudié le phénomène en suivant une démarche véritablement scientifique. Le public a pourtant été durablement impressionné par le concept et il n'est pas rare d'entendre parler de cas tels que :

  • des têtes de morts dessinées dans les glaçons des verres des publicités pour alcools
  • le mot « sex » écrit de manière illisible sur des photographies
  • des messages que l'on ne pourrait entendre qu'en passant à l'envers des disques de rock, de hard-rock ou de punk (voir Stairway to Heaven de Led Zeppelin).
Des artistes provocateurs en ont joué, comme par exemple le groupe de heavy metal Iron Maiden, qui a mis un message à l'envers au début de la chanson Still Life de l'album Piece of Mind ; repassé à l'endroit, il s'agit d'une phrase sans queue ni tête, que le groupe avoue avoir enregistrée un soir de beuverie.[11

jeudi 20 août 2009

Communiqué de presse de Rudy Andria

COMMUNIQUE DE PRESSE

ARMES GEOPHYSIQUES SECRETES - TORTURES ET SEVICES PAR DES ARMES A ENERGIE DIRIGEE ET PSYCHONEUROLOGIQUES

Des milliers d'individus demandent que soit faite une investigation internationale d'énormes violations des droits de l'homme qui sévissent actuellement dans le monde entier, dans le plus grand silence.

Ces dernières années, le nombre de ces crimes contre l'humanité s'est accru à tel point que nous pouvons visiblement parler d'agression de la population civile.

Cette agression est commise avec une technologie qui agit, à distance, dans l'ombre,au-delà des limites des frontières, et qui est utilisée contre des civils sans défense et qui ne se doutent de rien.

Il y a une pression continuelle de la part des victimes pour dénoncer ces crimes auprès des hauts fonctionnaires de l'état, des organisations pour les droits de l'homme, des dirigeants internationaux et à la presse. La plupart du temps, elles n'obtiennent pas de réponse en raison d'une méconnaissance généralisée de cette technologie. D'après les diagnostics des établissements psychiatriques, les victimes ont des hallucinations. De plus, les plaintes déposées dans les commissariats de police locaux sont souvent considérées comme des problèmes psychologiques ou sont tout simplement passées sous silence.

Cela risque de prendre plusieurs années avant que "l'holocauste silencieux" ne soit connu du public. Pour les victimes, cette comparaison est tout à fait juste.

L'ampleur des crimes dénoncés et la gravité des accusations justifient une investigation internationale urgente.

Etant donné le nombre considérable de victimes à l'échelle planétaire, qui a engendré un mouvement mondial coordonné par le biais de l'internet, seuls les plus zélés et les plus consciencieux parmi les victimes dénoncent ce crime, le nombre réel de victimes étant, de loin, plus important que ce groupe d'activistes.

En janvier 2007, la journaliste Sharon Weinberger a publié dans le "Washington Post", l'article intitulé "Mind Games" sur les victimes américaines et l'organisation militante "Freedom From Covert Harassment and Surveillance" (Droit de vivre sans surveillance ni harcèlement occulte).

Entre-temps, de nouvelles victimes de plus en plus nombreuses se font connaître des quatre coins du monde. Elles demandent que ces crimes soient rendus publics, elles insistent pour qu'une investigation soit faite sur ce problème et entament une campagne contre le harcèlement par les Armes à Energie Dirigée (DEW: DIRECTED ENERGY WEAPONS ) et contre le harcèlement collectif -

MR RUDY ANDRIA -
http://www.lacoctelera.com/presentation-de-la-situation
http://informationdossier.wordpress.com/
EMAIL: rudyrud2004@gmail.com

THE FEDERATION AGAINST MIND CONTROL EUROPE
MS MONIKA STOCES, MR DANNY BONTE
WEB: http://www.mindcontrol-victims.eu/
EMAIL: MCmailteam@gmail.com,

THE ASSOCIATION AGAINST THE ABUSE OF PSYCHOPHYSICAL WEAPONS
PRESIDENT SWETLANA SCHUNIN
EMAIL: DimitriSchunin@gmx.de, ka4143-896@online.de,
WEB: http://psychophysischer-terror.de.tl/

ASSOCIAZIONE VITTIME ARMI ELETTRONICHE-MENTALI
MR PAOLO DORIGO
WEB: www.associazionevittimearmielettroniche-mentali.org
EMAIL: info@avae-m.org, info@associazionevittimearmielettroniche-mentali.org,

mercredi 19 août 2009

Formant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

On désigne par formant (acoustique) d'un son de parole l'un des maxima d'énergie du spectre sonore de ce son de parole.

Le spectre sonore représente la distribution en fréquences de l'énergie du signal de parole, dans une bande de fréquences allant de 0 Hz à 4000 Hz si on s'intéresse à la bande passante téléphonique (largement suffisante pour assurer l'intelligibilité du son), voire de 0 Hz à 8000 Hz, si on s'intéresse à l'essentiel de la bande passante audible. Le spectre sonore se mesure par analyse fréquentielle d'un segment très court (aussi appelé fenêtre d'analyse dans le vocabulaire du traitement du signal), de 10 à 40 millisecondes, du signal de parole. C'est une information variable au cours du temps, dépendant du type son de parole, c'est-à-dire en première approximation, du phonème prononcé, mais plus complètement, de la manière particulière dont il a été prononcé.

Comme le spectre sonore, dont ils représentent l'un des aspects, les formants sont mesurés sur des segments de parole très courts, et ils sont donc variables au cours du temps, dépendant du phonème prononcé et de la manière dont il est prononcé. On numérote les formants (qui sont donc les maxima du spectre sonore) en allant des basses fréquences vers les hautes fréquences. On les désigne par la notation physique Fi (mesurée en Hz) en partant du premier formant F1 dans les fréquences basses. La notation F0 est réservée à la fréquence fondamentale, dont les variations au cours du temps constituent l'intonation de la parole.

Les deux premiers formants F1 et F2 sont des caractéristiques particulièrement adaptées à la description des voyelles, car les voyelles sont des sons relativement stationnaires de la parole. Chaque voyelle se caractérise ainsi par son timbre spécifique, déterminé en première approximation par F1 et F2. La discipline phonétique a permis d'établir une corrélation entre les valeurs mesurées en Hz de F1 et F2 et les articulations de l'appareil phonétique nécessaires à la réalisation des voyelles. Ainsi F1 est corrélé avec l’aperture (ouverture de la bouche) et le F2 avec la position antérieure (valeur élevée deF2), postérieure (valeur basse de F2) de la langue. Le troisième formant F3 est également une caractéristique intéressante, corrélée avec la configuration des lèvres pour les voyelles antérieures.

K. Stevens a donné une interprétation simple de la corrélation entre l'articulation de l'appareil phonatoire et les formants acoustiques, à partir d'un modèle simplifié à deux cavités acoustiques de l'appareil phonatoire. Dans ce modèle, F1 et F2 s'interprètent comme les fréquences de résonance de chaque cavité acoustique.

On présente dans la table ci-dessous les valeurs typiques des formants F1 et F2 pour les voyelles du français. Si on reporte ces valeurs dans un graphique représentant F1 et F2 en abscisse et en ordonnée, on obtient le fameux triangle vocalique de la discipline phonétique.


valeurs typiques des formants
voyelle IPA Formant F1 Formant F2
u u 320 Hz 800 Hz
o o 500 Hz 1000 Hz
ɑ 700 Hz 1150 Hz
a a 1000 Hz 1400 Hz
ø ø 500 Hz 1500 Hz
y y 320 Hz 1650 Hz
æ ɛ 700 Hz 1800 Hz
e e 500 Hz 2300 Hz
i i 320 Hz 3200 Hz


vocal formants
vocal formant region principal
u 200 à 400 Hz
o 400 à 600 Hz
a 800 à 1200 Hz
e 400 à 600 et 2200 à 2600 Hz
i 200 à 400 et 3000 à 3500 Hz

Modulation d'impulsion codée - Wikipédia

Modulation d'impulsion codée - Wikipédia

mardi 18 août 2009

Journal

Le 19/08/2009

Bonjour ,


Cette nuit encore les irradiations étaient intenses , je n'ai pas dormi de la nuit , ils s'acharnent à vouloir me contraindre , ce qu'ils font est tellement cruel que je ne peux pas résister à le dire . Voila ce qu'ils font :

C'est surtout la nuit qu'ils procèdent de la sorte , Ils commencent par augmenter la puissance du courant électrique induit dans le corps jusqu'à 75 mW environ , l'amplitude de tension de crête à crête du signal hier était de 12 Volts environ à 50 Hz ( avec l'électrode entrées A en contact avec le corps ) et les UHF ( ultra haute fréquence ) à 40 GHz .
En même temps , ils pratiquent le harcèlement , l'appareil de mesure Kluke 199C capture les signaux électriques de la parole et les inscrit sur un graphe , l'écran fait apparaître la tension et les fréquences ( audiofréquence ) .
Ils stimulent le système auditif avec des mots et des phrases provocantes , menaçantes , calomnieuses , pour inciter à réagir , à répondre , lorsque il y a une hésitation , une sensation ou une émotion , je reçois des décharges électriques dans les nerfs , et en même temps je ressens comme une force qui ceinture et serre le thorax , cette force reste maintenue serrée pendant une dizaine de minute environ , elle progresse en intensité , le harcèlement est à ce moment là , virulent , ils enregistrent cette réaction , ils veulent savoir pourquoi , ils y restent le temps de savoir , comme je n'ai rien à leur dire , ils insistent et calomnient , ils y reviennent quelques temps après . Cela se reproduit à chaque fois qu'il y a une émotion , hésitation ou sensation .

La puissance , le tension et l'intensité du courant induit dans le corps sont très élevées , cela provoque une très forte sensibilité . La moindre sensation , émotion ou hésitation déclenche une décharge électrique dans le système nerveux .

Cette nuit c'est ce qu'ils m'ont fait subir . Il y a des nuits ou ils provoquent le sommeil et d'autres ou ils empêchent de dormir ou très peu .

Mesures sur Blog video

Capture des signaux électriques du harcèlement ( audiofréquence )

lundi 17 août 2009

journal

Le 18/008/2009


Bonjour ,


Il est 5 heures 33 , je ne peux plus rester dans mon lit tellement les irradiations sont puissantes , cela provoque de l'agitation , des contractions musculaires , étouffements , la stimulation nerveuse est ultra intense , ça augmente régulièrement en intensité depuis quelques temps . Les agressions physiques et morales sont continues .

journal

Le 17/08/2009


Bonjour ,


J'ai beaucoup de choses à dire , ça me tente beaucoup ( par exemple , expliquer comment ils utilisent leur système et dans quel but ) , mais je pense que je ne dois pas mettre la charrue avant les bœufs , le principe de fonctionnement du système électromagnétique qu'ils utilisent doit être démontré avant , avec certitude . L'utilisation de ce système est en lui même la preuve des actes de torture .

Les conséquences de l'utilisation de ce système sont :

- Induction dans le corps d'un courant électrique ( alternatif et continu )

-Le corps est encerclé dans le maillage des champs électromagnétiques artificiels ( le signal des trains d'ondes d'impulsions électromagnétiques s'ajoute aux champs électromagnétiques naturel qui environnent le corps )

- Interférence avec le spectre des audiofréquences

- Interférence avec le spectre des ondes cérébrales

Neurosciences

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les neurosciences regroupent toutes les sciences nécessaires à l'étude de l'anatomie et du fonctionnement du système nerveux. Le système nerveux regroupe différents organes dont le cerveau, la moelle épinière, les nerfs, les organes des sens et le système nerveux autonome qui contrôle l'homéostasie. Les débuts de l'usage du terme de neurosciences sont très récents ce qui fait que le regroupement actuel de faits antérieurs à l'usage de ce mot peut paraître arbitraire.

Sommaire

[masquer]

Disciplines constitutives des neurosciences [modifier]

Article détaillé : Histoire du cerveau.

Historiquement, les neurosciences ont d'abord émergé comme une branche de la biologie et de la médecine, philosophiquement inspirée par le scientisme du XIXe siècle et postulant l'absence de toute cause endogène (auto-générée) du comportement humain. Avec l'évolution des connaissances scientifiques et des méthodes la chimie, la psychologie, l'informatique et la physique ont par la suite amplement contribué aux progrès de cette discipline. Par ailleurs, il ne faut pas oublier une branche moderne de la philosophie qui a eu et, qui a encore, un impact important sur la façon d'approcher les neurosciences notamment au travers de ce qu'on appelle les sciences cognitives. Un exemple des plus célèbres de la confrontation entre philosophie et neuroscience est la quête d'une localisation de l'âme dans le cerveau. Ainsi, au XVIIe siècle, le philosophe René Descartes utilisait un argument neuroscientifique pour faire de la glande pinéale le siège de l'âme (tout en accordant à cette dernière une existence distincte) : alors que les différentes structures du cerveau possèdent chacune un symétrique dans l'autre moitié du cerveau, ce n'est pas le cas de la glande pinéale . Si les termes de cette question particulière sont aujourd'hui dépassés, l'approche philosophique du scientisme continue de jouer un rôle important sur les paradigmes mis en œuvre dans les neurosciences.

Aujourd'hui, l'étude du système nerveux passe par de multiples approches qui suivent deux grandes directions :

  • une approche ascendante (ou bottom-up) qui étudie les briques de base du système nerveux pour essayer de reconstituer le fonctionnement de l'ensemble;
  • une approche descendante (top-down) qui, en étudiant les manifestations externes du fonctionnement du système nerveux, tente de comprendre comment il est organisé et comment il fonctionne.

Ces deux types d'approches donnent lieu à diverses sous-disciplines dont les frontières sont relativement floues :

Les méthodes [modifier]

Animation des sections IRM à travers l'axe-Z d'un être humain adulte sain.

Ces deux démarches, ascendante pour la première et descendante pour la dernière, commencent aujourd'hui à se rencontrer à un carrefour formé par l'imagerie cérébrale et plus généralement les neurosciences cognitives. En effet, les techniques d'imagerie cérébrale permettent de déterminer comment une fonction cognitive précise est réalisée dans le système nerveux en mesurant divers corrélats de l'activité neuronale (vasculaire pour l'IRM fonctionnelle, électrique pour l'EEG...) lorsque le sujet (humain ou non) réalise une tâche donnée (écouter un son, mémoriser une information, lire un texte...).

Les applications [modifier]

L'une des activités les plus médiatisées des neurosciences est l'atlas neuro-fonctionnel du cerveau. Une autre en plein essor est la neuropsychologie. Une meilleure connaissance des pathologies neuronales est aussi un domaine considéré crucial. On peut aussi citer le développement de la neuroéconomie.

Dans ce dernier domaine, les recherches auraient montré que certaines décisions dans des domaines censés être rationnels (achats et vente en bourse) seraient souvent liées à de fortes excitations et émotions, mettant en jeu des zones du cerveau associées au plaisir ou à la souffrance. Cela ouvre la voie à l'exploration du rôle des émotions dans le processus de décision quel que soit le domaine.

Les chercheurs renommés [modifier]

Roger Sperry (prix Nobel de médecine) Gerald Edelman (prix Nobel de médecine)

Article détaillé : Catégorie:Neuroscientifique.

Les critiques [modifier]

Paul Valéry [modifier]

Paul Valéry s'est montré sceptique à l'égard de ceux qui affirmaient voir - à son époque - l'esprit au bout de leur bistouri :

« Veuillez donc supposer que les plus grands savants qui ont existé jusqu'à la fin du XVIIIème siècle, les Archimède et les Descartes, étant assemblés en quelque lieu des Enfers, un messager de la Terre leur apporte une dynamo et la leur donne à examiner à loisir (...). Ils la font démonter, en interrogent et en mesurent toutes les parties. Ils font en somme tout ce qu'ils peuvent... Mais le courant leur est inconnu, l'induction leur est inconnue; ils n'ont guère l'idée que de transformations mécaniques. Ainsi tout le savoir et tout le génie humain réunis devant ce mystérieux objet échouent à en deviner le secret, et à deviner le fait nouveau qui fut apporté par Volta (...), Ampère, Oersted, Faraday, et les autres (...) [C'est] ce que nous-mêmes faisons quand nous interrogeons un cerveau, le pesant, le disséquant, le débitant en coupes minces et soumettant ces lamelles fixées à l'examen histologique »

(Variété III, Le bilan de l'intelligence).


Autres critiques [modifier]

Pour leur ambition de comprendre les mécanismes de la pensée selon une vision tirée du monisme anthropologique et du scientisme, les neurosciences font l'objet de critiques qui se rassemblent autour d'une démarche antiréductionniste : selon ces critiques, les neurosciences sous-estiment la différence d'échelle entre leur discipline et des phénomènes qui relèvent jusqu'ici d'autres champs scientifiques comme la linguistique, l'anthropologie, la psychologie, la sociologie ou la psychiatrie. Ainsi par exemple ce que Jean-Pierre Changeux nomme concept dans L'homme neuronal reste encore une extension du percept, très éloignée encore des concepts du niveau étudié en philosophie. Sans mettre en cause l'intérêt de la démarche, ces critiques affirment que les neurosciences crient juste victoire encore un peu tôt.

Si des neuroscientifiques comme Changeux semblent tomber effectivement dans une approche assez réductionniste, d'autres comme le philosophe Daniel Dennett dénoncent ce réductionnisme comme pouvant correspondre à des motivations mercantiles. Les neurosciences cognitives contemporaines essaient en tout cas de tracer des ponts entre l'exploration des mécanismes cérébraux et la richesse des quelques phénomènes cognitifs simples. Nul ne conteste qu'il reste beaucoup à établir avant de pouvoir expliquer une conduite ou un état d'âme aux moyens de ces nouveaux outils scientifiques, en admettant même que cette technique soit la plus simple pour cela (nous n'avons pas besoin par exemple de connaître en détail le cerveau d'un chat pour savoir qu'il se mettra à courir après une souris, pas plus que de connaître la physique du solide pour évaluer la robustesse d'un escabeau).

L'usage de l'imagerie médicale comme outil d'interprétation du comportement humain suscite également un certain scepticisme, car cette démarche est susceptible de confondre la cause et l'effet (l'excitation d'un organe pouvant être le résultat physiologique d'une décision, et non sa cause). Plus généralement, de telles conclusions tirées de l'observation d'un être animé pourraient être entâchées de l'erreur de raisonnement connue sous le nom de petitio principii (où la conclusion de l'expérience résulte directement des postulats métaphysiques du chercheur, voire de ses préjugés sociaux, et non des faits).

Une autre critique concerne la dimension éthique, sociale et technologique des neurosciences. Le problème de la responsabilité sociale de l'activité scientifique n'est pas propre aux neurosciences mais il est exacerbé par la médiatisation des avancées faites dans ce domaine et par la fascination liée à l'idée de transformer non pas l'enveloppe corporelle de l'homme (à ce sujet voir l'article clonage) mais le fonctionnement de son esprit (voir transhumanisme). Certains s'inquiètent ainsi de l'émergence d'un neuromarketing dont l'objectif est d'utiliser les neurosciences pour améliorer l'efficacité des campagnes de marketing : ces recherches trouvent des financements, mais on ne connaît pas les motivations des financiers de cet investissement, ni quel retour ils en espèrent, et pas davantage s'ils ne sont motivés que par la connaissance pure. D'autre part, la remise en question du libre arbitre peut être interprétée comme une remise en cause de la Déclaration universelle des droits de l'homme, justifiant ainsi des restrictions politiques de la part de gouvernements prompts à exploiter ce genres d'occasions, comme cela a été le cas au XXe siècle avec l'eugénisme.

Il y a cependant en face le souhait de mieux comprendre le mental humain.Le choix d'applications aux découvertes est lié à tout progrès scientifique et n'est en rien spécifique aux neurosciences. Un pouvoir politique bien contrôlé par le citoyen peut tenter de mettre des garde-fous éthiques aux utilisations technologiques ou sociales des progrès scientifiques sans pour autant entraver la recherche. On en revient alors au dilemme bien connu entre les citoyens et les détenteurs de puissance financière - qui sont parfois les mêmes.

dimanche 16 août 2009

Lettre ouverte au Premier Ministre , Monsieur François Fillon

Le 16/08/2009



Objet : torture



Monsieur le Premier Ministre ,

Je suis sans cesse torturé par des personnes qui utilisent un système d'impulsions d'ondes électromagnétiques ( radar optique ) qui émet sur une large bande du spectre électromagnétique allant de 0 Hz à 300 GHz voir plus quelques fois .

Ces fréquences sont continuellement détectées par un appareil de mesure .

Le rayonnement induit constamment dans le corps un courant électrique alternatif de fréquence 50 Hz , ainsi qu'un courant continu . Les salves des trains d'impulsions sont très courtes et se répètent sans cesse .

Pour simplifier , ils émettent des infrasons , des ondes sonores et des ultrasons .

Avec les fréquences de ces ondes électromagnétiques pulsées et dirigées ils font des expérimentations sur le système nerveux .

Les infrasons sont utilisés pour interférer avec les ondes cérébrales , les ondes sonores pour stimuler le système auditif et les ultrasons comme porteuse en modulation d'amplitude .

Le corps est sans cesse dans un maillage de champs électromagnétiques artificiels .

Les rayonnements occasionnent des malaises cardiaques et respiratoires , des étouffements , des contractions musculaires , des vertiges , des maux de tête , des nausées , brûlures , œdèmes , un mal être et une fatigue intense .

De nombreuses personnes en sont également victimes .

Nous en appelons à votre responsabilité pour ordonner une enquête officielle et de prendre les mesures appropriées pour que cela cesse .

Je dénonce ces tortures sur le blog : http: serge-labreze.blogspot.com

Veuillez agréer , Monsieur le Premier Ministre , l'expression de notre haute considération .

Monsieur et Madame Labrèze

samedi 15 août 2009

Torture électromagnétique : personne ne bouge au gouvernement , c'est cruel , inhumain et dégradant .


Posted by Picasa

Rythme cérébral - Wikipédia

Rythme cérébral - Wikipédia

Journal

Le 15/08/2009


Bonjour ,


Par rapport aux jours précédents , la puissance du courant induit dans le corps avait diminuée hier nettement , mais aujourd'hui ils ont recommencé à augmenter la puissance , je ressens une énorme pression dans le corps et dans les yeux , je vois trouble .

Jamais je n'arriverais à dormir s'ils ne provoquaient pas le sommeil , les mesures ( graphique ) le prouvent , ils émettent des fréquences qui interfèrent avec les ondes cérébrales du sommeil ( delta ) , ils ont une synthèse de signaux manipulés en fréquence , programmée entièrement en numérique . Avec ce système , ils interfèrent complètement avec toutes les fréquences des ondes cérébrales .

vendredi 14 août 2009

Résonance paramagnétique électronique - Wikipédia

Résonance paramagnétique électronique - Wikipédia

Le spin de l'électron

Spin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Spin (homonymie).

Le spin est une propriété quantique intrinsèque associée à chaque particule, qui est caractéristique de la nature de la particule, au même titre que sa masse et sa charge électrique. Comme la majorité des observables quantiques, sa mesure donne des valeurs discontinues et est soumise au principe d'incertitude.

Le spin a été expérimentalement mis en évidence en 1922 dans l'expérience de Stern et Gerlach et a été d'abord interprété comme le moment angulaire d'une rotation de la particule sur elle-même, autour d'un axe. Cette image est correcte dans la mesure où le spin peut être modélisé par les même lois mathématiques qu'un moment angulaire (quantique), mais comme cette interprétation implique une propriété géométrique qui est en contradiction avec la relativité, elle a été abandonnée. On désigne parfois le spin comme un moment angulaire (ou cinétique) intrinsèque[1], c'est à dire répondant aux mêmes lois algébriques, sans correspondre à la représentation géométrique que l'on s'en fait.

En 1927, Wolfgang Pauli a proposé la modélisation du spin en terme de matrices, ce qui correspond à une écriture en terme d'opérateurs sur la fonction d'onde intervenants dans l'équation de Schrödinger : l'équation de Pauli. En 1928, Paul Dirac en a démontré la version relativiste : l'équation de Dirac. En 1940, Eugène Wigner a démontré que le spin est l'un de deux invariants (avec la masse) quand on fait subir à un vecteur d'un espace de Hilbert, décrivant un système quantique, des transformations correspondant à des translations, des rotations et des symétries dans l'espace-temps à quatre dimensions de la relativité restreinte (ces opérations formant le groupe des isométries de l'espace de Minkowski appelé le groupe de Poincaré)[2].Cela mène à la définition moderne du spin : le spin permet de caractériser le comportement du champ associé à une particule sous l'effet de la symétrie de rotation de l'espace.

Le spin a d'importantes implications théoriques et pratiques. Il est responsable du moment magnétique orbital et donc de l'effet Zeeman qui en découle. Les particules sont classées selon la valeur de leur spin : les bosons de spin entier et les fermions de spin demi-entier. Fermions et bosons se comportent différemment dans des systèmes comprenant plusieurs particules identiques ; le comportement fermionique de l'électron est ainsi la cause du principe d'exclusion de Pauli, des régularités de la table périodique des éléments, et de la stabilité des liaisons chimiques. L'interaction spin-orbite conduit à la structure fine du spectre atomique. Le spin de l'électron joue un rôle important dans le magnétisme, et la manipulation des courants de spins dans des nano-circuits conduit à un nouveau champ de recherche : la spintronique. La manipulation des spin nucléaires par résonance magnétique nucléaire est importante dans la spectroscopie chimique et l'imagerie médicale (IRM). Le spin du photon – ou plus exactement son hélicité – est associé à la polarisation de la lumière.


Sommaire

[masquer]

Spin des particules usuelles [modifier]

Comme la plupart des observables, le spin est représentable par un vecteur[1] dont toute mesure est quantifiée (les mesures donnent des valeurs discontinues), et surtout le principe d'incertitude s'applique aux mesures du spin faites dans les différentes directions de l'espace : on peut mesurer précisemment la norme du vecteur et une projection sur un axe de coordonnées, mais les deux autres projections sur les deux autres axes ne sont plus alors mesurables. Mathématiquement, cela est dû au fait que les trois opérateurs de projections du spin \hat S_x, \hat S_y, \hat S_z ne commutent pas entre eux, mais tous commutent avec \hat S^2 = \hat S_x^2 + \hat S_y^2 + \hat S_z^2 l'opérateur de la norme (au carré).

Les propriétés algébriques des opérateurs du spin impliquent qu'il existe un nombre s dit entier ou « demi-entier », c-est-à-dire pris dans l'ensemble {0, 1/2, 1, 3/2, 2, ...} et nommé spin, tel que la mesure de la norme du vecteur donne  \sqrt{s(s+1)}\;\hbar et que la mesure de la projection du vecteur sur un axe quelconque donne un résultat parmi les 2 s + 1 valeurs possibles  \{- s\;\hbar \; , \; - (s-1)\;\hbar \; , \; -(s-2)\;\hbar \; , \;... \; , \; s\;\hbar \}.

Pour une raison assez complexe démontrée dans le cadre de ce qui est appelé théorème spin-statistique, le valeur entière ou demi-entière du spin détermine une propriété cruciale de la particule : si son spin est entier, c'est un boson, si son spin est demi-entier, c'est un fermion.

La totalité des particules connues ou d'existence fortement suspectée à un spin compris entre 0 et 2. En particulier

Il n'existe pas de particule élémentaire connue de spin 3/2, mais la supersymétrie, si elle existe, en prédit une, le gravitino.

Le spin de particules composées de plusieurs particules élémentaires, comme le proton, le neutron, tout noyau atomique ou atome, est constitué des spins des particules qui les composent auxquels s'ajoute leur éventuel moment angulaire orbital.

Historique [modifier]

Le spin de l'éléctron a été expérimentalement mis en évidence en 1922 dans l'expérience de Stern et Gerlach et a d'abord été interprété comme une rotation de la particule autour d'un axe (comme son nom l'indique en anglais) en 1923[3] par George Uhlenbeck et Samuel Goudsmit, mais Wolfgang Pauli a montré en 1924 que, compte tenu des dimensions connues de l'électron, cela nécessitait une vitesse de rotation à son équateur qui serait supérieure à la vitesse de la lumière. Dès lors la représentation du spin en terme de rotation n'a plus été utilisée en dehors d'un cadre de vulgarisation.

La notion théorique de spin a été introduite par Pauli en décembre 1924[4] pour l'électron, afin d'expliquer un résultat expérimental qui restait incompréhensible dans le cadre naissant de la mécanique quantique non relativiste : l'effet Zeeman anormal. L'approche développée par Pauli consistait à introduire de façon ad-hoc le spin en ajoutant un postulat supplémentaire aux autres postulats de la mécanique quantique non relativiste (équation de Schrödinger, etc.).

En 1927, Wolfgang Pauli a proposé la modélisation du spin en terme de matrices, ce qui correspond à une écriture en terme d'opérateurs sur la fonction d'onde intervenants dans l'équation de Schrödinger : l'équation de Pauli. En 1928, à partir de l'équation de Klein-Gordon, Paul Dirac démontra qu'une particule ayant un spin non-nul vérifie une équation relativiste, appelée aujourd'hui équation de Dirac.

Enfin, c'est en théorie quantique des champs que le spin montre son caractère le plus fondamental. L'analyse du groupe de Poincaré effectuée par Wigner en 1939 montra en effet qu'une particule est associée à un champ quantique, opérateur qui se transforme comme une représentation irréductible du groupe de Poincaré. Ces représentations irréductibles se classent par deux nombres réels positifs : la masse et le spin.

Le spin du photon a été découvert expérimentalement par Raman et Bhagavantam en 1931[5].

« Rotation propre » [modifier]

Historiquement, le spin a d'abord été interprété par Samuel Goudsmit et George Uhlenbeck en septembre 1925[6],[7] comme étant un moment cinétique intrinsèque, c'est-à-dire dû à une rotation de la particule sur elle-même. Cette vision classique d'une rotation propre de la particule est en fait trop naïve. En effet, si la particule est ponctuelle, la notion de rotation propre autour de son axe est tout simplement dénuée de sens physique[8]. Si à l'inverse la particule n'est pas ponctuelle, alors la notion possède un sens, mais on se heurte dans ce cas à une autre difficulté[9]. Supposons par exemple que la particule soit un électron, modélisé comme étant un corps sphérique de rayon a. On obtient une estimation de ce rayon en écrivant que l'énergie de masse de l'électron est de l'ordre de grandeur de son énergie potentielle électrostatique, soit :

m c^2 \sim \frac{q^2}{4 \pi \varepsilon_0 a},

q est la charge électrique de l'électron, m sa masse, c la vitesse de la lumière et ε0 la permittivité du vide. La valeur numérique de ce rayon classique de l'électron est de l'ordre de 10-15 mètre. Si l'on attribue alors à cet électron un moment cinétique égal à ℏ / 2, on obtient pour un point de l'équateur une vitesse v vérifiant :

L \sim m a v \sim \frac{\hbar}{2},

ce qui, en combinant avec l'équation précédente donne

v \sim \frac{\hbar}{2 m a} \sim \frac{\hbar c^2 2 \pi \varepsilon_0}{e^2} \sim \frac{c}{2 \alpha},

où l'on a introduit la constante de structure fine α. α étant bien plus petite que 1, la valeur obtenue de la vitesse est très supérieure à celle de la lumière, en contradiction avec la relativité restreinte.

De fait, aucune description purement mécanique de la nature du spin n'est en mesure de rendre compte des propriétés observées. En particulier il est difficile de conceptualiser à quoi un spin demi-entier peut correspondre pour une particule élémentaire.

Formalisme de Pauli [modifier]

Opérateur spin [modifier]

En mécanique quantique, le spin est un opérateur vectoriel hermitien comportant trois composantes, notées usuellement \hat{S}_x, \, \hat{S}_y et  \hat{S}_z par référence aux trois axes de coordonnées cartésiennes de l'espace physique. Ces composantes sont des observables vérifiant les relations de commutations caractéristiques d'un moment cinétique :

 \left[ \, \hat{S}_i \, , \ \hat{S}_j \, \right] \ = \ i \  \hbar \ \epsilon_{ijk} \ \hat{S}_k

εijk est le symbole de Levi-Civita. Ces relations de commutations sont analogues à celles découvertes en novembre 1925 par Born, Heisenberg et Jordan pour les composantes du moment cinétique orbital :  \left[ \, \hat{L}_i \, , \ \hat{L}_j \, \right] \ = \ i \  \hbar \ \epsilon_{ijk} \ \hat{L}_k

Par analogie avec les résultats obtenus pour le moment cinétique orbital (ou plus généralement pour un moment cinétique quantique), il existe pour l'opérateur spin une base de vecteurs propres notés | s,ms > , où s est entier ou demi-entier, et ms est un entier ou demi-entier prenant l'une des 2s + 1 valeurs - \, s \le m_s \le s, tels que :

\hat{S}^2  \ | s,m_s \rangle \ = \ s(s+1) \, \hbar^2 \ | s,m_s \rangle
\hat{S}_z  \ | s,m_s \rangle \ = \ m_s \, \hbar \ | s,m_s \rangle

Spin 1/2 - matrices de Pauli [modifier]

Article détaillé : Matrices de Pauli.

Pour une particule de spin 1/2 comme l'électron, on a s = 1 / 2, donc 2s + 1 = 2 : il existe seulement deux états de spin distincts, caractérisés par m_s = \pm 1/2.

On note souvent les deux états propres correspondant : |+\rangle et |-\rangle, ou encore symboliquement : |\uparrow\rangle et |\downarrow\rangle.

Pauli a introduit trois matrices 2 x 2, notées \hat{\sigma}_i, \ i = 1,2,3 telles que l'opérateur de spin s'écrive :

\hat{S}_i  \ = \ \frac{\hbar}{2} \ \hat{\sigma}_i

Ces trois matrices de Pauli s'écrivent explicitement :

\hat{\sigma}_x  \ = \  \begin{pmatrix} 0 & 1 \\ 1 & 0 \end{pmatrix} \ ; \quad \hat{\sigma}_y  \ = \  \begin{pmatrix} 0 & - \ i \\ i & 0 \end{pmatrix} \ ; \quad \hat{\sigma}_z  \ = \  \begin{pmatrix} 1 & 0 \\ 0 & - \ 1 \end{pmatrix}

Elles satisfont les relations de commutation :

 \left[ \, \hat{\sigma}_i \, , \ \hat{\sigma}_j \, \right] \ = \  2 \ i \ \epsilon_{ijk} \ \hat{\sigma}_k

Représentation géométrique du spin par une sphère de Riemann [modifier]

Un état quantique quelconque d'une particule de spin 1/2 peut s'exprimer sous la forme générale :

 |\nearrow\rangle = a |\uparrow\rangle + b  |\downarrow \rangle

(a et b étant deux nombres complexes). Cette formule exprime une superposition des deux états propres.

Selon les règles de la mécanique quantique, l'état quantique représenté par |\psi\rangle et \alpha |\psi\rangle sont physiquement rigoureusement les mêmes. Par conséquent, on peut également exprimer l'état général d'une particule de spin 1/2 par:

 |\nearrow\rangle = |\uparrow\rangle + \frac ba |\downarrow \rangle
Représentation géométrique d'un état de spin 1/2 par une sphère de Riemann

L'état de spin 1/2 est donc entièrement caractérisé par un nombre complexe  u = \frac ba. Ce rapport pouvant être infini quand a = 0 (état pur de spin "down"), il est nécessaire d'utiliser une sphère de Riemann pour représenter ce rapport, la sphère de Riemann étant une extension du corps des complexes avec l'infini. Dans ce contexte, la sphère de Riemann est également appelée la sphère de Bloch dans le cas de l'électron, ou la sphère de Poincaré dans le cas du photon.

Selon cette représentation, tout état de spin 1/2 trouve une représentation géométrique (voir figure ci-contre). Le vecteur passant par l'origine et pointant sur la projection du complexe u sur la sphère de Riemann donne une visualisation géométrique de l'état de spin 1/2 comme étant une direction dans l'espace.

Bien que semblant a priori purement mathématique, cette représentation de l'état de spin comme étant une direction dans l'espace possède une certaine pertinence. Notamment, on peut retrouver simplement à l'aide de cette représentation géométrique la probabilité d'obtenir l'état |\uparrow\rangle et |\downarrow\rangle lors d'une mesure de l'état |\nearrow\rangle (il ne faut pas perdre de vue que l'état mesuré d'un état de spin 1/2 sera toujours soit |\uparrow\rangle soit |\downarrow\rangle).

Moment magnétique de spin [modifier]

Article détaillé : Moment magnétique de spin.

Définition. Facteur de Landé [modifier]

Au moment cinétique orbital d'une particule de charge q et de masse m est associé un moment magnétique orbital :

\vec{\mu}_L \ = \ \frac{q}{2 m} \ \vec{L}

Le facteur q / 2m est appelé rapport gyromagnétique. De même, on associe à une particule de charge q, de masse m, et de spin donné un moment magnétique de spin :

\vec{\mu}_S \ = \ g \ \frac{q}{2 m} \ \vec{S}

g est un nombre sans dimension, appelé facteur de Landé (1921). Ce nombre varie selon la nature de la particule : on a approximativement g = 2 pour l'électron, g = 5,586 pour le proton, et g=- \, 3,826 pour le neutron[10]. On trouve aussi des valeurs moitié pour le proton et le neutron qui correspondraient à un moment magnétique anomal.

Magnéton de Bohr [modifier]

Article détaillé : magnéton de Bohr.

Pour l'électron, on a les valeurs suivantes : s= \hbar /2 et g = 2,002 ; on introduit alors le « quantum magnétique » suivant, appelé magnéton de Bohr :\mu_{B} = \frac{e \hbar}{2 m_e}

Moment magnétique anomal de l'électron [modifier]

Article détaillé : Moment magnétique anomal.

L'équation de Dirac prédit pour l'électron un facteur de Landé exactement égal à : g = 2. Or, la valeur expérimentale admise en 2005 vaut :

g \ \simeq \ 2,002 \ 319 \ 304 \ 373 \ 7

Il existe donc un écart, décelé pour la première fois en 1947 dans la structure hyperfine de l'hydrogène et du deutérium[11] : on parle alors du moment magnétique anomal de l'électron. La théorie quantique des champs du modèle standard permet de rendre compte de cette anomalie avec une très grande précision.

Spin et représentation de groupes [modifier]

L'analyse du comportement des objets sous l'effet des rotations nécessite de prendre en compte la structure mathématique de groupe formé par celles-ci. À un objet se transformant sous les rotations est alors associée une représentation de groupe. Deux objets ayant des propriétés de symétrie similaires seront donc associés à des représentations équivalentes du groupe des rotations. De ce point de vue, le spin n'est rien d'autre qu'un nombre qui permet de classifier les différentes représentations irréductibles non-équivalentes du groupe des rotations.

Notes et références [modifier]

  1. ab Toute la physique, article Spin, éditeur Dunod, 1999.
  2. voir Steven Weinberg, The Quantum Theory of Fields, Cambridge University Press, Chap. 1 (ISBN 978-0521670531)
  3. Initiation à la mécanique quantique, par Élie Belorizki, Dunod éditeur, 2000, ISBN 2100050117.
  4. Wolfgang Pauli ; Zeitschrift fur Physik 31 (1925) 373
  5. Indian J. Phys. 6 353-366 (1931)
  6. Un problème de facteur 2 dans la structure fine du spectre de l'hydrogène, identifié par Heisenberg, fut résolu en décembre 1925 avec l'aide d'Einstein, sous l'impulsion de Bohr. Ce dernier demanda à deux physiciens hollandais de publier le résultat en urgence : S. Goudsmit & G.E. Uhlenbeck, Nature, 117, 264 (1926).
  7. George E. Uhlenbeck & Samuel Goudsmit, Naturwissenschaften, 13, 953 (1925).
  8. Par définition, l'axe de rotation d'un objet est le lieu de points de cet objet qui restent immobiles. Si la particule est ponctuelle, son axe propre est sur la particule, donc celle-ci est immobile.
  9. Il faudrait aussi expliquer quelles sont les forces internes qui assurent la cohésion de cet électron étendu. Ce problème a occupé un grand nombre de théoriciens dans les années 1895 à 1930, avant que l'électrodynamique quantique et son électron ponctuel ne deviennent bien établies.
  10. Bien que le neutron ait une charge q = 0, on lui attribue ici un facteur de Landé correspondant au moment magnétique de spin calculé pour la valeur q = e, afin de le comparer à ceux de l'électron et du proton.
  11. Marc Knecht ; The anomalous magnetic moments of the electron and the muon, séminaire Poincaré (Paris, 12 octobre 2002) [pdf][lire en ligne [archive]], publié dans : Bertrand Duplantier et Vincent Rivasseau (Eds.) ; Poincaré Seminar 2002, Progress in Mathematical Physics 30, Birkhäuser (2003), ISBN 3-7643-0579-7.

Voir aussi [modifier]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes [modifier]

Bibliographie [modifier]

  • Wolfgang Pauli ; Zeitschrift fur Physik 31 (1925) 373.
  • George E. Uhlenbeck et Samuel Goudsmit ; Naturwissenschaften 13 (1925) 953.
  • Samuel Goudsmit et George E. Uhlenbeck ; Nature 117 (1926) 264.
  • Sin-Itiro Tomonaga ; The story of spin, The university of Chicago press (1997), ISBN 0-226-80794-0. Traduction anglaise d'un ouvrage paru en japonais en 1974.
  • Marc Knecht ; The anomalous magnetic moments of the electron and the muon, séminaire Poincaré (Paris, 12 octobre 2002), publié dans : Bertrand Duplantier et Vincent Rivasseau (Eds.) ; Poincaré Seminar 2002, Progress in Mathematical Physics 30, Birkhäuser (2003), ISBN 3-7643-0579-7.
Portail de la physique